Pierre Joris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pierre Joris
Joris, Pierre.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Site web
Distinctions
Liste détaillée
Batty Weber Prize (en)
Prix littéraire PEN Oakland/Josephine Miles (en)
Berlin Prize (en) ()
Prix PEN de traduction de poésie (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Pierre Joris, né le à Strasbourg, est un poète américano-luxembourgeois, éditeur, traducteur, essayiste, auteur d'anthologies et professeur de littérature anglaise, notamment à l'université d'État de New York à Albany.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Bien que né à Strasbourg en [1],[2], il passe son enfance et son adolescence à Ettelbruck, au Luxembourg[3]. Il fait ses études secondaires au Lycée de Diekirch, puis il suit une année de propédeutique à Luxembourg[3]. En 1967, il quitte le Luxembourg pour entreprendre des études de médecine à Paris, puis, il s'installe en 1967 aux États-Unis[3]. Il obtient en 1969 un Bachelor of Arts (licence) au Bard College, de Annandale-on-Hudson (en) dans l'état de New York[4], [5].

Carrière[modifier | modifier le code]

En littérature, il publie en anglais son premier recueil de poèmes, The Fifth Season (Littéralement : La 5e saison) en 1971. L'année suivante, il emménage à Londres et y fonde la revue littéraire Sixpack[6].

De 1972 à 1975, il poursuit des études à l'université de l'Institut des études américaines de Londres sous la direction du professeur Eric Mottram, puis à l'université de l'Essex[7].

Sous la direction du poète américain Ted Berrigan, il obtient un Master of Arts (Mastère 2) sur la théorie et la pratique de la traduction littéraire de l'université de l'Essex en 1975.

De 1976 à 1979, il enseigne la littérature anglaise à l'université Mentouri de Constantine en tant que Maître de conférence[8], puis il est chargé de cours (visiting professor) à l'université de Californie à San Diego[9].

En 1990, il obtient son Ph.D (doctorat) en littératures comparées à l'Université d'État de New York à Binghamton[10] et est professeur de littérature anglaise à l'université d'État de New York à Albany de 1992 à 2013[11].

Ses recherches sont principalement consacrées à la poésie anglophone contemporaine, à la poétique, à la traduction littéraire et aux interactions de la mondialisation, de l'interculturalité sur la production littéraire. Ses recherches sont exposées dans son livre A Nomad Poetics: essays, traduit en français sous le titre Pour une poétique nomade, pour la revue Dédale, no 11-12, , p. 355-366[12], ainsi que dans des revues anglophones comme The New Statesman[13], Translation Review[14], American Book Review[15], [16] et The Literary Review[17] et dans le Livres-Bücher[10]. supplément du Tageblatt, Zeitung fir Lëtzebuerg[18].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Il vit à Bay Ridge, Brooklyn, New York[19], avec son épouse, l'artiste pluridisciplinaire Nicole Peyrafitte (en)[1].

Appartenance à des sociétés littéraires[modifier | modifier le code]

Il est membre de diverses associations et mouvements littéraires[3] :

  • Membre fondateur de la LSV[20] (Lëtzebuerger Schrëftstellerverband) Association des écrivains luxembourgeois depuis 1986 ;
  • Cofondateur avec Jean Portante du Festival International de Poésie à Luxembourg depuis 1987 ;
  • Membre du Conseil d'administration de la Hudson Valley Writers' Guild, Albany (état de New York). de 1992 à 1994 ;
  • Membre de l'IAPL depuis 1996[21] ;
  • Membre de MLA, depuis 1987[22] ;
  • Membre de PEN (chapitre de New York) depuis 1993[23].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • (en-US) Turbulence, Saint Lazaire Press, , 61 p. (ISBN 9781880280027),
  • La dernière traversée de la manche : Poème, Editions Phi, , 95 p. (ISBN 9782890463585),
  • (en-US) H.J.R., Otherwind Press, Incorporated, 1999, rééd. 2000, 54 p. (ISBN 9780962604645),
  • (en-US) Poasis: Selected Poems, 1986-1999, Wesleyan University Press, , 198 p. (ISBN 9780819564351),
  • (en-US) Meditations on the Stations of Mansur Al-Hallaj, Chax Press, ,
  • coécrit avec Habib Tengou, Stations d'al Hallaj : poèmes, Apic Éditions, , 124 p. (ISBN 9789931468325),

