Pierre Granche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre Granche
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 49 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation

Pierre Granche (né à Montréal le 14 mars 1948 et décédé à Montréal le 30 septembre 1997) est un sculpteur québécois. Après avoir étudié à l’École des Beaux-Arts de Montréal et à l’Université de Vincennes à Paris, il enseigne au département d'histoire d'art de l'Université de Montréal pendant plus de vingt ans (1975-1997) jusqu'à sa mort à Montréal.

Œuvres[modifier | modifier le code]

En tant que sculpteur, ses œuvres sont principalement des morceaux de représentation partiellement abstraites, beaucoup en aluminium. Il fut très influent dans de le monde artistique du Québec dans le domaine de l’intégration de l’art et de l'architecture. Certaines de ses œuvres d’art publiques comprennent :

  • Système, un énorme système géométrique suspendu dans la station de métro Namur, à Montréal;
  • Comme si le temps... de la rue, un ensemble de sculptures symboliques libres en aluminium dans un grand bassin d’une fontaine visible de l'extérieur et de l'intérieur de la Place des Arts, à Montréal;
  • 32 fois passera, le dernier s'envolera, une collection d'écrans de verre verticaux avec des formes de plante en aluminium, symbolisant l’éducation, dans la cour du Pavillon J.-A.-de Sève, UQAM, à Montréal;
  • Topographie/Topologie, 1980, une sculpture-installation (matériaux : béton, pierre, gazon et bois, dimensions : 40 x 26 x 4 m) composée de trois sections « renvo[yant] à la géométrie, mais aussi à l’une de ses significations symboliques : celle de l’apprentissage et de la transformation des êtres »[1], sur le terrain du CEPSUM, à l'Université de Montréal (fait partie de la collection d'œuvres d'art de l'Université de Montréal);
  • Ventis et soupiraux, turbulences et essoufflements, 1993 (en aluminium, dimensions : 182 x 244 x 91 cm), « Cet élément faisait partie d’une installation présentée à l’occasion de l’exposition collective et internationale L’Art prend l’air : vol parallèle, au Musée des beaux-arts de Montréal en 1993 »[2], dans le pavillon de la Faculté de l'aménagement de l'Université de Montréal (fait partie de la collection d'œuvres d'art de l'Université de Montréal, don de Gisel Saint-Hilaire);
  • Totem urbain / histoire en dentelle, 1992, une représentation allégorique de l'histoire de Montréal, au Musée McCord, près de l'Université McGill, à Montréal[3];
  • Lieu redécouvert, une intervention environnementale d'une variété de formes de pyramides tronquées, hôpital de Le Gardeur, à Repentigny au Québec;
  • Égalité / équivalence, un groupement de sculptures représentant des chiens, des hommes ailés, et des jardins, à l’Université Laval, dans la ville de Québec ;
  • Mémorial du Canada, un mémorial de guerre dans Green Park, à Londres.

Galerie[modifier | modifier le code]

Écrits de Pierre Granche[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :