Pierre Feuga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Feuga.
Pierre Feuga
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Site web
Distinction

Pierre Feuga (né le 16 octobre 1942 à Lectoure - mort le 10 juin 2008 à Paris) est un écrivain et traducteur français (du sanskrit et du latin). Spécialiste du vedānta, des cultes de la Shakti et du tantrisme, il enseigna également le yoga pendant vingt-sept ans[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille d'artistes et de voyageurs, Pierre Feuga effectue lui aussi de longs voyages autour du monde. Il remporte à seize ans le concours général de littérature alors qu'il est élève au Lycée Louis-le-Grand à Paris.

Bien que ne se reconnaissant pas de maître, il fut néanmoins très influencé par Patrick Le Bail puis Jean Klein avec qui il étudia le Védanta et le Hatha-Yoga dans la tradition du Cachemire. Pierre Feuga, comme Jean Klein, fut très marqué par sa lecture de René Guénon quand il était jeune: il écrivit qu'il était « un homme qui doit tout à Guénon, – sauf les moyens « pratiques » pour parvenir au but que Guénon a fixé [2] ».

Au terme d'un long périple en voilier qui le conduisit jusqu'en Nouvelle-Calédonie (où il donna ses premiers cours de yoga), il s'installa à Paris et y enseigna jusqu'à son décès (le 10 juin 2008)[3].

Parallèlement, il entreprit une série d'ouvrages sur l'univers tantrique ainsi que sur l'Éveil. Publiant notamment chez Dangles et Albin Michel, il se vit confier en 1998 la rédaction du « Que sais je ? » sur le yoga (numéro 643) en collaboration avec Tara Michaël[4].

En 2004 il devint le directeur littéraire des éditions Almora[5].

Il fit également partie du comité de rédaction de la revue Connaissance des religions.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Cracher dans la mer, roman, Julliard, 1963
  • La Galère en bois de rose, roman, Robert Laffont, 1965
  • Cent douze méditations tantriques, le "Vijñâna-Bhairava", traduction du sanskrit et commentaire, Accarias/L'Originel, 1988
  • Cinq visages de la Déesse, Le Mail/Le Rocher, 1989
  • Liber de Catulle, traduction du latin, Orphée/La Différence, 1989
  • Les Trophées, José-Maria Heredia, choix et présentation, Orphée/La Différence, 1990
  • Le bonheur est de ce monde, Accarias-L'Originel, 1990
  • Satires de Juvénal, traduction du latin, Orphée/La Différence, 1992
  • L'Art de la concentration, Albin Michel, coll. "Espaces libres", no 32, 1992
  • Tantrisme, Dangles, 1994
  • Le Yoga, en collaboration avec Tara Michaël, PUF, coll. « Que sais-je ? », no 643, 1998
  • Comme un cercle de feu, traduction du sanskrit et commentaire de la Mândûkya-upanishad et des Kârikâ de Gaudapâda, Accarias-L'Originel, 2004
  • Pour l'Éveil, Almora, 2005
  • Le Chemin des flammes, Almora, 2008
  • Le Miroir du vent, roman, Almora, 2008
  • Fragments tantriques, Almora, 2010 (recueil posthume d'articles et de chroniques)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. notice d'autorité de la BnF.
  2. Pierre Feuga, René Guénon et l'Hindouisme, Connaissance des religions, 65-66 (2010).
  3. Scibd, Tantrisme, Page 6
  4. Cairn.info
  5. Librairie Flammarion

Liens externes[modifier | modifier le code]