Pierre Cassou-Noguès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pierre Cassou-Noguès, né en à Tunis, est un philosophe et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il intègre l’École normale supérieure en 1991. Il obtient l'agrégation de mathématiques en 1995 et soutient une thèse de philosophie, sous la direction de Jean-Michel Salanskis, en 1999. De 2001 à 2011, il est chargé de recherche au CNRS. Depuis 2011, il est professeur à l'université Paris-VIII. Il est également co-éditeur de la revue SubStance[1].

Recherches[modifier | modifier le code]

Son travail philosophique est fondé sur un usage théorique de la fiction. Pierre Cassou-Noguès utilise la fiction comme une méthode  pour l’exploration du possible et de ses limites. Il s'agit par là de redonner à la philosophie une portée spéculative, métaphysique si l’on veut, et d'en renforcer la portée critique en lui permettant d’envisager le réel à la lumière du possible[2]. Dans ses travaux les plus récents, il applique cette philosophie-fiction aux problèmes posés par les nouvelles technologies[3],[4],[5].

Plus largement, ses recherches s’organisent sur quatre axes.

1. Dans une série d'oeuvres à mi-chemin de la littérature et de la philosophie, Pierre Cassou-Noguès utilise la fiction pour décrire et conceptualiser des domaines que la tradition philosophique ignore, ou refoule: le temps perdu[6],[7], les phobies[8],[9], les bords de mer[10],[11]… Des domaines donc que les philosophes évitent, préférant parler du travail plutôt que de la paresse, ou de la noble angoisse plutôt de cette peur absurde qu’est la phobie ou préférant aux rivages incertains la terre ferme sur laquelle se plante l’arbre de la science.

2. Cependant, les travaux les plus connus de Pierre Cassou-Noguès analysent la façon dont l’imaginaire (des rêves, des fictions) pénètre les domaines scientifiques: en logique (dans les travaux de Kurt Gödel[12],[13]), dans la cybernétique de Norbert Wiener [14],[15], dans certaines approches du cerveau en neurosciences[16]. Il a notamment étudié les archives de la cybernétique, pour montrer comment des avancées scientifiques, ou technologiques, sont influencées par des fictions préalables, des rêves personnels, des superstitions parfois. C'est dans cette perspective que Pierre Cassou-Noguès travaille actuellement sur les ressorts imaginaires des technologies contemporaines.

3. Inversement, puisque l’imaginaire se transforme au contact des sciences et de la technologie, les machines contemporaines transformant nos fictions, Pierre Cassou-Noguès interroge les formes nouvelles que peut prendre la fiction dans l'art et la littérature numériques : comment, dans l’art numérique par exemple, la fiction se développe à l’écran dans un dispositif qui n’a plus la linéarité d’un récit. Que peut-on raconter de cette façon ? Ou comment analyser cette e-magination ? Dans cette perspective, il a également co-réalisé avec Stéphane Degoutin et Gwenola Wagon un web documentaire, Bienvenue Erewhon[17], une adaptation en dix épisodes vidéos du roman Erewhon que Samuel Butler publie en 1871.

4. Enfin, d'un point de vue d’histoire de la philosophie, Pierre Cassou-Noguès a publié toute une série de travaux[18],[19] autour de l'épistémologie en France, depuis Brunschvicg, Jean Cavaillès et Bachelard, jusqu'aux auteurs contemporains, s'intéressant particulièrement à la position de la subjectivité et au rapport entre imaginaire et raison tels qu'ils sont analysés dans cette tradition philosophique.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Hilbert, Paris, Éditions Les Belles Lettres, coll. « Figures du savoir », 2001, 169 p. (ISBN 2-251-76036-9)
  • De l'expérience mathématique. Essai sur la philosophie des sciences de Jean Cavaillès, Paris, Éditions Vrin, coll. « Problèmes et controverses », 2001, 351 p. (ISBN 2-7116-1530-8)
  • Gödel, Paris, Éditions Les Belles Lettres, coll. « Figures du savoir », 2003, 190 p. (ISBN 2-251-76040-7)
  • Une histoire de machines, de vampires et de fous, Paris, Éditions Vrin, coll. « Matière étrangère », 2007, 219 p. (ISBN 2-7116-1884-6)
  • Les Démons de Gödel. Logique et folie, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Science ouverte », 2007, 279 p. (ISBN 978-2-02-092339-2) (réédition poche, Points, 2012 et 2015)
  • L’Hiver des Feltram, roman, Paris, MF, coll. « Frictions », 2009, 346 p. (ISBN 978-2-91579-438-0)
  • La Ville aux deux lumières. Géographie imaginaire, Paris, MF, coll. « Les Mondes possibles », 2009, 139 p. (ISBN 978-2-915794-39-7)
  • Le Bord de l'expérience. Essai de cosmologie, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Métaphysiques », 2010, 155 p. (ISBN 978-2-13-057967-0)
  • Mon zombie et moi. La philosophie comme fiction, Paris, Éditions du Seuil, coll. « L’Ordre philosophique », 2010, 341 p. (ISBN 978-2-02-102130-1)
  • Lire le cerveau. Neuro-science-fiction, Paris, Éditions du Seuil, coll. « La Couleur des idées », 2012, 186 p. (ISBN 978-2-02-105054-7)
  • La Mélodie du tic-tac : et autres bonnes raisons de perdre son temps, Paris, Éditions Flammarion, Hors Collection: publié sous la direction de Benoit Chantre, 2013, 301 p. (ISBN 978-2-08-130181-8)
  • Les Rêves cybernétiques de Norbert Wiener, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Science ouverte », 2014, 228 p. (ISBN 978-2-02-109028-4)
  • Métaphysique d'un bord de mer, Paris, Éditions Cerf, coll "Passages", 2016, 224 p. [20]
  • Un Laboratoire philosophique. Cavaillès et l’épistémologie en France, Éditions Vrin, 2017, 248 p. [21]
  • Bienvenue à Erewhon, film accompagné d'une série de textes, avec Stéphane Degoutin et Gwenola Wagon, 2019 [22]
  • Technofictions, Paris, Éditions Cerf, 2019, 282 p. [23]

