Pierre Doucet (architecte)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pierre Doucet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Période d'activité
XXe siècle
Œuvres principales
Villas balnéaires à La Baule-Escoublac

Pierre Doucet est un architecte français, né en 1929. Premier second prix de Rome en 1960, il est l’auteur des plans de plusieurs réalisations à Nantes et de villas balnéaires de La Baule.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Doucet naît en 1929[1]. Élève d’André Leconte, lui-même prix de Rome en 1923, il obtient le 1er second prix en 1960, derrière Jean-Claude Bernard sur le thème « Un centre d’affaires d’une capitale »[1].

En 1955, il construit la chapelle Saint-Louis de Quimiac à Mesquer[2]. En 1969, il signe la réalisation du restaurant universitaire Le Tertre à Nantes[3], aux côtés de Louis Arretche et d’André Guillou[4].

En 1979, il est l'architecte et le maître d’œuvre du programme immobilier baulois « Opération Mazy » qui rassemble plusieurs résidences telles que La Louisiane, Santa Clara, Santa Cruz, Clipper ou Le Trident[5]. Il est également l’auteur de l’immeuble La Vague sur le remblai de La Baule[6]. À La Baule toujours, il signe le club house du golf Saint-Denac et le foyer du troisième âge[7].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Charles, La Baule et ses villas : le concept balnéaire, Paris, Massin, , 213 p. (ISBN 2-7072-0444-7, notice BnF no FRBNF38890407)
    Alain Charles est architecte DPLG et DEA en histoire de l'architecture, spécialiste du balnéaire[8],[9].
  • Colette David (photogr. Stéphan Ménoret), Les villas de La Baule : des bourgeoises modèles aux excentriques rigolotes, La presse de l’Estuaire, , 95 p. (ASIN B009P12Q4I)
    Colette David est journaliste au quotidien Ouest-France[10].
  • Laurent Delpire, « Urbanisme et architecture balnéaire : histoire d'un phénomène de société, l’exemple du Pays de Guérande », Les cahiers du Pays de Guérande, no 52,‎ (ISSN 0765-3565)
    Laurent Delpire est historien de l’art, conservateur des antiquités et objets d’art de Loire-Atlantique.
  • Jean-Louis Kerouanton, « Éléments de cartographie pour la connaissance de l’architecture balnéaire bauloise » [PDF], sur un site du ministère de la Culture, (consulté le )
    Jean-Louis Kerouanton est chercheur au service régional de l’Inventaire, direction régionale des affaires culturelles des Pays de la Loire.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « La grande masse des beaux-arts », sur grandemasse.org (consulté le ).
  2. Jean-Michel Leniaud, Entre nostalgie et utopie : éalités architecturales et artistiques aux XIXe et XXe siècles, Paris, École des chartes, , 264 p. (ISBN 2-900791-77-4, notice BnF no FRBNF40149957, lire en ligne), p. 101.
  3. « Pierre Doucet », sur pss-archi.eu (consulté le ).
  4. « Restaurant universitaire Le Tertre », sur pss-archi.eu (consulté le ).
  5. « Opération Mazy », sur pss-archi.eu (consulté le ).
  6. Michel Oriot, « Derrière l'architecte, le peintre », sur un site du journal Ouest-France, (consulté le ).
  7. David 1979, p. 68.
  8. Anne Vidalie, « La Baule: le bonheur est dans les pins », sur un site du magazine L'Express, (consulté le ).
  9. Alain Charles, « Panorama Le Pouliguen - La Baule - Pornichet », sur panorama-labaule.com (consulté le ).
  10. Daniel Le Couédic, « L’architecture et les paysages, bastions de l’identité bretonne », sur bretonsdujapon (consulté le ), p. 11.