Pierre Laprade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laprade.
Pierre Laprade
Pierre Laprade - Nature morte aux fleurs.jpg

Nature morte aux fleurs, Tokyo, musée national de l'art occidental.

Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Maître

Pierre Laprade[1], né le à Narbonne (Aude), mort à Fontenay-aux-Roses le , est un peintre et graveur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'un milieu bourgeois et cultivé, fils du procureur de la République Raymond Coffinhal-Laprade, Pierre Laprade fréquente l'atelier d'Antoine Bourdelle dès 1896 et, bien que voué à la magistrature, le sculpteur l'encourage dans la voie artistique. Il entre à l'École des beaux-arts de Paris et n'y reste pas, préférant le travail solitaire. En 1900, Ambroise Vollard lui achète sa première œuvre. La même année, à L'Académie Eugène Carrière, Laprade rencontre Henri Matisse et les futurs Fauves auprès desquels il exposera en 1905 au Salon d'automne. Il participe au Salon des indépendants de 1901 et fait l'objet d'une exposition particulière chez Ambroise Vollard. Il travaille avec le céramiste André Metthey (1871-1920) et dessine des lithographies pour une édition de Manon Lescaut réalisée par Eugène Druet.

En 1906, il voyage en Italie et en Hollande, et expose collectivement chez Berthe Weill à Paris. Il expose à la Galerie Eugène Druet et participe au Salon de la Libre Esthétique à Bruxelles en 1907. En 1911, il exécute la première série des Pantins et épouse Christiane de Gourcuff. En 1913, Pierre Laprade expose à l'Armory Show à New-York et à Chicago. Engagé durant la Première Guerre mondiale, il est décoré de la croix de guerre. Membre fondateur du Salon des Tuileries, il y expose jusqu'en 1930. En 1925, il peint la série des Églises et des Cathédrales, il décore un service de table et, en 1926, il participe à l'exposition de la « Jeune peinture contemporaine » à la Galerie Bernheim-Jeune et à la Galerie Katia Granoff. Jusqu'en 1930, il illustre des œuvres littéraires comme Vers et Prose de Paul Valéry, Les fêtes galantes de Paul Verlaine ou Un amour de Swann de Marcel Proust.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

En France
Au Japon
Au Italie

Sources[modifier | modifier le code]

  • Brigitte Bouret, Joseph Déchelette, Fenêtre sur : Exposition, Roanne, Musée des beaux-arts et d'archéologie J. Déchelette, 9 mars-17 juin 2002, Roanne, Musée des beaux-arts et d'archéologie Joseph Déchelette, 2002, (ASIN B000WQRTP6)
  • Annette Haudiquet, Serge Tiers, De Courbet à Matisse Donation Senn-Foulds : Peintures, Paris, Somogy éditions d'art, 2005, (ISBN 9782850568558)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Né « François Pierre Laprade ».
  2. « Paysage », base Joconde, ministère français de la Culture
  3. « Le Bouquet de violettes », base Joconde, ministère français de la Culture
  4. « Bouquet de fleurs des champs », base Joconde, ministère français de la Culture
  5. « Saint-Trojan, terrasse », base Joconde, ministère français de la Culture
  6. « Vue de Paris », base Joconde, ministère français de la Culture
  7. « Sirène de Tivoli », base Joconde, ministère français de la Culture
  8. « Fillette dans la roseraie », base Joconde, ministère français de la Culture
  9. « Le Singe au masque », base Joconde, ministère français de la Culture
  10. « Couple assis dans un paysage », base Joconde, ministère français de la Culture
  11. « Couple dans des ruines », base Joconde, ministère français de la Culture
  12. « Couple dansant et croquis de têtes », base Joconde, ministère français de la Culture
  13. « Danseuse », base Joconde, ministère français de la Culture
  14. « Deux jeunes femmes dans un paysage », base Joconde, ministère français de la Culture
  15. « Vue de Florence prise des Jardins Boboli », base Joconde, ministère français de la Culture
  16. « Fenêtre ouverte », base Joconde, ministère français de la Culture
  17. « Intérieur à la fenêtre ouverte », base Joconde, ministère français de la Culture
  18. « Le Modèle », base Joconde, ministère français de la Culture
  19. « Paysage », base Joconde, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :