Pierre Lapin (film, 2018)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pierre Lapin.
Pierre Lapin
Titre original Peter Rabbit
Réalisation Will Gluck
Scénario Will Gluck
Rob Lieber
Acteurs principaux
Sociétés de production Columbia Pictures
Olive Bridge Entertainment
Sony Pictures Animation
Animal Logic
Screen Australia
Screen NSW
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie
Durée 93 minutes
Sortie 2018

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Pierre Lapin (Peter Rabbit) est une comédie américaine, écrite et réalisée par Will Gluck qui mêle animation et prises de vues réelles, sortie en 2018.

Il s'agit d'une adaptation des aventures de Pierre Lapin écrites par l'Anglaise Beatrix Potter.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Pierre et ses amis aiment tout particulièrement se nourrir des légumes du jardin appartenant au vieil homme habitant près de leur terrier. Lorsque ce dernier décède, Thomas, un jeune homme vivant à Londres et neveu du vieil homme dont il ne connaissait pas l'existence, hérite de sa maison. Il n'apprécie pas beaucoup les lapins à l'inverse de sa voisine avec laquelle il fait connaissance. Pierre, n'appréciant que très peu devoir partager son amie, va tenter par tous les moyens de faire fuir le nouvel arrivant.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distribution vocale[modifier | modifier le code]

Voix anglaises[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Voix québécoises[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[3]  Source et légende : version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[4]

Production[modifier | modifier le code]

Sortie et accueil[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Sorti aux États-Unis dans 3 725 salles, Pierre Lapin prend la seconde place du box-office lors de son premier week-end à l'affiche avec 25 millions $ de recettes[1]. Le long-métrage garde cette position la semaine suivante[1]. Il passe la cap des 100 millions $ en sixième semaine, pour finir avec 115 millions $ de recettes sur le sol américain au bout de dix-huit semaines à l'affiche[1]. C'est toutefois à l'international que le film fait plus de recettes avec 236 millions $, grâce aux résultats au Royaume-Uni (54 millions $[1]), en Chine (26 millions $[1]), en Australie (20 millions $[1]), en France (13 millions $)[1], en Allemagne (13 millions $[1]) et au Japon (10 millions $[1]).

En France, Pierre Lapin sort dans 550 salles et prend directement la première place du box-office détrônant Ready Player One[5]. Après une chute à la cinquième place en troisième semaine, qui lui permet de passer le cap du million d'entrées, le film remonte en troisième place grâce à une augmentation de salles, qui passera à 724 salles en cinquième semaine[1]. Au bout de seize semaines à l'affiche, Pierre Lapin finit son exploitation à 1,7 million d'entrées[1].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada[1]
115 253 424 $ 18
Drapeau de la France France[6],[7] 1 737 492 entrées 16
Monde Total hors États-Unis 236 013 009 $[1]
Monde Total Monde 351 266 433 $[1]

Réception critique[modifier | modifier le code]

Les principaux doubleurs James Corden et Daisy Ridley en promotion, en juin 2018.

Le site Rotten Tomatoes lui attribue un taux d'approbation de 62 % basé sur 117 critiques et une note moyenne de 5,8/10, avec pour consensus critique « Pierre Lapin met à jour les personnages classiques de Beatrix Potter avec des résultats agréablement attrayants qui devraient divertir les plus jeunes spectateurs tout en risquant la colère des puristes »[8]. Sur le site Metacritic, le film a un score moyen pondéré de 52 sur 100 basé sur 25 critiques, indiquant « des critiques mélangées ou moyennes »[9]. Les audiences sondées par CinemaScore ont donné au film une note moyenne de « A- » sur une échelle de A + à F.

En France, l'accueil est plus positif, obtenant une moyenne de 3,5/5 sur le site Allociné, basé sur 14 critiques[10]. Première, qui voit dans le film une fable « aussi impolie qu’hilarante », parle du personnage du lapin comme maniant « autant le second degré que le slapstick, le burlesque que l'absurde », réfutant les accusations de blasphème que certains critiques ont pu émettre dans l'adaptation de l’œuvre originale, rappelant que « le ton du livre de Beatrix Potter n'était pas aussi sage que son image d'Épinal peut le laisser penser : dans un langage soutenu, l'auteure utilisait alors un humour particulièrement sardonique pour raconter une histoire encourageant ses lecteurs à s'émanciper de la bienséance et à désobéir »[11]. Télérama, dubitatif sur le principe de l'adaptation, se montre finalement convaincu, évoquant une « mise en scène bondissante » et attribuant une note TT[12]. A contrario, Le Monde, par la voix de Thomas Sotinel, déplore un film « à la délicatesse d'un train à grande vitesse », très éloigné de l'« aquarelle edwardienne » et « bucolique » de Beatrix Potter[13].

En Belgique, La Libre reconnaît « un pari risqué mais réussi »[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k l m n o et p « Peter Rabbit », sur Box Office Mojo, IMDb (consulté le 16 février 2018)
  2. « PIERRE LAPIN : Visa et Classification », sur cnc.fr, (consulté le 3 avril 2018).
  3. « Fiche de doublage V.F. du film », sur RS Doublage (consulté le 28 février 2018)
  4. « Fiche de doublage V.Q. du film », sur Doublage Qc.ca (consulté le 26 mars 2018)
  5. « Box-office hebdomadaire du 4 au 10 avril 2018 », sur JPBoxOffice (consulté le 15 avril 2019).
  6. « Pierre Lapin (2018) », sur Jp's Box-Office (consulté le 30 mars 2018)
  7. CBO Box-office
  8. « Peter Rabbit (2018) », Rotten Tomatoes, Fandango (consulté le 2 mars 2018)
  9. « Peter Rabbit reviews », Metacritic (consulté le 26 février 2018)
  10. « Pierre Lapin - Critiques Presse », sur AlloCiné (consulté le 4 avril 2018).
  11. Perrine Quennesson, « Pierre Lapin en mode Paddington [Critique] », sur Première, (consulté le 18 mai 2018).
  12. Guillemette Odicino, « Pierre Lapin », sur Télérama, (consulté le 18 mai 2018).
  13. Thomas Sotinel, « Pierre Lapin » : « power rongeur », sur Le Monde, (consulté le 18 mai 2018).
  14. Denis Fernand, « "Pierre Lapin", un film d'animation au poil, un pari risqué mais réussi », sur La Libre, (consulté le 18 mai 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]