Pierre Frolla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pierre Frolla
Image dans Infobox.
Pierre Frolla sortie d'eau au Larvotto Monaco 2018
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (46 ans)
Nationalité
Activité

Pierre Frolla, né le , est un plongeur apnéiste monégasque, auteur de quatre records du monde en apnée, trois en immersion libre et un en poids variable. Instructeur d’apnée et de plongée scaphandre, moniteur de secourisme, coordinateur des activités subaquatiques de Monaco, il est le cofondateur de l'École Bleue et le dirigeant[1] du CSAM (Centre de Sauvetage Aquatique)[2].

Il intervient également auprès d'entreprises en tant que conférencier et animateur d'événements, représente plusieurs marques et sponsors et est engagé auprès d’œuvres caritatives.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Frolla est né à Monaco et a débuté l'apnée avec son frère Philippe, s'initiant à cette discipline à travers la chasse sous-marine, qu'ils pratiquent à l'imitation de leur père Claude, pêcheur réputé dans la région (membre de l'équipe nationale monégasque de chasse sous-marine de 1960 à 1970).

Études universitaires et sport de haut niveau[modifier | modifier le code]

En 1994, Pierre Frolla rencontre celui qui deviendra son mentor Claude Chapuis et d'autres apnéistes comme Loïc Leferme. Il pratique la plongée en apnée dans la rade de Villefranche-sur-Mer. Alors étudiant à la faculté des sports de Nice, Pierre Frolla partage son temps entre ses études afin de devenir professeur d'EPS, et ses entraînements en mer.

Compétiteur international de judo, il s'entraîne en vue de préparer les Jeux Olympiques d'Atlanta de 1996, mais une grave blessure à l'épaule lors des mondiaux de 1995 met fin à ses espoirs professionnels dans ce sport : c'est alors qu'il se réoriente vers l'apnée, qui n'est pas contre-indiquée pour sa condition.

Professionnalisation[modifier | modifier le code]

En 1996, Pierre Frolla, toujours étudiants en sport, intègre une équipe qui s'occupe d'organiser les premières compétitions d'apnée et s'implique dans la sécurité des épreuves, période où il rencontre d'autres apnéistes confirmés comme Umberto Pelizzari, Roland Specker, Jean-Michel Pradon.

Il participe à la rédaction des règlements des premières compétitions et à la création de l'AIDA (Association Internationale pour le Développement de l'Apnée).

Il obtient son diplôme à la faculté de Nice (UFR Staps Nice, Master en Éducation, Motricité et Management), et passe son monitorat de plongée à Borme-les-Mimosas.

L'apnéiste monégasque devient un des meilleurs apnéistes français (bien que Monégasque) et s'impose en poids variable à trois reprises.

  • En 1997, 1998 et 1999, il devient recordman de France à -80 mètres, -82 mètres et -90 mètres en poids variable.

Après un grave accident en à -108 mètres lors d'un entraînement en vue du record du monde, il change de cap et choisit, sous les conseils de Loïc Leferme, la discipline de l'immersion libre. Le , avec une plongée en immersion libre à -72 mètres à Saint-Jean-Cap-Ferrat, il devient triple recordman de France, d'Europe et du monde.

En 2000 il choisit Serge Vermillhac, rencontré en 1997, comme entraîneur, jusqu'à sa retraite en 2007.

  • Le , Pierre Frolla bat son propre record du Monde en immersion libre et atteint la profondeur de -73 mètres (Monaco).
  • A l'été 2001, il améliore à nouveau son record du Monde en immersion libre en atteignant -80 mètres[3] (Monaco).

Après s'être blessé en se préparant aux -90 mètres en immersion libre, Pierre Frolla décide de revenir à la discipline de l'apnée en poids variable.

En , Pierre Frolla revient à l'apnée en poids variable et devient recordman du monde de la discipline avec une profondeur de -123 mètres[4],[5].

Pierre Frolla décide d’arrêter la compétition en 2007 après de nombreux accidents, et notamment la mort de son ami et quintuple recordman du Monde Loïc Leferme, décédé pendant un entraînement dans la rade de Villefranche-sur-Mer le [6].

Il se reconvertit dans l'enseignement de la plongée.

Autres activités[modifier | modifier le code]

En 2002, Pierre Frolla a cofondé avec Jean-Pierre Giordano, le club de plongée "L'École Bleue - Académie de la mer", basé sur la plage du Larvotto à Monaco[7]. Il est le dirigeant de cette école où trois disciplines sont enseignées : la randonnée palmée, la plongée bouteille et l'apnée ouverte au sein du Centre de Sauvetage Aquatique et de Plongée de Monaco (CSAPM) qu'il dirige .

