Pierre Durand (résistant)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Durand (homonymie).

Pierre Durand, né le à Mulhouse et mort le à Paris, est un historien et journaliste français.

Aperçu biographique[modifier | modifier le code]

Communiste, résistant aux côtés du colonel Fabien, journaliste (à L'Humanité) et historien, il soutient à l'université Robert Schuman de Strasbourg en 1974 une thèse de 3e cycle intitulée « L'Humanité dans la période de transition entre la IVe et la Ve République »[1].

Ancien déporté, il est président du Comité international Buchenwald-Dora et Kommandos, en remplacement de Marcel Paul, de 1982 à 2001[2].

On lui doit notamment La Résistance des Français à Buchenwald et à Dora (1991) et le roman historique Le Train des fous (1988) sur le sort des internés psychiatriques durant l'Occupation et le régime de Vichy. Il a publié une autobiographie en 1999 sous le titre "Ite, Missa est" aux Éditions Le Temps des Cerises

Autres ouvrages[modifier | modifier le code]

Traductions

Honneurs et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]