Pierre Fulla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2011).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Pierre Fulla
Defaut 2.svg
Informations générales
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (77 ans)
CasablancaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Sport
Palmarès
Distinctions
chevalier de la Légion d'honneur‎
chevalier de l'ordre national du Mérite (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Pierre Fulla né le à Casablanca (Maroc), marié et père de 2 enfants, est l'un des meilleurs haltérophiles français et mondiaux des années 60. Il est ensuite présentateur à la télévision des grands événements sportifs et l'une des figures des fameuses émissions Sport Dimanche et Stade 2.

Formation[modifier | modifier le code]

Titulaire du C.A.P. radio et brevet technique radio électronique qui lui a permis de rentrer à la R.T.F. en 1961.

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

  • Champion et recordman du Maroc et d'Afrique du Nord d'haltérophilie (poids coq)
  • Sept fois champion de France (poids plume) entre 1961 et 1970[1].
  • Finaliste des championnats du monde et d'Europe (5e)[1]
  • Présélectionné olympique
  • A battu 38 records de France au cours de sa carrière (meilleur barre-soulevée à l'épaule et jeté: 130,5 kg)[1]
  • En 1964, il est l'un des piliers de la fameuse équipe de la VGA St-Maur avec Marcel Paterni qui sera pendant 10 ans le meilleur club français avec 4 coupes de France et un record de France par équipe. Il deviendra ensuite l'entraineur du club.

Carrière audiovisuelle[modifier | modifier le code]

  • 1961: entre à la RTF. comme agent technique vidéo
  • 1968: devient journaliste-reporter à l'ORTF et pigiste au journal L’Équipe
  • 1975: commentateur au service des sports de TF1.
  • 1980: grand reporter à Antenne 2
  • 1990: chef de service du groupe olympique de France télévision
  • 1998: présentateur des jeux olympiques d'hiver de Nagano
  • 2000: quitte le service des sports de France Télévisions pour partir à la retraite
  • 2011: commente, comme consultant, les championnats du monde d'haltérophilie sur Eurosport au côté de Bertrand Milliard
  • 2012:lors des JO Pierre fulla commenta les épreuves d'haltérophilie sur eurosport

Il a couvert durant sa carrière audiovisuelle 7 jeux olympiques d'été (Munich, Montréal, Moscou, Los Angeles, Séoul, Barcelone), 2 jeux olympiques d'hiver, 3 tours de France, Les 24 heures du Mans et le Bol d'or.

Il a commenté des grands directs des championnats du monde et d'Europe de gymnastique, Judo, Lutte, Natation, Escrime, Karaté, Boxe, Tennis de table...

Il a été chroniqueur dans les émissions Télé Foot, Soyons sport (France 4) et les journaux télévisés de TF1 et France 2. À partir de 2006, il devient animateur à Europe 1 et anime les soirées des jeux olympiques de Pékin.

Le 9 juin 2008, il anime Ici... la Fulla Academy avec Isabelle Severino sur Europe 1 Sport, émission qui s'arrêtera deux mois plus tard. Il participe à la couverture des Jeux olympiques d'été de 2008 à Pékin avec la rédaction d'Europe 1. De septembre 2008 à juin 2009, il était consultant dans le Club Sports Europe 1 animé par Alexandre Delpérier

Pierre Fulla a été également présentateur de Stade 2, Samedi Sport et de magazines olympiques.

Caricatures[modifier | modifier le code]

Raillé par les Guignols de l'info[2] pour ses commentaires sportifs qui n'intéresseraient personne lors des Jeux olympiques d'hiver de 1998 à Nagano au Japon, sa voix devient célèbre en France avec son « Ici à Nagano ». Sa voix est également imitée par Nicolas Canteloup qui utilise le personnage de Pierre Fulla dans certaines de ses parodies radio sur Europe 1.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

  • Conseiller municipal de Saint-Maur-des-Fossés (94) et délégué aux sports durant 2 mandats.
  • Candidat aux élections cantonales de 2004 où il se présente sous l'étiquette divers-droites et obtient 7,8 % des suffrages exprimés, mettant en ballottage le secrétaire d'État Henri Plagnol.

Activités annexes[modifier | modifier le code]

  • Formateur à l'INSEP de Paris des champions de haut niveau en Média Training (sélectionnés olympiques de Sydney, Athènes et Pékin)
  • Animateur de débats sur le sport et son environnement
  • Présentateur de galas et d'événements sportifs et remise de trophée ( nuit des arts martiaux à Bercy, challenge inter entreprise de Bourges, nuit olympique du CONSF)
  • Conseiller en communication pour diverses fédérations sportives.

Décorations[modifier | modifier le code]

  • Médaille ancien combattant
  • Médaille d'or de la jeunesse et des sports
  • Chevalier du mérite national
  • Chevalier de la Légion d'honneur (2006)[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c [PDF]« Interview : le coupe de poker de Pierre Fulla », sur haltero.free.fr
  2. « Pierre Fulla, le Guignol de Stade 2 », L'Express, 23 avril 1998
  3. « La promotion du 14 juillet de la Légion d'honneur », sur la-croix.com,‎ (consulté le 5 octobre 2011)