Depuis 2018, Pierre Frolla preste chaque année une série de 10 stages d'apnée de 2 jours, comme une tournée internationale : le FreeDiving Tour .

Il coach des acteurs de cinéma pour le tournage de scènes aquatiques, comme pour la série de CANAL+ "Deep",[8].

Il participe à de nombreuses conférences, en entreprises ou lors des séminaires internationaux de types TEDx[9].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Apnée en immersion libre[modifier | modifier le code]

  • 2001 : record du Monde (-80 m)[3]
  • 2000 : record du Monde (-73 m)
  • 1999 : record de France, d'Europe et du Monde (-72m)

Apnée en poids variable[modifier | modifier le code]

  • 2004 : record du Monde (-123 m)[4]
  • 1999 : record de France (-90 m)
  • 1998 : record de France (-82 m)
  • 1997 : record de France (-80 m)

Distinction[modifier | modifier le code]

Pierre Frolla a été distingué :

  • Chevalier de l'Ordre de Saint Charles (Monaco)
  • Médaillé de Vermeille de la Jeunesse et des Sports (Monaco)

Causes défendues[modifier | modifier le code]

Défense des requins[modifier | modifier le code]

Terrorisé enfant par les requins, Pierre Frolla s'investit en faveur de la cause des requins[11], dans la sensibilisation et la protection de ces animaux, sans pour autant omettre qu'ils restent dangereux [12].

Il donne notamment des conférences sur ce sujet dans le monde . En , il nage pendant 45 minutes auprès des 25 requins dans l'Aquarium de Paris afin de montrer leur inoffensivité pour sensibiliser le public à leur protection [13]. Il se spécialise dans la photo sous-marine et le marquage des requins, étant l’un des rares à pratiquer ces missions sans protection [14].

Engagement caritatif[modifier | modifier le code]

Sponsoring et publicités[modifier | modifier le code]

  • Pierre Frolla est ambassadeur pour la marque AquaLung.
  • Ils ont également développé une combinaison appelée Oceanwings, de type WingSuit , lui permettant de planer dans l'eau [26] en utilisant les flux ascendants et descendants. L'Oceanwings permet de ne pas avoir à palmer et donc de s'approcher au plus près des animaux marins, voire même de les attirer [27].
  • Pierre Frolla est également ambassadeur de la marque Hamilton Watch.

Bibliographie et filmographie[modifier | modifier le code]

Films et documentaires[modifier | modifier le code]

  • "Les enfants de Okeanos" [28] : série de films documentaires où Pierre Frolla amènent quatre jeunes enfants de l'École Bleue de Monaco à la rencontre de mammifères marins dans le monde entier. Le projet est soutenu par la Fondation Prince Albert II et diffusé dans l'émission de télévision française Thalassa.
  • "Planète Mer(e)" (2017) : film court d'animation, tourné à Mayotte et réalisé par une classe de CM2 de l’école des Roussettes en partenariat avec Pierre Frolla. Prix du Parc naturel marin [29].
  • "On A Long Breath", appelé en français "Le temps d'une apnée" (2015) [30] : film présentant le périple de Pierre Frolla dans plusieurs Océans et en mer Méditerranée. Réalisation: Philippe Gérard, Directeur de la photographie: René Heuzey, Production: 3Dlized. Prix de la meilleure image au festival Coréen 3D KIFF 2015.
  • "Descend qui veut, remonte qui peut" (2016) [31] : film court de 13 min. Réalisation Jimmy Golaz.
  • Il a développé un dessin animé pour les enfants portant le nom "Pirates des Abysses".

Livres[modifier | modifier le code]

Apparitions dans des documentaires[modifier | modifier le code]

  • Les hommes poissons (2001), VM Productions. Réalisation : David Rosanis. 52 minutes. Tourné entre Italie, Monaco et Californie. Étude comparative entre l'apnée des otaries et les apnéistes Loïc Leferme et Pierre Frolla.
  • La vie sans air (2008), Gédéon production. Un film de Jean-François Julian, qui a suivi pendant 8 ans les 5 meilleurs apnéistes du monde : Stéphane Mifsud, Pierre Frolla, Loïc Leferme, Guillaume Nery et Herbert Nitsch : 5 champions hors du commun, prêts à dépasser toute leurs limites pour atteindre des records. 1h30.
  • Princes des épaves (2007), Poisson Lune productions[32],[33]. 52 minutes.
  • Dans les yeux des requins (2010), Poisson Lune productions [34]. 26 minutes.
  • 15 ans d'apnée, la passion de l'océan (2010), Poisson Lune productions. De Jerome Espla.

