Pierre Kinganga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant brazza-congolais
Cet article est une ébauche concernant une personnalité brazza-congolaise.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Pierre Kinganga
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 33 ans)
Nationalité

Pierre Kinganga, surnommé Sirocco est un officier congolais né le à Brazzaville et mort le à Brazzaville.

Kinganga est formé à l'École Général Leclerc des enfants de troupe, puis de 1961 à 1963, à l'école militaire d'application de Saint-Maixent en France, dont il sort avec le grade de sous-lieutenant. Il est nommé Lieutenant par la suite. Il a suivi également une formation à l'école supérieure de commandement des troupes aéroportées de Riazan (Russie)de 1965 à 1966.

Classé officier de droite, il affiche sa sympathie pour l'ancien président Fulbert Youlou. Il est arrêté en 1968 par le régime de Massamba-Débat pour menées subversives. Il lui est notamment reproché pour son implication dans la tentative du mercenaire français Jacques Debreton. Il est libéré en juillet 1968, à la faveur de l'insurrection qui prélude la chute du président Massamba-Débat.

Il se brouille avec le nouveau régime et est contraint à l'exil au Congo-Démocratique dès 1969.

Le , il tente un putsch militaire contre le président Marien Ngouabi. Sa tentative échoue et il perd la vie au cours des affrontements.