Pierre Jahan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pierre Jahan
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Nom officiel
Pierre Armel Jean-Marie JahanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Pierre Jahan, né le à Amboise (Indre-et-Loire) et mort le à Paris 14e[1], est un photographe et illustrateur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Deux rencontres seront décisives pour le convaincre de faire de la photo sa profession :

En 1934, les photographies de Pierre Jahan égrènent les pages de la revue Plaisir de France, dont il sera l'un des principaux collaborateurs jusqu'à la fin de la publication en 1974. À la même époque, il commence à exposer avec Ergy Landau, Laure Albin-Guillot, François Kollar, Rogi André, Henri Cartier-Bresson, Man Ray… Après l’expérience du Rectangle, Pierre Jahan rejoint le Groupe des XV en 1950 aux côtés notamment de Robert Doisneau, Willy Ronis, René-Jacques, (en remplacement de François Tuefferd parti aux États-Unis). Il s'intitulait alors "illustrateur" ce qui impliquait un rapport étroit au texte, au livre, à la commande, et une certaine modestie.

Innombrables sont les ouvrages, revues et supports auxquels Pierre Jahan a apporté sa contribution : itinéraires touristiques et architecturaux, reportages industriels, campagnes publicitaires. Ses œuvres majeures se situent aussi bien dans le registre d'une photographie naturellement directe et rayonnante que dans les étrangetés d'une veine surréaliste et fantastique, ou dans les fantaisies récréatives que l’esprit frondeur de Pierre Jahan appliquait, avec une grande liberté d'idées et de style, à des couvertures de livre et à des études publicitaires, son activité essentielle de 1945 à 1960.

La longue carrière de Pierre Jahan reflète un comportement indépendant et même épicurien, et une inlassable curiosité à aborder, avec l'ingénuité et l'humour qu'on lui connaissait, toutes les opportunités de produire des images.

Il a été exposé aux Rencontres d'Arles (France) en 2010.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]