Pierre Coste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pierre Coste
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
Activités
Autres informations
Membre de
Distinction

Pierre Coste, imprimeur et traducteur français, né à Uzès le , mort à Paris le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

De parents protestants, Pierre Coste, promis à une carrière ecclésiastique, fait ses études à l'Académie de Genève. Empêché de rentrer en France au moment de la révocation de l'Édit de Nantes, il fréquente les universités de Lausanne, Zurich, Leyde, puis se réfugie en Angleterre en . Il devient précepteur d'illustres familles et parcourt l'Europe. Il revint ensuite en France et meurt à Paris en 1747.

Il traduit la plupart des ouvrages de Locke : le Christianisme raisonnable, 1695 ; l'Éducation des enfants, 1698 ; l'Essai sur l'entendement humain, 1700 ; l'Optique de Newton, 1722 ; l'Usage de la raillerie de Shaftesbury, 1710.

Il donne des éditions, avec notes, de La Bruyère (1720), Montaigne (1724), La Fontaine (1730).

Il donne six éditions des Essais de Montaigne entre 1723 et 1745.

Coste s'efforce de rendre le texte de Montaigne plus exact et plus accessible. Il suit l'édition de Langelier de 1595, non sans en corriger les fautes ; il y joint des notes et des pièces annexes, notamment des lettres de Montaigne, dont le nombre est augmenté au fil des éditions.

Il traduit de l'italien en français le traité de Francesco Redi sur les animalcules, qu'il fait publier en Hollande[2].

Au XVIIIe siècle et jusqu'en 1781, les éditions Coste restent les seules éditions des Essais.

Coste devient membre de la Royal Society le .

Après sa mort en 1747, ses éditions des Essais de Montaigne sont réimprimés huit fois jusqu'en 1801.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Oxford University Press 2004–13, Biographie en anglais ; en ligne
  2. Paul Hazard, La crise de la conscience européenne 1680-1715, Le livre de poche références, , 444 p., p. 295

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :