Pierre Guiral

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guiral.
Pierre Guiral
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
MarseilleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Pierre Guiral (1909-1996) est un historien français, spécialiste du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Historien français né le et décédé le à Marseille, spécialiste de l’histoire contemporaine, issu d’une ancienne famille marseillaise de savonniers par sa mère et de commerçants de gomme par son père, il fait ses études au lycée Périer puis au lycée Thiers avant d’intégrer la classe préparatoire Khâgne du lycée Henri-IV où il est fortement influencé par le philosophe Alain. Il a fait ses études à Paris puis obtient en 1931 l’agrégation d’histoire, par la suite il enseigne à Pau, en Avignon puis au lycée Saint-Charles de Marseille où il se lie d’amitié avec Georges Pompidou et Jean-Paul de Dadelsen.

Pendant la seconde guerre mondiale, il prend en charge la classe préparatoire khâgne du lycée Thiers de Marseille puis en 1947 devient assistant à la faculté de Lettres d’Aix-en-Provence.

Fasciné par des sujets et des personnages tel qu’Adolphe Thiers, Georges Clemenceau (Clemenceau en son temps-1994), Napoléon III et Lucien-Anatole Prévost-Paradol sujet de sa thèse, il se concentre surtout sur le XIXe siècle en France à travers la Presse (Histoire générale de la presse française 1969), les domestiques (la vie quotidienne des domestiques en France au XIXe siècle), les députés (la vie quotidienne des députés en France de 1871 à 1914) et les professeurs (la vie quotidienne des professeurs de 1870 à 1940).

En 1947, il devient maître de conférences puis professeur (1955) à la faculté d’Aix-en-Provence.

De confession catholique, il n’a cependant cessé d'entretenir des rapports privilégiés avec les autres communautés religieuses, protestants, israélites, et orthodoxes. Il a beaucoup contribué à l'histoire de la Provence (La Provence de 1900 à nos jour) et en particulier de Marseille (Les Marseillais dans l'Histoire) et de ses liens avec la Méditerranée (Marseille et l'Algérie).

Publications[modifier | modifier le code]

  • Prévost-Paradol, 1955.
  • Marseille et l'Algérie, 1956.
  • Adolphe Thiers, ou, De la nécessite en politique, Fayard, 1986
  • Clemenceau en son temps, Grasset, 1994
  • Hommes, Idées Journaux, Publications de la Sorbonne, 1988
  • La vie quotidienne des Députés en France de 1871 à 1914, Hachette Littérature, 1980
  • La vie quotidienne des Professeurs en France de 1870 à 1940, Hachette Littérature, 1982
  • Les Marseillais dans l'Histoire, 1988
  • Histoire de Marseille, 1983
  • l'Age d'or du Capitalisme, 1995
  • Cassis, Hier et aujourd'hui, 1992
  • La Provence de 1900 à nos jours, 1978

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]