Pierre Edernac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pierre Edernac
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
(à 92 ans)
Paris
Nom de naissance
Pierre Genin
Nationalité
Activité
Maître
Élève

Pierre Edernac (de son vrai nom Pierre Genin) est un prestidigitateur français qui s'est toujours distingué par une grande élégance. Il naît en 1919 et meurt en 2011.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Edernac est né le et décédé en 2011. Il a pratiqué la prestidigitation partout dans le monde, pendant plus de 70 ans et fut un spécialiste de la magie des cordes.

Emmené par ses parents au musée Grévin en 1934, il y est fasciné par le prestidigitateur Okati, à qui il achète une de ses brochures. Un peu plus tard, il décide de prendre des leçons avec Caroly II dans son magasin L'Académie de magie, boulevard Saint-Germain. Puis en 1939, il monte avec l'aide de Caroly son premier numéro de prestidigitation, muet et entièrement composé de manipulations, puisque Edernac refuse de recourir à des truquages[1]. C'est à cette époque (1939) qu'il entre au Syndicat international des artistes prestidigitateurs (dont faisait partie Okati)[2].

Pendant la guerre de 1940, il sera « fakir-soldat » dans un théâtre militaire près de Béziers. Il épousera sa femme Suzanne en 1942. En parallèle de son travail d'illusionniste, il sera un temps agent général en parfumerie, gérant de société et directeur commercial[3].

Son épouse décéda en 2010 et lui en 2011 ; ils laissèrent 4 fils, 9 petits-enfants et 2 arrière-petits-enfants[3].

Activités d'enseignement[modifier | modifier le code]

  • Professeur à l'école nationale du cirque.
  • Professeur à la formation permanente du spectacle.

Activités associatives[modifier | modifier le code]

  • 1966 : créateur du premier congrès national français de l'illusion, « Rendez vous magique de Paris » (AFAP)
  • 1966-1968 : organisateur des congrès français de l'illusion
  • 1969-1973 : vice-président de l'AFAP
  • 1973-1977 : président de l'AFAP
  • 1973-1977 : président du conseil national des illusionnistes
  • Représentant français à la FISM.
  • Juge à la FISM.
  • 2002 : juge aux Monte-Carlo Magic Stars[4]

Prix et reconnaissances[modifier | modifier le code]

  • 1945 : 2e prix de présentation au concours Magicus (AFAP)[2]
  • 1946 : 2e prix de présentation au concours Magicus (AFAP)[2]
  • 1947 : 1er prix de présentation au concours Magicus (AFAP)[2]
  • 1950 : promu « maître magicien » (AFAP)
  • 1963 : 1er prix de cartomagie à Oisterwijk (Pays-Bas).
  • 1963 : 2e prix de perfectionnement au Congrès Magicus (AFAP)[2]
  • 1964 : 1er prix de Perfectionnement en cartomagie au Congrès Magicus[2]
  • 1970 : médaille Robert-Houdin (Bronze).
  • 1971 : médaille Robert-Houdin (Argent).
  • 1983 : médaille Robert-Houdin (Or).
  • Prix de magie des cartes en Belgique.
  • Prix de présentation en Hollande.
  • Prix d'invention à Paris.
  • Prix de cartomagie à Paris.

Postérité[modifier | modifier le code]

Pierre Edernac a formé un des plus prestidigitateurs français : Bernard Bilis.

Orientations artistiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Devise de Pierre Edernac : « Croire pour faire croire.[2]»

Edernac se distinguait par une élégance rare et présentait une magie très esthétique. Il chercha avant tout à épurer ses présentations, de manière à présenter un numéro "clair" et compréhensible. Il fut l'un des premiers à souligner l'importance d'avoir une musique spécifique, en parfaite adéquation avec le tour présenté[2] (contrairement au fond sonore classique des magiciens de music-hall, où chaque effet était souligné par un claquement de cymbales). Il développa l'idée d'un magicien dansant sa magie[1].

Il considérait que le magicien devait pouvoir faire apparaitre, transformer, et faire disparaitre son matériel. Il pensait également que l'on devait pouvoir improviser, avec la plupart des objets, des moments magiques[1],[5].

Spectacles[modifier | modifier le code]

Pierre Edernac est surtout connu pour sa superbe routine : Symphonie sur une seule corde[6].

Engagé par Alain Bernardin en 1971[7], il fut une vedette du Crazy Horse Saloon et y donna, pendant des années, 2 à 3 représentations chaque soir. Il y fut réembauché 14 fois[3].

  • 1970 : gala FISM d’Amsterdam.
  • 1973 : gala FISM de Paris.
  • 2000 : gala FISM de Lisbonne.
  • 2003 : gala FFAP Aix-les-Bains.
  • 2003 : tournée avec la pièce Un magicien (Zéno Bianu, mise en scène par Marc Feld).
  • 2008 : gala de Forges-les-Eaux.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Zéno Bianu, Un Magicien, 2003-2004 - 1h40. Mise en scène par Marc Feld. Pièce jouée lors du 32e Festival d'Automne à Paris. Edernac joue son propre rôle[8],[9].

Film[modifier | modifier le code]

Documentaire[modifier | modifier le code]

  • 2004 : Edernac, un magicien = Edernac, der Magier, diffusé sur Arte le . Coproduction Arte France / INA / Atlantic Télévision / TV 10 Angers

Télévision[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Journal de la Prestidigitation, no 278, janvier-. Couverture consacrée à Edernac
  • La Revue de la Prestidigitation, no 586, novembre/, FFAP. Avec un supplément spécial consacré à Pierre Edernac
  • Actu des arts magiques, no 85, , 27 p. Numéro rendant hommage à Edernac.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Franck Cuvellier & Marc Feld, 2004, Pierre Edernac, un magicien, Arte, 56 min.
  2. a b c d e f g et h Hjalmar, Histoire d'une vie dans le supplément spécial consacré à Pierre Edernac, pp. 3-6, in La Revue de la Prestidigitation, n° 586, novembre/décembre 2011, FFAP
  3. a b et c Actu des arts magiques, n° 85, janvier 2012, 27 p.
  4. Monte-Carlo Magic Stars - résultats 2002
  5. Article consacré à Edernac par Sylvain Mirouf
  6. « Pierre Edernac » [vidéo], sur YouTube (consulté le ).
  7. Otto Wessely, Pierre EDERNAC dans le supplément spécial consacré à Pierre Edernac, p. 8, in La Revue de la Prestidigitation, n° 586, novembre/décembre 2011, FFAP
  8. http://marcfeld.fr/unmagicien.html
  9. « Programme / Festival d'Automne à Paris », sur Festival d'Automne à Paris (consulté le ).