Pierre Laffillé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre Laffillé
Pierre-laffille.jpg
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Formation
Distinction

Pierre Laffillé est un peintre et graveur français né le à Envermeu et mort le à Bastia.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Laffillé entre à l'Académie Julian à Paris en 1956 puis étudie de 1959 à 1961 à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris dans l'atelier de Georges Rohner[1].

Après sa première exposition en 1960 à Dieppe, il enchaîne les expositions en France et à l'étranger[réf. nécessaire].

D'octobre 2001 à mai 2004, Pierre Laffillé enseigne le dessin et la peinture dans l'atelier d'Hélène Legrand à Saint-Germain-en-Laye[réf. nécessaire].

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 1960 : galerie des Tribunaux, Dieppe
  • 1962 : galerie Taylor Whitehead, Londres
  • 1964-1965 : galerie Drouant, Paris
  • 1969-1970 : galerie Emmanuel David, avenue Matignon, Paris
  • 1965-1978 : galerie Dusevel (Guy Charrier), Amiens
  • 1977-1980 : galerie Jean-Gabriel Montador, Dieppe
  • 1971 : galerie Laurens, avenue Matignon, Paris :
    • 1972 : Travestis
    • 1973 : Les Trois Âges
    • 1975 : Femmes
    • 1977 : Le Cirque
    • 1979 : Théâtre
    • 1980 : Cafés
    • 1981 : Mascarade
    • 1983 : La Danse
    • 1984 : La Musique, Galerie Saint-Léger, Genève
    • 1985 : Couples
    • 1986 : Escaliers
  • 1986 : galerie Vendôme, rue de la Paix, Paris :
    • 1987 : Face à Masques
    • 1988 : Masques
    • 1989 : Miroirs
    • 1990 : Le Théâtre Japonais, Escaliers (Petits formats)
    • 1991 : Confrontations
  • 1992 : Jeux de Rôles, Bruxelles
  • 1993 : galerie Pieter Breughel, Amsterdam, Pays-Bas
  • 2000 : galerie Aggie Hendrikx, Roermond, Pays-Bas
  • 2001 : Rétrospective, galerie Aggie Hendrikx, Roermond, Pays-Bas
  • 2003 : exposition Roemond
  • 2005 : exposition à Envermeu
  • 2007 : Espace des Arts, Bastia
  • 2008 :

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Les œuvres de Pierre Laffillé sont présentes dans les collections des villes de Paris, Arques-la-Bataille, Rouxmesnil, Belleville, Caen, Dieppe[Où ?].

Récompenses et décorations[modifier | modifier le code]

Illustrations[modifier | modifier le code]

Livres
Livres d'art
  • A la recherche de la grâce, Georges Duhamel (neuf eaux-fortes et dix lithographies), Éditions Pierre de Tartas - Moulin de Vauboyen, 1984
  • Prométhée enchaîné, Eschyle (dix eaux-fortes), Club des 77 Bibliophiles
  • Tao Te King, Lao Tseu (10 eaux-fortes), Club des 77 Bibliophiles
  • Recueil de gravures sous étui, édition personnelle, 1977
  • Phalliques, dessins érotiques
  • Dessins sur la danse de Carolyn Carlson
Varia

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Pierre Delarge, Dictionnaire des arts plastiques modernes et contemporains, Gründ, 2001, page 593.
  2. Edmond Simeoni (1975), Jacques Mesrine (1977), Patrick Henry (1977, signalé en archives à l'INA), Pierre Goldman (1979)
  3. Voir texte de JM Raffaelli dans son livre Pierre Laffillé (1961-2001)
  4. Daniel Mesguich, Théâtre de la Métaphore, Lille

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Laffillé, Éditions Galerie Dusevel, Amiens, 1970.
  • Jean-Pierre Jerabek, Miroir de l'art, Éditions Yves Couvreur, Bruxelles, 1997.
  • Emmanuel Bénézit, Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, Gründ, 1999.
  • Jean-Pierre Delarge, Dictionnaire des arts plastiques modernes et contemporains, Gründ, 2001.
  • Jean-Marc Rafaelli, Michel Ciry, Christian Bernadac et Jean-Pierre Jerabek, Pierre Laffillé (1961-2001), Éditions Aggie Hendrickx, Pays-Bas, 2001.

Préfaces d'exposition[modifier | modifier le code]

Diverses personnalités ont écrit des préfaces pour les expositions de Laffillé : Jean-Pierre Jerabek (en 1962), Geneviève Dorman, Chistian Bernadac, Roger Gicquel, Michel Ciry, Jean-Marc Raffaelli, Pascal Payen Appenzeller, Annette Dève[réf. non conforme].

Liens externes[modifier | modifier le code]