Articles (sélections)[modifier | modifier le code]

  • « Heidegger, France, Politics, the University »,
  • « Performance Score for "Pierre's Words"/"For Nate Mackey" », Callaloo, Vol. 23, No. 2,‎ , p. 675-677 (3 pages) (lire en ligne),
  • « For Nate Mackey », Callaloo, Vol. 23, No. 2,‎ , p. 674 (1 page) (lire en ligne),
  • « Canto Diurno #3-PARIS », Chicago Review, Vol. 55, No. 2,‎ , p. 38-42 (5 pages) (lire en ligne),
  • (he) « Paul Celan and Jacques Derrida: Writing as Translation, Translation as Writing », Dappim: Research in Literatur,‎ , p. 9-26 (18 pages) (lire en ligne),
  • « A Nomad Poetics Revisited: Poetry and Translation in a Global Age », Boundary2,‎ (lire en ligne),

Essais[modifier | modifier le code]

  • (en-US) A Nomad Poetics, Wesleyan University Press, , 159 p. (ISBN 9780819566461),
  • (en-US) Justifying the Margins, Salt Publishing, , 159 p. (ISBN 9781844714346),

Traductions[modifier | modifier le code]

Depuis l'anglais vers le français[modifier | modifier le code]

  • Julian Beck, Chants de la révolution : édition bilingue, Union Générale d'Éditions, coll. « 10/18 », , 305 p. (OCLC 955307855),
  • Carl Solomon, Contretemps à temps [« Mishaps, perhaps. »], Christian Bourgois, , 188 p. (OCLC 2426850),
  • Grégory Corso, Sentiments élégiaques américain [« Elegiac feelings American »], Christian Bourgois, 1977, rééd. janvier 1996, 365 p. (ISBN 978-2267013290),
  • Jack Kerouac, Mexico City Blues, Christian Bourgois, 1959, rééd. 31 janvier 1995, 503 p. (ISBN 978-2267012620),
  • Sam Shepard, Motel chronicles, Christian Bourgois, , 159 p. (ISBN 978-2267003994),

Depuis le français vers l'anglais[modifier | modifier le code]

  • Jean-Pierre Duprey, Temporal flight, traduction de [« La fuite temporelle »], Earthgrip Press, (ISBN 9780905341033),
  • Maurice Blanchot, The Unavowable Community, Station Hill Press, 1983, rééd. 1 février 1988, 60 p. (ISBN 9780882680439),
  • Arthur Rimbaud, 5 Translations From Arthur Rimbaud's Une Saison En Enfer, Writers Forum, 1984, rééd. 1991 (ISBN 9780861623426),
  • Habib Tengour, Empedocle's sandal [« La sandale d'Empédocle »], Duration Press, , 20 p. (OCLC 43499294),
  • Michel Bulteau, Crystals to Aden [« Les cristaux de folie »], Duration Press, , 24 p. (OCLC 48272725)
  • Abdelwahab Meddeb, The Malady Of Islam [« La maladie de l'Islam »], New York, Basic Books, 2002, rééd. 2 juillet 2003, 256 p. (ISBN 9780465044351),
  • Abdelwahab Meddeb (trad. co-traduit avec Ann Reid), Islam And Its Discontents [« La maladie de l'Islam »], Londres, William Heinemann, , 241 p. (ISBN 9780434011407),
  • Pablo Picasso (trad. co-traduit avec Jerome Rothenberg), The Burial of the Count of Orgaz and Other Poems [« Écrits »], Exact Change, , 352 p. (ISBN 9781878972361),
  • Habib Tengour, Exile Is My Trade (Selected Poetry and Prose), Black Widow Press, 2012, rééd. 2014, 295 p. (ISBN 9780984264056),

Depuis l'occitan vers l'anglais[modifier | modifier le code]

  • Bernat Manciet, Ode to James Dean, Mindmade Books, , 17 p. (OCLC 880909965)

Depuis l'allemand vers l'anglais[modifier | modifier le code]

