Pierre Gadonneix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gadonneix.
image illustrant un homme d'affaires image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un homme d'affaires français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Pierre Gadonneix, né le 10 janvier 1943 à New York, est un dirigeant d'entreprises français, ancien PDG d'EDF.

Militantisme[modifier | modifier le code]

Dans les années 1970, il milite à Occident d'après Martine Orange, journaliste à Mediapart[1]. Cette information est démentie par Pierre Gadonneix[réf. nécessaire].

Formation[modifier | modifier le code]

Il a étudié au lycée Sainte-Geneviève. Docteur en économie d'entreprise de la Business School de l’université Harvard et ancien élève de l’École polytechnique (promotion 1962) et de l'École nationale supérieure du pétrole et des moteurs.

EDF[modifier | modifier le code]

Il a été nommé président d'Électricité de France le 15 septembre 2004, par le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin. Il avait été auparavant directeur général de Gaz de France entre 1987 et 1995, puis président de ce même groupe de janvier 1996 jusqu'à sa nomination à EDF. Il est devenu président-directeur général d'EDF après sa transformation en société anonyme.

Départ d'EDF[modifier | modifier le code]

Son mandat à la tête d'EDF n'ayant pas été renouvelé par le Gouvernement, il a quitté son poste le 22 novembre 2009 pour laisser sa place à Henri Proglio, PDG de Veolia[2]. Il est nommé président d'honneur.

Le 31 août 2010, il prend la présidence du conseil de surveillance de l'équipementier aéronautique Latécoère[3].

Il est également président d'honneur du Conseil mondial de l'énergie après en avoir assuré la présidence de 2006 à 2013. Il est enfin président de Harvard Business School Club de France[Quoi ?].

En mars 2016, quelques jours après la démission de Thomas Piquemal de la direction financière d'EDF, Pierre Gadonnaix défend dans la presse le projet de construction des deux réacteurs nucléaires EPR d'Hinkley Point en Angleterre[4].

Il est président de la société aéronautique Latecoere.

Notes et références[modifier | modifier le code]