Vie Privée[modifier | modifier le code]

En  : Pierre Frolla célèbre sous l’eau son union avec Mara Demurtas[35] au large de la plage du Larvotto de la Principauté Monégasque, à 14 mètres de profondeur, en compagnie de 70 plongeurs et d'un invité d'honneur, S.A.S le Prince Albert II de Monaco.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Fonctionnement de la structure », sur CSAM (consulté le )
  2. Rédaction, « Pierre Frolla, champion d'apnée et ambassadeur des «Mériens» », sur Plongée Infos, (consulté le )
  3. a et b « Le grand plongeon de Pierre Frolla », Libération, (consulté le )
  4. a et b « Un Monégasque à 123 mètres », Libération, (consulté le )
  5. « Pierre Frolla bat le record mondial de plongée en apnée à Monaco | Médiathèque de La Cité de la Mer » (consulté le )
  6. « Frolla, le «Pirate des Abysses» », la depeche.fr
  7. Amar Guillen, « Monaco, paradis sous-marin en Méditerranée », Plongeur.com, (consulté le )
  8. Rédaction-PLONGÉE TV, « EXCLUSIF Plongeurs TV - L'épisode 1 de DEEP, la série d'apnée de STUDIO+ ! », sur Magazine plongée | PLONGÉE.TV - La plongée sous-marine et l'apnée en vidéo (consulté le )
  9. « TEDx Talks: "What diving 123 meters into the darkness has taught me" » (consulté le )
  10. « Photo Cérémonie Distinction Chevalier Ordre du Mérite »
  11. «En Afrique du Sud, j'ai plongé avec les requins», sur LEFIGARO (consulté le )
  12. « Requins: L'apnéiste Pierre Frolla inquiet pour leur survie », sur www.20minutes.fr (consulté le )
  13. « Un champion d'apnée plonge au milieu des requins pour inciter à les préserver », sur Maxisciences, (consulté le )
  14. Eliane Patriarca, « Deux voies surgies des profondeurs », Voyages.liberation.fr/, (consulté le )
  15. « Présentation de la F.M.A.S. », Fédération monégasque des activités subaquatiques (consulté le )
  16. « Comité Technique National », Fédération monégasque des activités subaquatiques (consulté le )
  17. « L'équipe Etoiles des Neiges », Étoile des neiges (consulté le )
  18. « Qui sont les Champions de la Paix ? », Peace and Sport (consulté le )
  19. « TATSA (Thaï After Tsunami Schooling Aid) / Journal 7726 / Année 2005 / Journaux / Accueil - Journal de Monaco », sur journaldemonaco.gouv.mc (consulté le )
  20. « OPERATION POSEIDON - Le grand bleu, blanc et noir, et un sous-marin jaune », sur lepetitjournal.com (consulté le )
  21. « Pierre Frolla fait le grand saut pour l'Opération Poséidon », sur antibes.maville.com (consulté le )
  22. « Pierre Frolla plonge pour le Grand Prix de Monaco », sur Nice-Matin, (consulté le )
  23. Ghislaine Ribeyre, « Monaco, le prince et le pirate », Paris Match, (consulté le )
  24. Daphné Manuel, « Pierre Frolla fait le grand saut pour l'Opération Poséidon », Nice-Matin, (consulté le )
  25. Media & Events, « Pierre FROLLA - Fondation Princesse Charlene de Monaco », sur Fondation Princesse Charlène de Monaco (consulté le )
  26. « L'apnéiste Pierre Frolla plane sous l'eau grâce à sa nouvelle combinaison », sur www.20minutes.fr (consulté le )
  27. « Une tenue de plongée révolutionnaire pour "voler" dans l'océan », sur Sciences et Avenir (consulté le )
  28. OK, « Pierre Frolla : "Une faune extraordinaire à La Réunion” », sur Clicanoo.re (consulté le )
  29. « Les élèves de Mayotte s'impliquent en vidéos pour la préservation de l'environnement | Agence française pour la biodiversité », sur www.afbiodiversite.fr (consulté le )
  30. Description du film On A Long Breath sur IMDB : Imdb
  31. Descend qui veut, Remonte qui peut (lire en ligne)
  32. Olivier Timis, « “Princes des épaves”, des apnéistes d’un nouveau genre », Plongeur.com, (consulté le )
  33. Marc Brunoy, « Jérôme Espla, profession réalisateur sous-marin », Nice-Matin,‎ (ISSN 0224-5477, lire en ligne)
  34. AlloCine, « Dans les yeux des requins » (consulté le )
  35. « SOCIÉTÉ . Une Lorraine se marie sous l’eau à Monaco », sur www.estrepublicain.fr (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]