  • Paul Celan, Breathturn, Green Integer, 1965, rééd 2006, 296 p. (ISBN 9781933382524),
  • Paul Celan, Threadsuns, Green Integer, 1968, rééd. 1 juin 2004, 300 p. (ISBN 9781931243742),
  • Paul Celan, Lightduress, Green Integer, 1970, rééd. 1 juin 2004, 300 p. (ISBN 9781931243759),
  • Kurt Schwitters, Pppppp: Kurt Schwitters Poems, Performance, Pieces, Proses, Plays, Poetics, Temple Univ Press, , 296 p. (ISBN 978-1566392648)
  • Paul Celan, Selections, University of California Press, , 242 p. (ISBN 9780520241688),
  • Paul Celan, Breathturn into Timestead: The Collected Later Poetry, Farrar, Straus and Giroux, , 736 p. (ISBN 9780374125981),

Conférences et lectures[modifier | modifier le code]

  • Eye, Ear & Mind : A Conference on the Poetry of Ronald Johnson, SUNY Buffalo, 2000
  • Journées Luxembourg 2000, Montréal / Québec / Trois-Rivières, 2000
  • DAC2000, Digital Arts Conference 2000, Bergen, Norvège, 2000
  • Celebrating Paul Celan, University of London, 2000
  • Book/Ends: Transformations of the Book & Redefinitions of the Humanities, The University at Albany,
  • Boston Poetry Marathon, Boston, MA,
  • Festival de Rabat, Maroc, 2001
  • Les Journées de Mondorf, Luxembourg, 2001
  • Festival Franco-Arabe de poésie, Institut du Monde Arabe, Paris, 2001
  • On Celan and the Shoah, 2013
  • About Paul Celan and the meridian, sur une station de radio dans l'état de Washington, 2013

Anthologie[modifier | modifier le code]

  • coécrit avec Paul Buck, Matières d'Angleterre : Anthologie bilingue de la nouvelle poésie anglaise, Trois cailloux, , 400 p. (ISBN 9782903082161),
  • (en-US) coécrit avec Jerome Rothenberg, Poems for the Millennium, volume 1, University of California Press, , 839 p. (ISBN 978-0520072275),
  • (en-US) coécrit avec Jerome Rothenberg, Poems for the Millennium, volume 2, University of California Press, , 912 p. (ISBN 978-0520208643),
  • (en-US) Tristan Tzara, Rainer Maria Rilke, Jean-Pierre Duprey & Habib Tengour, 4X1, Inconundrum Press, 206 p. (ISBN 9780967985909),
  • (en-US) coécrit avec Habib Tengour,, Poems for the Millennium, volume 4, University of California Press, , 792 p. (ISBN 9780520273856),

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1983 : The 1975 Fel's Literary Award (via CCLM)
  • 1987 : Centre National des Lettres (France), bourse de traduction
  • 1993 et 1997 : Fonds Culturel National (Ministère de la Culture, Luxembourg), bourse de recherches
  • 1994 : Faculty Research Award Program grant, SUNY-Albany
  • 1994 : PEN Center USA West Award for Translation (avec Jerome Rothenberg)
  • 1996 : PEN Oakland Josephine Miles Award for Excellence in Literature (avec Jerome Rothenberg)
  • 1999 : NEA Translation grant.

Émissions radio[modifier | modifier le code]

Dans les années 1980, Pierre Joris fut producteur pour France Culture[24], [25]

