Pierre K. Malouf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre K. Malouf
PKM.jpg

Pierre K. Malouf

Naissance
Nationalité
Activité
essayiste +

Pierre Kattini Malouf est né en 1943 à Montréal dans la province de Québec au Canada. Pierre Malouf est un dramaturge, romancier, essayiste et poète québécois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence en 1967 une carrière dans l'enseignement. Il se fait connaître en 1978 avec sa première pièce, Gertrude Laframboise, agitatrice, et devient membre actif au Centre des Auteurs dramatiques du Québec (CEAD) dont il sera le président en 1980. En 1982, il fait partie de la tournée suisse et française de lectures-spectacles organisées par le Centre des auteurs dramatiques du Québec. En 1985, il cesse d’écrire pour la scène. Il ne reviendra au théâtre que quinze ans plus tard.

Depuis 1999, Pierre K. Malouf a publié deux romans, Les enfants de Schubert et Les soupirs du cloporte, un essai, Lettre ouverte aux chiens édentés qui agitent la queue et à leurs chiots qui mordillent, une étude historique, Le quatuor d’Asbestos, autour de la grève de l'amiante (coauteure, Esther Delisle), quatre nouvelles dans des revues littéraires.

En 2000, il révise et publie sa première pièce de théâtre, Gertrude Laframboise, agitatrice.

Publication récente[modifier | modifier le code]

En 2012, il publie : Les faces cachées d'Amir Khadir, un essai sur le député de Québec Solidaire à l'Assemblée Nationale du Québec Amir Khadir. Il explore particulièrement dans son livre une jonction (qui existe toujours au sein de la formation politique) entre différentes factions d'extrême-gauche et l'ensemble plus large d'une gauche militante québécoise.

Ouvrages publiés[modifier | modifier le code]

Romans
  • Les Enfants de Schubert, Montréal, Les Éditions Varia, 1999.
  • Les Soupirs du cloporte, Montréal, Les Éditions Varia, 2002.
Nouvelles
  • Dans l'angle mort, Les Saisons littéraire, n⁰ 19, Montréal, Guérin Éditeur, 2001.
Poésie
  • Dernier souffle, Les Saisons littéraire, n⁰ 20, Montréal, Guérin Éditeur, 2001.
Théâtre
  • Gertrude Laframboise, agitatrice, Montréal, Les Éditions Varia, 2000. La première version de ce texte a été présentée en lecture publique par le CEAD, en mars 1978. Le CEAD a par la suite présenté ce texte en lecture publique les 16, 20 et 31 janvier 1982, respectivement au Théâtre de l'Est Parisien, au Théâtre Les Ateliers de Lyon et au Théâtre Populaire Romand (La Chaux-de-Fonds, Suisse). Création Nouvelle Compagnie Théâtrale, en collaboration avec le CEAD, le 26 septembre 1978.
  • Le Soleil tourne autour de la terre, texte inédit, 1980. Création Théâtre de la Crique, août 1980.
  • Les Danseurs de la fin du monde, texte inédit, 1981. Création Théâtre de la Crique, juillet 1981.
  • Femmes d'attente, texte inédit, 1982, révision 2000. Création Théâtre de la Crique, 1982; nouvelle version non produite.
  • Les Tourments du génie, texte inédit, 1999. Création Théâtre de Grand-Pré (L'Acadie), 2 décembre 1999.
  • Un rêve prénatal, texte inédit, 1999. Création Théâtre de Grand-Pré (L'Acadie), 2 décembre 1999.
  • Le Cerveau humain, texte inédit, 2000. Création Théâtre de Grand Pré (L'Acadie), le 3 décembre 2000.
  • « Y a de la joie », texte inédit, 2000. Création Théâtre de Grand Pré (L'Acadie), le 3 décembre 2000.
  • Docteur Nérant, texte inédit, 2001. Création Laboratoire public de l’AQAD, 13 février 2002.
  • Triple choc, texte inédit, 2001.
  • Le meurtrier, texte inédit, 2005. Ce texte a été lu lors de la Soirée Carte blanche du CEAD « Un film dans la tête », le 25 avril 2005.
Essai
  • Lettre ouverte aux chiens édentés qui agitent la queue et à leurs chiots qui mordillent..., Montréal, Les Éditions Varia, 2001.
  • L'effet Delisle, Montréal, Les Éditions Varia, 2002.
  • Les faces cachées d'Amir Khadir, Édition Accent Grave, 2012.
Étude historique
  • (et Esther Delisle) Le Quatuor d'Asbestos : autour de la grève de l'amiante, Montréal, Les Éditions Varia, "Histoire et société", 2004.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]