Pierre Hétu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hétu.
Pierre Hétu
Pierre Hétu and Claude Corbeil.jpg
Le baryton Claude Corbeil et Pierre Hétu
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Instrument

Pierre Hétu, né le à Montréal et mort dans la même ville, le , est un pianiste et chef d'orchestre québécois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Après ses études de musique au Conservatoire de musique de Québec à Montréal, Pierre Hétu étudia la musique à Paris avec Marcel Ciampi (piano) et Édouard Lindenberg (chef d'orchestre). En 1961, il suivit l'éducation musicale de Sergiu Celibidache. Il remporta le Concours International des Jeunes Chefs d'Orchestre à Besançon. Il étudia ensuite avec les maîtres Charles Münch, Jean Martinon et Hans Swarowsky.

Carrière[modifier | modifier le code]

Pierre Hétu commence sa carrière de chef d'orchestre, en 1963, à la tête de l'orchestre symphonique de Montréal. Il est alors chef d'orchestre assistant de Zubin Mehta entre 1963 et 1968. Il devint directeur musical de l'orchestre symphonique de Kalamazoo (en) du Michigan (1968–1972), chef d'orchestre associé à l'Orchestre symphonique de Détroit (1970–1973), directeur artistique (1973–1979) et principal chef d'orchestre invité (1979–1980) de l'orchestre symphonique d'Edmonton (en).

En 1976, il dirigea le concert viennois au Centre national des Arts (CNA) à Ottawa, avec Colette Boky comme soprano, Bruno Laplante comme baryton et l'Orchestre du Centre national des arts.

En 1977, sa direction de Salomé, un opéra de Richard Strauss avec l'Orchestre symphonique d'Edmonton lui vaut le prix du Conseil canadien de la musique.

De 1991 à 1994, il enseigna la fonction de chef d'orchestre à l'université de Toronto où il dirigea également l'orchestre symphonique de Toronto.

En , affaibli par un cancer et deux mois seulement avant sa mort, il dirigea Samson et Dalila de Camille Saint-Saëns à La Nouvelle-Orléans en Louisiane.

Liens externes[modifier | modifier le code]