  • Le secret professionnel du Black Mountain College, pour France Culture le 02.07.2017[26]
  • Albatros - La nouvelle poésie anglaise : Eric Mottram, produit pour France Culture le 05.03.2016[27]
  • Tanger : identités fugitives (5/5): voyage, errances et nomadisme., sur France Culture le 07.03.2008[28]
  • Radio - Freides-Invité: Pierre Joris, RTL.lu, 2015[29]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en-US) Academy of American Poets, « About Pierre Joris | Academy of American Poets », sur poets.org (consulté le 23 mai 2020)
  2. (en-US) Poetry Foundation, « Pierre Joris », sur Poetry Foundation, (consulté le 23 mai 2020)
  3. a b c et d « Pierre Joris - Dictionnaire des auteurs luxembourgeois », sur www.autorenlexikon.lu (consulté le 17 juillet 2017)
  4. (en) Bard College, « Bard Press Release | A DAY OF POETRY TO CELEBRATE ROBERT KELLY'S 40 YEARS AT BARD COLLEGE November 10 program features poetry readings, performances, and a Stan Brakhage film », sur www.bard.edu (consulté le 17 juillet 2017)
  5. (en) « Annandale-on-Hudson, New York », Wikipedia,‎ (lire en ligne, consulté le 20 juillet 2017)
  6. (en) « Pierre Joris | Poets & Writers », sur www.pw.org (consulté le 17 juillet 2017)
  7. (en-GB) « University of Essex :: Creative Writing :: Study with us », sur www1.essex.ac.uk (consulté le 19 juillet 2017)
  8. Omar Berrada, « Questions pour Habib Tengour et Pierre Joris au sujet du University of California Book of North African Literature », Expressions maghrébines, vol. 15, no 1,‎ , p. 273–283 (ISSN 2475-2401, DOI 10.1353/exp.2016.0016, lire en ligne, consulté le 18 juillet 2017)
  9. (en-US) « Pierre Joris - Alchetron, The Free Social Encyclopedia », sur Alchetron.com (consulté le 19 juillet 2017)
  10. a et b (en) « Pierre Joris - University at Albany-SUNY », sur www.albany.edu (consulté le 18 juillet 2017)
  11. emmanuel savopoulos, « Pierre Joris/resume », sur www.albany.edu (consulté le 18 juillet 2017)
  12. Cécilia W. Francis et Robert Viau, Trajectoires et dérives de la littérature-monde: Poétiques de la relation et du divers dans les espaces francophones, Rodopi, (ISBN 9789401209465, lire en ligne)
  13. (en) « New Statesman | Britain's Current Affairs & Politics Magazine », sur www.newstatesman.com (consulté le 18 juillet 2017)
  14. (en) « Translation Review: Vol 97, No 1 », sur www.tandfonline.com (consulté le 18 juillet 2017)
  15. (en) « American Book Review :: Home », sur americanbookreview.org (consulté le 18 juillet 2017)
  16. (en) « American Book Review :: Vol. 27, Number 5 », sur americanbookreview.org (consulté le 18 juillet 2017)
  17. (en) « The Literary Review », sur www.theliteraryreview.org (consulté le 18 juillet 2017)
  18. (de) « Home », Tageblatt.lu,‎ (lire en ligne, consulté le 19 juillet 2017)
  19. (en-US) « Pierre Joris: On Literary Dedications », Journal of Poetics Research,‎ (lire en ligne, consulté le 17 juillet 2017)
  20. « LSV: Présentation », sur www.lsv.lu (consulté le 19 juillet 2017)
  21. (en) « THE INTERNATIONAL ASSOCIATION FOR PHILOSOPHY AND LITERATURE - About IAPL », sur www.iapl.info (consulté le 17 juillet 2017)
  22. (en) « MLA Home », sur Modern Language Association (consulté le 17 juillet 2017)
  23. (en-US) « Home - PEN America », sur PEN America (consulté le 17 juillet 2017)
  24. (en-US) « Pierre JORIS », sur www.leshommessansepaules.com (consulté le 18 juillet 2017)
  25. « Pierre Joris », Recours au Poème,‎ (lire en ligne, consulté le 18 juillet 2017)
  26. « Le secret professionnel du Black Mountain College », France Culture,‎ (lire en ligne, consulté le 18 juillet 2017)
  27. « Albatros - La nouvelle poésie anglaise : Eric Mottram », France Culture,‎ (lire en ligne, consulté le 18 juillet 2017)
  28. « Tanger : identités fugitives (5/5): voyage, errances et nomadisme. », France Culture,‎ (lire en ligne, consulté le 18 juillet 2017)
  29. RTL NewMedia, « RTL.lu - Pierre Joris », RTL,‎ : 06.11.2015 (lire en ligne, consulté le 18 juillet 2017)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en-US) Maryam Monalisa Gharav, « Five Questions with Pierre Joris », The New Inquiry,‎ (lire en ligne),
  • (en-US) Soshana Olidort, « Review: 'Breathturn Into Timestead' by Paul Celan », Chicago Tribune,‎ (lire en ligne)
  • (en-US) Norman Weinstein, « Healer and hunter, A review of Pierre Joris's 'Barzakh' », sur Jacket2, ,
  • Omar Berrada, « Questions pour Habib Tengour et Pierre Joris au sujet du University of California Book of North African Literature », Expressions maghrébines, Volume 15, Numéro 1,‎ , p. 273-283 (lire en ligne),
  • (en-US) Alexis Almeida, « An interview with Pierre Joris », Asymptote,‎ (lire en ligne),

Liens externes[modifier | modifier le code]