Pierre Korb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Korb.

Pierre Korb
image illustrative de l’article Pierre Korb
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance
Lieu Mulhouse (Haut-Rhin)
Décès (à 71 ans)
Taille 1,79 m (5 10)
Période pro. 1932-1939
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
- Drapeau : France FC Mulhouse
Parcours amateur
Saisons Club
1927-1932 Drapeau : France FC Mulhouse
1939-1941 Flag of the German Reich (1935–1945).svg FC Mülhausen 1893
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1932-1937 Drapeau : France FC Mulhouse 145 (41)
1937-1939 Drapeau : France FC Sochaux 047 0(7)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1930-1934 Drapeau : France France 12 (2)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Pierre Korb, né le 20 avril 1908 à Mulhouse (Haut-Rhin) et mort le 22 février 1980, est un footballeur international français.

Biographie[modifier | modifier le code]

FC Mulhouse et équipe de France (1927-1937)[modifier | modifier le code]

En 1927-1928, l'Autrichien Gustav Putzendopler prend les commandes du FC Mulhouse[1]. C'est cette année que le FCM atteint les demi-finales de la Coupe de France, et est éliminé par le CA Paris. Pierre Korb est titulaire en attaque[2]. Le FCM récidive en 1928-1929, finissant premier avec plus de cinq points d'avance sur son dauphin, l'AS Strasbourg. La saison 1929-1930 est considérée comme une référence[3]. Le FCM enchaîne les scores impressionnants, que ce soit en championnat ou en matchs amicaux contre le CA Paris, battu 4-1, ou les Old Boys Bâle, battus 8-2 et 4-2[3]. En championnat, le FC Mulhouse gagne ses 14 matchs, étant sacré avec 11 points d'avance sur le deuxième, le FC Bischwiller[3].

Le 23 février 1930, Pierre Korb joue son premier match avec l'équipe de France lors du déplacement à Porto pour affronter le Portugal en match amical (défaite 2-0)[4].

Le titre est conservé facilement en 1930-1931. C'est cette même année que le club participe pour la première fois à la Coupe Peugeot, précurseur d'un championnat de France[5].

En 1931-1932, le club remporte une cinquième fois le championnat d'Alsace[3]. Il participe une deuxième fois à la Coupe Peugeot, qui rassemble cette fois vingt clubs parmi les plus prestigieux de France[6]. Il y réalise des performances remarquables, battant tous ses adversaires sur des scores très déséquilibrés, écartant le Red Star en demi-finale au Tivoli à Strasbourg[3], puis remportant la compétition face au CA Paris sur le score de 4-1[7]. Avec de tels résultats, il semble naturel que le club mulhousien participe au nouveau championnat national professionnel[3].

En 1932-1933, le club haut-rhinois devient officiellement professionnel et s'inscrit à la première édition du Championnat de France de football, la Division Nationale, dans le groupe A. Le FCM termine à la 10e place et est ainsi le premier club à finir dernier de Division 1 et à être relégué[8]. Aussi, en 1933-1934, le FC Mulhouse se classe 3e du groupe Nord de 2e Division et accède ainsi à nouveau à l'élite[9].

Le 25 mars 1934, Pierre Korb joue son dernier match avec l'équipe de France lors de la réception de la Tchécoslovaquie (défaite 2-1). Il totalise douze sélections en bleu, toutes effectuées en match amical, et deux buts inscrits[10]. Korb marque les deux fois contre cette même équipe de Tchécoslovaquie : sur penalty à la 25e minute (défaite 2-3) en 1930 et lors de sa dernière sélection en 1934 dès la 6e minute (défaite 1-2).

Photo panoramique du stade de la Meinau
Rencontre RC Strasbourg-FC Mulhouse en Division 1, le 4 novembre 1934 au stade de la Meinau.

