Pierre Costabel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pierre Costabel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Secrétaire général
Comité national français d'histoire et de philosophie des sciences (d)
-
Suzanne Delorme (d)
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Fratrie
Lucie Gobillot-Costabel (d)
André Costabel (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Ordre religieux
Membre de

Pierre Costabel (né le à Draguignan, mort le à La Varenne-Saint-Hilaire[1]), père de l'Oratoire, est un historien des sciences français, spécialisé dans le cartésianisme et le mécanisme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille milhaudoise[2], il est le fils d'Armand Costabel, professeur agrégé de mathématiques[3], et de Marie-Louise Guérin[4]. Son grand-père maternel est le poète et historien de Milhaud Pierre Guérin[3]. Il a un frère, André, et une sœur, Lucie[2].

Normalien (promotion 1932) et agrégé de mathématiques à son tour (1935)[5], Costabel fut mobilisé comme officier lors de la Drôle de guerre. Emprisonné à l'Oflag VI A à Soest, il fut profondément marqué pendant ses cinq années de captivité par la ferveur religieuse que des aumôniers français surent organiser autour d'une chapelle qu'ils avaient installée dans le camp. À la Libération, Costabel entra dans l'ordre des oratoriens.

Dans les années 1950, il se consacra à l'histoire du cartésianisme et du mécanisme, dont il devint une sommité. De 1964 à 1974, il révisa, en collaboration avec Bernard Rochot, l'édition Adam-Tannery des œuvres complètes de René Descartes. Il édita également les œuvres du père Malebranche.

Pierre Costabel était directeur d'études à l'École pratique des hautes études[1] et secrétaire perpétuel de l'Académie internationale d'histoire des sciences.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Leibniz et la dynamique : les textes de 1692, Hermann, collection Histoire de la pensée, 1960, VIII + 120 pages.
  • L’oratoire de France et ses collèges in Enseignement et diffusion des sciences en France, ouvrage collectif dirigé par René Taton, Paris, Hermann, 1964.
  • En collaboration avec Bernard Rochot, Œuvres de Descartes (11 vol.), Paris, Vrin, 1964-1974.
  • Démarches originales de Descartes savant, Paris, Vrin, 1982.
  • Œuvres [lire en ligne]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b D'après la notice nécrologique de René Taton, « Pierre Costabel (1912-1989) », Revue d'histoire des sciences, vol. 43, nos 2-3,‎ , p. 297-324 (DOI 10.3406/rhs.1990.4166, lire en ligne, consulté le 31 mars 2013)
  2. a et b https://www.persee.fr/doc/rhs_0151-4105_1990_num_43_2_4166
  3. a et b Lucie Gobillot-Costabel et Mirjana Ilic, « Pierre Costabel, une figure marquante de l’histoire des sciences au XXe siècle », Archives Internationales d'histoire des Sciences, Brepols, vol. 59, no 162,‎ , p. 273-308 (ISSN 0003-9810, 2507-038X et 2507-0398, DOI J.ARIHS.5.101834)Voir et modifier les données sur Wikidata.
  4. https://www.omnia.ie/index.php?navigation_function=2&navigation_item=%2F2020601%2Fhttps___1914_1918_europeana_eu_contributions_11829&repid=1
  5. http://rhe.ish-lyon.cnrs.fr/?q=agregsecondaire_laureats&nom=Costabel&annee_op=%3D&annee%5Bvalue%5D=&annee%5Bmin%5D=&annee%5Bmax%5D=&periode=All&concours=All&items_per_page=10