Pierre Brunehaut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pierre Brunehaut
Image illustrative de l’article Pierre Brunehaut
Vue générale de l'édifice
Présentation
Nom local Pierre celtique
Caractéristiques
Matériaux grès
Géographie
Coordonnées 50° 31′ 34″ nord, 3° 24′ 57″ est
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Subdivision administrative Hainaut
Subdivision administrative Brunehaut
Géolocalisation sur la carte : Belgique
(Voir situation sur carte : Belgique)
Pierre Brunehaut
Géolocalisation sur la carte : Hainaut
(Voir situation sur carte : Hainaut)
Pierre Brunehaut

La pierre Brunehaut (ou Brunehault) appelée aussi pierre celtique est un menhir situé à Hollain, une entité de la commune de Brunehaut, non loin de la chaussée romaine Bavay-Tournai.

Historique[modifier | modifier le code]

Elle est mentionnée dès 1619. Selon diverses descriptions données au XVIIIe siècle et début XIXe siècle, la pierre subit une inclinaison progressive : 50° en 1773, 34° en 1811, 20° en 1819. Il fut envisagé durant le Premier Empire de la transporter à Bleharies pour la réutiliser comme pierre d'écluse sur l'Escaut et les travaux de terrassement entrepris à cette occasion contribuèrent à augmenter son inclinaison. En 1819, la commune de Hollain vota un crédit de 500 francs pour la faire redresser et consolider par l'ajout d'un radier à la base et de deux contreforts[1].

Elle est classée depuis le [2].


Description[modifier | modifier le code]

Le menhir est en grès landénien de Grandglise. C'est le plus grand mégalithe dressé de Belgique et pèserait 13 tonnes[2]. Il a été érigé sur un plateau qui domine largement ce paysage de plaine. De forme trapézoïdale, il mesure 4,40 m de hauteur (6 m en incluant la partie enterrée) pour une largeur d'environ 3 m et une épaisseur de 0,48 m. Le menhir est orienté nord-sud. La face nord a probablement été retaillée. La face est comporte une multitude de petits trous qui pourraient être d'origine naturelle. Selon L. Desailly, la face ouest comporterait une gravure pédiforme de 0,26 m de longueur désignée sous le nom de pied de Jésus ou pied de la Vierge[1].

De nombreux outils en silex attribués au Néolithique récent et final, ainsi que des fragments de poignards en silex du Grand-Pressigny ont été découverts dans les champs au sud du menhir et des habitats du Néolithique final ont été reconnus à quelques kilomètres à l’ouest[2].

Folklore[modifier | modifier le code]

De nombreuses légendes et traditions sont associées à la pierre. Son érection commémorerait le lieu du décès de la reine Brunehaut qui fut pourtant suppliciée à Renève. Selon une autre tradition, la pierre fut transportée par Jésus qui y laissa l'empreinte de son pied droit. Par la suite, le personnage de la sainte Vierge fut associé au menhir : la pierre qui était destinée à la construction de la cathédrale de Tournai, dédiée à la Vierge, retourna d'elle-même à sa place initiale ou fut abandonnée sur place. Selon une toute autre tradition, la pierre commémore une victoire de Jules César sur les Hérules[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Desailly 1922
  2. a b et c « La pierre Brunehaut » (consulté le 15 mars 2020)

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • L. Desailly, « Notes sur quelques Monuments Mégalithiques de la région du Nord », Bulletin de la société préhistorique française,‎ , p. 184-190 (lire en ligne)