Pierre Korb est sélectionné pour participer à la Coupe du monde 1934 en Italie. À l’époque, seules seize nations sont qualifiées et les matchs sont à élimination directe. L'équipe de France dispute et perd après prolongation (3 à 2) contre l’Autriche. La France rentre donc immédiatement au pays sans disputer la suite de la compétition, ce qui ne permet pas à Korb d’espérer disputer une rencontre de Coupe du monde[11].

Son retour en Division 1 est réussi, et en 1934-1935, le FC Mulhouse, qui compte dans ses rangs cinq internationaux français (dont Korb) et trois autrichiens, finit sixième de D1[12], handicapée par son manque de réserves[13]. Dès la saison 1936-1937, le club réalise des résultats moins satisfaisants : avec une 16e et dernière place en Division 1, seulement 15 points d'engrangés en trente matchs[14], et une défaite 1-9 face au RC Strasbourg[15], le FC Mulhouse connaît une nouvelle descente en Division 2[16]. Pierre Korb quitte le club.

Deux ans à Sochaux (1937-1939)[modifier | modifier le code]

En 1937, l'attaque du FC Sochaux est renforcée de deux des meilleurs ailiers français : Curt Keller et Pierre Korb.

Pierre Korb et le FCS remportent logiquement le championnat de France 1937-1938.

Retour à Mulhouse pendant la Guerre (1939-1941)[modifier | modifier le code]

En 1940, l'Alsace étant annexée de fait à l'Allemagne à l'issue de la « drôle de guerre », le FC Mulhouse doit reprendre le nom de Fussball Club Mülhausen 1893 et abandonner le professionnalisme, interdit en Allemagne[17].

Ainsi, le FCM doit participer à la Gauliga Elsass, le nouveau championnat d'Alsace, qualificatif pour la phase finale de la Deutsche Meisterschaft, le championnat d'Allemagne. Pour sa première saison en championnat allemand depuis 1914 le FC Mulhouse de l'entraîneur germanique Otto Schwab est vainqueur du championnat régional, battant en finale le Rasensportclub Strassburg, ancien RC Strasbourg (3-1, 1-2)[18]. Qualifiés pour la phase finale du Deutsche Meisterschaft, les Mulhousiens finissent derniers du Groupe 3 avec un match nul et cinq défaites[19].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Sélections de Pierre Korb[20]
# Date Lieu Compétition Domicile Score Extérieur But
1 23.02.1930 Porto Match amical Portugal Drapeau : Portugal 2:0 Drapeau : France France
2 23.03.1930 Colombes France Drapeau : France 3:3 Drapeau : Suisse Suisse
3 13.04.1930 France Drapeau : France 1:6 Drapeau : Belgique Belgique
4 11.05.1930 France Drapeau : France 2:3 Drapeau : Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie But inscrit
5 18.05.1930 France Drapeau : France 0:2 Drapeau : Écosse Écosse
6 25.01.1931 Bologne Italie Drapeau : Italie 5:0 Drapeau : France France
7 15.03.1931 Colombes France Drapeau : France 1:0 Drapeau : Allemagne Allemagne
8 05.06.1932 Belgrade Yougoslavie Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie 2:1 Drapeau : France France
9 09.06.1932 Sofia Bulgarie Drapeau : Bulgarie 3:5 Drapeau : France France
10 12.06.1932 Bucarest Roumanie Drapeau : Roumanie 6:3 Drapeau : France France
11 11.03.1934 Paris France Drapeau : France 0:1 Drapeau : Suisse Suisse
12 25.03.1934 Colombes France Drapeau : France 1:2 Drapeau : Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie But inscrit
Statistiques de Pierre Korb [21]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Drapeau : France France Total
Division M B M B M B M B
1927-1928 Drapeau de la France FC Mulhouse DH Alsace - - 2 1 - - 2 1
1928-1929 Drapeau de la France FC Mulhouse DH Alsace - - 2 1 - - 2 1
1929-1930 Drapeau de la France FC Mulhouse DH Alsace - - 2 2 5 1 7 3
1930-1931 Drapeau de la France FC Mulhouse DH Alsace - - 2 1 2 0 4 1
1931-1932 Drapeau de la France FC Mulhouse DH Alsace - - 3 1 3 0 6 1
1932-1933 Drapeau de la France FC Mulhouse D1 12 1 2 0 - - 14 1
1933-1934 Drapeau de la France FC Mulhouse D2 28 9 3 2 2 1 33 12
1934-1935 Drapeau de la France FC Mulhouse D1 29 7 3 5 - - 32 12
1935-1936 Drapeau de la France FC Mulhouse D1 27 2 2 0 - - 29 2
1936-1937 Drapeau de la France FC Mulhouse D1 26 6 2 3 - - 28 9
Sous-total 122 25 23 16 12 2 157 43
1937-1938 Drapeau de la France FC Sochaux D1 19 5 - - - - 19 5
1938-1939 Drapeau de la France FC Sochaux D1 25 2 3 0 - - 28 2
Sous-total 44 7 3 0 0 0 47 7
Total sur la carrière 162 31 30 17 12 2 204 50

