Pierre Hugon (ingénieur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hugon.
Pierre Hugon
Fonction
Directeur
Compagnie parisienne de Gaz
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Pierre Hugon, né en 1814, est un ingénieur civil français et dirigeant de la compagnie de gaz de Paris et inventeur du moteur Hugon, second moteur à combustion interne à être commercialisé[1].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Il depose plusieurs brevets sur des moteurs à explosion. Notamment les Brevets s.g.d.g. — 1858 — 1860 — 1861 — 1862. Il s'agit de moteur à gaz, comportant une pompe à gaz, et dont le but est de remplacer les machines à vapeur et proclamant : « Dépense garantie au frein de 1,500 à 1,800 litres de gaz par force de cheval et par heure. »[1],[2].

Moteur Hugon de 1871

Son moteur est une machine stationnaire proche de celle d'Étienne Lenoir, utilisées pour les manufactures[3]. À partir de 1860, il commence à déposer des brevets sur des moteurs pour machines mobiles.

Un article de la presse scientifique des deux mondes signé M. Barral, expose en mai 1863 la machine de Pierre Hugon[4]

Brevets[modifier | modifier le code]

  • Brevet français 210-212 de 1858 « par rapport au pouvoir des moteurs par l'explosion de mélanges gaz / air »[1]
  • UK Patent (Brevet britannique) No 1915 de 1860 "Improvements in apparatus for burning gas in carriages, ships, and other moving structures"[1]
  • UK Patent No 2902 de 1860 "An improved mode of firing, or igniting, explosive gaseous compounds in motive-power engines"[1]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) « HUGON, Pierre (1814 - ?) », sur Digital Mechanism and Gear Library
  2. « Machines à Gaz, système Hugon », Le Gaz, Paris, Émile Durand,‎ (lire en ligne)
  3. « HUGON, Pierre », sur Europeana collections
  4. Durand 1863, p. 105.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

« Moteurs à gaz de M Lenoir. — Deuxième article », Le Gaz, Paris, Émile Durand,‎ , p. 101-108 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]