Emmanuel Damoye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Emmanuel Damoye
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Montmartre (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Sépulture
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Domaine
Mouvement
Maître
Influencé par
Distinctions
Œuvres principales
Le Moulin de Merlimont (d), Un marais en Sologne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père-Lachaise - Division 58 - Denis 01.jpg
Vue de la sépulture.

Emmanuel Damoye, né le à Montmartre et mort le dans le 9e arrondissement de Paris, est un peintre français de l'École de Barbizon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Emmanuel Eugène Damoye est admis à l'École des beaux-arts de Paris dans l'atelier de Léon Bonnat (1833-1922). Peintre paysagiste, il est reconnu par ses pairs et les critiques d'art de son temps.

Ses premières œuvres datent des années 1860 et révèlent l'influence de Jean-Baptiste Camille Corot (1796-1875) et Charles-François Daubigny (1817-1875).

Ses paysages représentent les bords de la Seine et de l'Oise aux alentours de Pontoise, la Picardie, la Normandie, ainsi que la forêt de Fontainebleau. Il rejoint les peintres de l'école de Barbizon. Il débute au Salon de 1875 avec un paysage intitulé L'Hiver.

En 1890, il est l'un des membres fondateurs et exposant du Salon de la Société nationale des beaux-arts, mais envoie aussi ses œuvres au Salon du Champ-de-Mars jusqu'à sa mort en 1916. Il obtient une médaille d'or à l'Exposition universelle de 1889.

Emmanuel Damoye meurt le dans le 9e arrondissement de Paris[1] et est inhumé à Paris au cimetière du Père-Lachaise (58e division)[2].

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Paysage en été
  • Musée Daubigny [1], Auvers-sur-Oise : Prairies à Mortefontaine, Huile sur toile et Le Vallon, Huile sur toile

Autres œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les Landes de Carnac
  • Le Moulin de Gouillaudeur
  • Un Étang en Sologne
  • Un Coin de marée en Sologne
  • Après la giboulée
  • Étang du Bellay
  • La Mare de Sainte-Marguerite
  • La Route de Quimperlé
  • Le Clocher de Salbris
  • Le Chemin du Mont Saint-Michel
  • La Seine à Saint-Denis
  • Bords de rivière en hiver
  • Les Abords de la ferme
  • Rivière en Bretagne
  • Bords de rivière
  • Le Ruisseau
  • Les Étangs en Sologne
  • La Grange abandonnée[12]

Distinction[modifier | modifier le code]

Emmanuel Damoye est nommé chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur par décret du [13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :