Pierre Kaufmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kaufmann.
Pierre Kaufmann
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Fratrie
Henri Kaufmann (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfant
Autres informations
Membre de

Pierre Kaufmann, né en 1916 et mort le , est philosophe, psychanalyste, journaliste et professeur de philosophie français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le frère du cardiologue Henri Kaufmann. Ancien élève de l'École normale supérieure (rue d'Ulm), il est écarté du concours d'agrégation du fait des lois sur le statut des Juifs du régime de Vichy, et ne passe l'agrégation qu'après la guerre. En 1944, il est arrêté au café Au vieux Paris en compagnie de Pierre Grappin, Pierre Courtade, Annie Hervé, Madeleine Herr et Thierry Maulnier, et placée quelques jours en détention[1]. Il fut un des fondateurs de l'Agence France-Presse en 1944, correspondant à Damas (Syrie), et grand reporter pour le journal Combat.

Après avoir enseigné au lycée de Bourges, il est assistant de philosophie à la Sorbonne, à l'université de Besançon, de Rennes, puis il est élu professeur de philosophie à l'université Paris-X-Nanterre (1969).

Il est membre de l'École freudienne de Paris, d'inspiration lacanienne et contribue à l'introduction de la psychanalyse dans l'enseignement universitaire français[réf. souhaitée]. Sur le plan théorique, il élabore une anthropologie psychanalytique. Il est l'auteur de plusieurs articles de l'Encyclopædia Universalis, « Culture et civilisation »[2] et « Psychanalyse des œuvres »[3].

Il avait épousé Jacqueline Rochard, une camarade de l'ENS devenue historienne de la bourgeoisie russe et morte en 1969. Ils sont les parents de Jacques Kaufmann.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Le Dernier des maîtres, Paris, Gallimard, 1949.
  • L'Expérience émotionnelle de l'espace, Paris : Librairie philosophique J. Vrin, 1966.
  • L'Inconscient du politique, Paris, Plon, 1962. Nouvelle édition : Paris : PUF, 1979. Réédité en 2002 chez Vrin.
  • Kurt Lewin. Une théorie du champ dans les sciences de l’homme, Paris, Vrin, 1968.
  • Psychanalyse et théorie de la culture, Paris, Denoël-Gonthier, coll. « Médiations », 1974.
  • (Coauteur) L'apport freudien. Éléments pour une encyclopédie de la psychanalyse, Paris, Bordas, 1993.
  • Qu'est-ce qu'un civilisé ?, Paris, Atelier Alpha Bleue, 1995.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Baldine Saint Girons, « Pierre Kaufmann », Revue philosophique de la France et de l'étranger,‎ , p. 586-588 (lire en ligne).
  2. « Culture et civilisation », [lire en ligne].
  3. « Psychanalyse des œuvres », [lire en ligne].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]