Pierre Guariche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre Guariche
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinction

Pierre Guariche (Paris, 1926 - Bandol, 1995) est un décorateur et ensemblier français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après l'obtention d'un diplôme en 1949 au sein de l'ENSAD où il côtoie l'enseignement de René Gabriel, il entre en stage chez Marcel Gascoin avant de créer sa propre agence.

Il participe, de 1953 à 1957, à l'Atelier de recherches plastiques (A.R.P.), avec Michel Mortier et Joseph-André Motte[1].

Ses luminaires, dont l'emblématique Cerf-Volant, sont édités dès 1950 par Disderot. Certains modèles sont réédités par Sammode depuis 2018. Son mobilier est édité par la Galerie MAI, Meubles TV, Huchers-Minvielle, Steiner, Meurop, et plus récemment Maison du Monde.

Architecte d'intérieur, il réalise, avec son agence, plusieurs centaines d'aménagements dont le Conseil Général et la préfecture de l'Essonne, le Tribunal de Grande Instance de Créteil, Le Méridien porte Maillot, l'aménagement de plusieurs centaines de studios et appartements à La Plagne (ainsi que de nombreuses boutiques, une chapelle, deux cinémas...), les sièges sociaux de la Sonacotra, d'Urge, des appartements témoin à Firminy, au Havre...

En 1965, il reçoit le Prix René Gabriel.

La Galerie Pascal Cuisinier, spécialisée cette génération de premiers designers français dont Pierre Guariche fait partie, lui consacra une importante exposition en 2012 Pierre Guariche, créateur de lumières : 1950-1959, réunissant l’ensemble de ses luminaires[2].

Pierre Guariche a conçu le mobilier pour la Maison de la Culture Le Corbusier à Firminy dans la Loire.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patrick Favardin, Les Décorateurs des années 1950, Paris, Éditions Norma, .
  • Delphine Jacob (sous la direction de Eric Monin et Nathalie Simonnot), Pierre Guariche, un designer industriel lumineux, Courtrai, Editions Snoeck, , « L'architecture lumineuse au XXe siècle : actes du colloque international organisé à l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Nantes les 10, 11 et 12 mars 2009 », p. 112-119.
  • Delphine Jacob (sous la direction de Claude Massu, Marie Gaimard , Elise Guillerm), Pierre Guariche, l’homme de la synthèse rationaliste, Publications de la Sorbonne, coll. « Histo.art.- 5 », , 358 p., « Métier : Architecte. Dynamiques et enjeux professionnels au cours du XXe siècle »
  • Delphine Jacob, Design original / ré-édition : Réédition de meubles et luminaires des années 1950/1960, Archicree (no 371), , p. 36-41.
  • Delphine Jacob, Pierre Guariche, architecte d’intérieur : La préfecture de l’Essonne ou la modernisation d’une institution de la Vème République, In Situ, , 34 p. (lire en ligne)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Forme utile
  2. Alexandre Crochet, « Pierre Guariche, lumière de la modernité », Quotidien de l'Art, no 232,‎ , p. 9.

Liens externes[modifier | modifier le code]