Pierre Kiandjan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pierre Kiandjan
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance

Paris
Nom officiel
Pierre KiandjanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
France
Activités
Lieu de travail
Mouvement
Op art
Influencé par
Ivan Serpa, Jesús-Rafael Soto, Barbara Kasten, Frank Stella, Carlos Cruz-Diez, Edna Andrade, El Lissitzky, František Kupka, László Moholy
Site web

Pierre Kiandjan (né en 1987) est un artiste contemporain français spécialisé en op art et art cinétique.

Carrière[modifier | modifier le code]

Kiandjan a très tôt développé un intérêt pour l'art en montrant des capacités exceptionnelles dans le dessin de formes géométriques abstraites. Son travail se concentre sur la création de lithographies optiques en s'appuyant sur des influences de l'avant-garde artistique américaine : Ivan Serpa, Jesús-Rafael Soto, Barbara Kasten, Frank Stella, Carlos Cruz-Diez, et Edna Andrade. Le mouvement du Bauhaus compte aussi parmi ses sources d'inspiration majeures, notamment les artistes El Lissitzky, František Kupka, and László Moholy-Nagy[1],[2].

Sur chacune de ses œuvres, l'évolution de formes assorties de variations subtiles crée l'illusion d'un mouvement rythmé[3],[4],[5],[6].

Dans son atelier parisien, Pierre Kiandjan mélange les couleurs et la lumière pour donner naissance à de puissantes représentations abstraites et géométriques. Son travail consiste à proposer des constructions complexes dans l'assemblage de motifs simples, révélant ainsi une utilisation innovante des dégradés et ruptures de formes[7],[8],[9],[10],[11],[12]. Ses lithographies cotées sur le marché de l'art contemporain[13] sont exposées aux quatre coins du monde et suscitent l'intérêt d'experts et de collectionneurs spécialisés dans l'op art[14],[15].

En 2015, il collabore avec Alex Gopher qui, inspiré par la technique héliophore développée par son ancêtre Louis Dufay, lui propose d'intégrer le style et les mouvements cinétiques de l'héliophore dans le design d'une pochette de disque[16],[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Pierre Kiandjan crea universos geométricos », Fahrenheitº Magazine,‎ (ISSN 1665-5532)
  2. (de) Anne Waak, « Elementarteilchen », Monopol Magazin,‎ (ISSN 1614-5445)
  3. (es) « Pierre Kiandjan, hipnóticas piezas », sur 40fakes.com, 40 Fakes,
  4. « Collaboration avec Pierre Kiandjan à l'occasion du festival Les Nuits Claires au Palais de Tokyo », Marie Claire,‎ (ISSN 0025-3049)
  5. « Color Mixed Illustrations Playing with Optical Illusions », sur fubiz.net, Fubiz,
  6. (en) « Juxtapoz Magazine - Pierre Kiandjan Paints Color Illusions », sur juxtapoz.com, Juxtapoz Magazine, (ISSN 1077-8411)
  7. (en) « Pierre Kiandjan », Widewalls
  8. « Couverture : À Paris, un appartement design perché sur les toits », sur Le Journal de la Maison, (ISSN 0750-3288)
  9. (en) Brent Taalur Ramsey, « Pierre Kiandjan's Optic Art on Exhibit in Paris », sur pastemagazine.com, Paste Magazine, (ISSN 1540-3106)
  10. (en) « Pierre Kiandjan interview : "The ways of making digital artworks are almost limitless." », sur BlunBlun
  11. (en) « Interview : Pierre Kiandjan balances geometry and chaos to create wonderfully imperfect works », sur digitalartsonline.co.uk, Digital Arts, (ISSN 1755-5132)
  12. (en) Nicolas Simoneau, « Found on the internet: Pierre Kiandjan », sur Kaltblut Magazine, (OCLC 826618816)
  13. « Pierre Kiandjan | Artnet », sur www.artnet.com
  14. (en) « Pierre Kiandjan on LiveAuctioneers, the world's largest marketplace for fine art, antiques & collectibles. », sur liveauctioneers.com, Live Auctioneers
  15. « Pierre Kiandjan : Ventes aux enchères, prix, indices... », sur artprice.com, Artprice
  16. « Alex Gopher - Back To Basics EP », sur Discogs (OCLC 487432107)
  17. « Une sélection de vinyles graphiques et intemporels », sur étapes:, Étapes, (ISSN 1774-5160)

Lien externe[modifier | modifier le code]