Pierre De Maria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre De Maria
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Formation

Pierre De Maria ou Pierre Jean Demaria[1] né à Paris le , mort à Orléans le [2]), est un peintre franco-suisse proche des surréalistes. Il est diplômé de l'École nationale supérieure d'Arts & Métiers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre De Maria naît dans une famille aisée, industriels fabricants de matériel d’optique pour la photographie et le cinéma. Très jeune il reçoit ses premières leçons de dessin et de peinture d’un de ses cousins, le peintre Jacques Camoreyt. À dix-huit ans, il s’engage comme artilleur. Il traverse la guerre sans blessure mais en revient avec la fascination des paysages calcinés, des machines qui seront une source d’inspiration pour son œuvre à venir[3].

Peintures[modifier | modifier le code]

  • La Fête (1963), huile sur toile de 116 cm × 89 cm,
  • Les Océanautes (1967), huile sur toile de 116 cm × 90 cm,
  • Guerrier I (1968), huile sur toile de 81,5 cm × 65 cm,

Ses écrits[modifier | modifier le code]

Des années 1930, datent un roman autobiographique inédit Tir à volonté, ainsi qu’un recueil de pensées sur divers sujets tels la guerre.

À cette même époque, il écrit aussi des poèmes et, comme son père, une pièce de théâtre : La Mort de Cornélius.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. selon la Fondation Pierre Bergé & associés
  2. « Pierre de Maria (1896-1984) - Auteur - Ressources de la Bibliothèque nationale de France », sur data.bnf.fr (consulté le 14 février 2018)
  3. Petit Bulletin

Liens externes[modifier | modifier le code]