Palmarès[modifier | modifier le code]

Championnat de France (1)
Coupe Peugeot (1)
  • Vainqueur en 1932
DH Alsace (5)
  • Champion en 1928, 1929, 1930, 1931, et 1932

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coll. 2002, Mulhouse p. 37
  2. FFF, « Fiche du match CA Paris-FC Mulhouse, 1 avril 1928 », sur fff.fr (consulté le 26 octobre 2011)
  3. a, b, c, d, e et f CColl. 2002, Mulhouse p. 39
  4. « Fiche de Pierre Korb », sur lequipe.fr (consulté le 11 février 2015)
  5. Peter Kungler, « France (Coupe Sochaux) 1930/31 », sur rsssf.fr, (consulté le 3 mai 2012)
  6. « Vers un football professionnel », sur ballon-football.com (consulté le 3 mai 2012)
  7. Peter Kungler, « France (Coupe Sochaux) 1931/32 », sur rsssf.fr, (consulté le 3 mai 2012)
  8. « Saison 1932/1933 De la 1ère journée à la 18ème journée », sur lfp.fr (consulté le 19 février 2012)
  9. Coll. 2002, Mulhouse p. 40
  10. « Fiche de Pierre Korb », sur fff.fr (consulté le 11 février 2015)
  11. « Édito : « Les Alsaciens et la Coupe du monde » », sur totalsportlive.com, (consulté le 12 février 2015)
  12. « Classements Saison 1934/1935 De la 1ère journée à la 30ème journée », sur lfp.fr, Ligue de football professionnel (consulté le 28 février 2012)
  13. « Histoire », sur fcmulhouse.com (consulté le 12 février 2015)
  14. « Division 1 Saison 1936/1937 30eme Journée », sur le-terrain.com (consulté le 11 mai 2012)
  15. « Mulhouse 1-9 Strasbourg », sur leballonrond.fr (consulté le 11 mai 2012)
  16. Coll. 2002, Mulhouse p. 41
  17. schlesier, « Le football alsacien-lorrain résiste à la dictature nazie », sur racingstub.com, (consulté le 27 février 2012)
  18. schlesier, « Le Racing des années 40 », sur racingstub.com, (consulté le 27 février 2012)
  19. (en) Dinant Abbink, « Germany - Championships 1902-1945 - 1940-41 », sur rsssf.com, (consulté le 11 mars 2012)
  20. « Pierre Korb », sur eu-football.info (consulté le 12 février 2015)
  21. « Statistiques de Pierre Korb », sur pari-et-gagne.com

Ouvrage de référence[modifier | modifier le code]

  • collectif, 100 ans de football en Alsace, Ligue d'Alsace de Football Association, (ISBN 2911219139), « Football Club de Mulhouse » Document utilisé pour la rédaction de l’article