Pierre Joseph du Chambge d'Elbhecq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pierre Josèph du Chambge d’Elbhecq
Pierre Joseph du Chambge d'Elbhecq

Naissance
Lille (Nord)
Décès (à 60 ans)
Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques)
Origine Drapeau de la France France
Arme Infanterie
Grade Général de division
Années de service 1754-1793
Distinctions Chevalier de Saint-Louis
Hommages Nom inscrit sur l’Arc de Triomphe de l'Étoile, 33e colonne.
Autres fonctions Député français de la noblesse en 1789-1791

Pierre Josèph du Chambge d’Elbhecq, né le à Lille (Nord), mort le à Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques), est un général de division de la Révolution française.

États de service[modifier | modifier le code]

Il entre en service en 1754, et il est nommé colonel en second commandant le régiment de Bouillon le 23 juin 1767. Il est à Rocroi en juillet 1772, à Phalsbourg en octobre 1773 et à Saarlouis en avril 1774[1]. Il est promu maréchal de camp le 1er janvier 1784[2] et chevalier de Saint-Louis.

Partisan des idées nouvelles, il est élu le 8 avril 1789, député suppléant de la noblesse aux Etats-Généraux, et il est admis le 29 décembre de la même année dans l'Assemblée constituante, pour remplacer le baron de Noyelles. Il soutient les revendications populaires et au mois de juin 1790, il fait l'éloge de l'esprit public dans les départements du Nord, de la Somme et du Pas-de-Calais[3].

Lors de la fuite du roi pour Varennes, il demande que tous les militaires membres de l'Assemblée prêtent serment de fidélité à la nation. Il est promu lieutenant-général le 17 décembre 1791 et en 1792, il se rend à l'armée du Nord. Le 11 juillet 1793, il est appelé au commandement de l'armée des Pyrénées-Orientales, mais il meurt de maladie le 1er septembre 1793[3],[4].

Le nom du général D’Elbhecq est inscrit au côté ouest de l’Arc de Triomphe de l'Étoile, 33e colonne.

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]