Directions d'ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Que prouve la science fiction ?, Alliage n° 60, P. Cassou-Noguès et E. Barot (éd.),
  • Le concept, le sujet et la science. Cavaillès, Canguilhem, Foucault, P. Cassou-Noguès et P. Gillot (éd.), Éditions Vrin. coll. Problèmes & Controverses, 2009
  • Le sujet digital, C. Larsonneur, A. Regnauld, P. Cassou-Noguès et S. Touiza (éd.), Éditions Presses du réel, collection Labex, 2015

Entretiens[modifier | modifier le code]

  • Logique, fictions et folie, entretien avec A. Wald Lasowski, in Pensées pour le nouveau siècle, Fayard, 2008

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Substance, A review of theory and literary criticism », Johns Hopkins University (consulté le 13 mai 2019).
  2. (en-US) « bio – Pierre Cassou-Noguès » (consulté le 21 juillet 2020)
  3. Cassou-Noguès, Pierre,, Technofictions, Paris, les Éditions du Cerf, 282 p. (ISBN 978-2-204-13401-9 et 2-204-13401-5, OCLC 1120107098, lire en ligne)
  4. « « Technofictions » de Pierre Cassou-Noguès, à la recherche du temps futur », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 21 juillet 2020)
  5. « Essais. L’humain dans le miroir de l’intelligence artificielle », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 21 juillet 2020)
  6. Cassou-Noguès, Pierre, (1971- ...).,, La mélodie du tic-tac et autres bonnes raisons de perdre son temps, Paris, Flammarion, impr. 2013, cop. 2013, 301 p. (ISBN 978-2-08-130181-8 et 2-08-130181-4, OCLC 863121983, lire en ligne)
  7. « Entretenir la flemme selon Pierre Cassou-Noguès », sur Libération.fr, (consulté le 21 juillet 2020)
  8. (en-US) « Phobic Postcards – Pierre Cassou-Noguès » (consulté le 21 juillet 2020)
  9. (en) « Phobic Postcards: Cover », sur Phobic Postcards: by Pierre Cassou-Noguès (consulté le 21 juillet 2020)
  10. Cassou-Noguès, Pierre, (1971- ...)., Métaphysique d'un bord de mer, Paris, Les Éditions du Cerf, dl 2016, cop. 2016, 385 p. (ISBN 978-2-204-10890-4 et 2-204-10890-1, OCLC 951744545, lire en ligne)
  11. « La métaphysique d’un bord de mer par Pierre Cassou-Noguès », sur France Culture (consulté le 21 juillet 2020)
  12. Cassou-Noguès, Pierre., Les démons de Gödel : logique et folie, Paris, Seuil, , 279 p. (ISBN 978-2-02-092339-2 et 2-02-092339-4, OCLC 228784461, lire en ligne)
  13. Pierre Macherey, « Discussion de deux ouvrages de Pierre Cassou-Noguès », Groupe d'études La philosophie au sens large,‎ (lire en ligne)
  14. Cassou-Noguès, Pierre, (1971- ...).,, Les rêves cybernétiques de Norbert Wiener, Paris, Ed. du seuil, dl 2014, cop. 2014, 281 p. (ISBN 978-2-02-109028-4 et 2-02-109028-0, OCLC 879573927, lire en ligne)
  15. « Wiener, père de la fusion homme-machine », sur Les Echos, (consulté le 21 juillet 2020)
  16. Cassou-Noguès, Pierre, 1971- ..., Lire le cerveau : neuro-science-fiction, Éd. du Seuil, dl 2012 (ISBN 978-2-02-105054-7 et 2-02-105054-8, OCLC 795443249, lire en ligne)
  17. Mo Gourmelon, « Entretien avec Pierre Cassou-Noguès, Stéphane Degoutin et Gwenola Wagon », Zero Deux,‎ (lire en ligne)
  18. Cassou-Noguès, Pierre, 1971-, De l'expérience mathématique : essai sur la philosophie des sciences de Jean Cavaillès, Paris, Vrin, , 351 p. (ISBN 2-7116-1530-8 et 978-2-7116-1530-8, OCLC 422116729, lire en ligne)
  19. Cassou-Noguès, Pierre (1971-....)., Un laboratoire philosophique : Cavaillès et l'epistémologie en France, Paris, Librairie philosophique J. Vrin, , 244 p. (ISBN 978-2-7116-2737-0 et 2-7116-2737-3, OCLC 978347440, lire en ligne)
  20. Cassou-Noguès, Pierre, (1971- ...)., Métaphysique d'un bord de mer, Les Éditions du Cerf, dl 2016, cop. 2016 (ISBN 978-2-204-10890-4 et 2-204-10890-1, OCLC 951744545, lire en ligne)
  21. Cassou-Noguès, Pierre (1971-....)., Un laboratoire philosophique : Cavaillès et l'épistemologie en France, , 248 p. (ISBN 978-2-7116-2737-0 et 2-7116-2737-3, OCLC 978347440, lire en ligne)
  22. « « site internet de diffusion » [archive] », sur welcometoerewhon.com,
  23. Cassou-Noguès, Pierre, 1971-...., Technofictions, Paris, les Éditions du Cerf, dl 2019, 282 p. (ISBN 978-2-204-13401-9 et 2-204-13401-5, OCLC 1122832118, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]