Pierre Brochand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brochand.

Pierre Brochand, né le à Cannes, est un haut fonctionnaire français.

Il est un ancien directeur général de la Sécurité extérieure (2002-2008)[1].

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Son père, Paul Brochand, était expert comptable. Son grand-père, Julien Messac, était directeur des Dames de France. Il est le frère de Bernard Brochand, ancien publicitaire et ancien député-maire Union pour un mouvement populaire (UMP) de Cannes dans les Alpes-Maritimes. Il est marié et père de trois enfants.

Pierre Brochand effectue ses études à l'École des hautes études commerciales (HEC), puis à l'École nationale d'administration (ENA), Promotion "Turgot" (1968)

Carrière[modifier | modifier le code]

Pierre Brochand devient administrateur civil à la sortie de l'ENA. En 1971, il est nommé Premier secrétaire puis conseiller à l'ambassade de France à Saïgon, poste qu'il occupe jusqu'à 1975[2]. Il reste dans la sphère asiatique en étant conseiller à l'ambassade à Bangkok de 1975 à 1979.

En 1979, Brochand est nommé consul général de France à San Francisco, poste qu'il conserve jusqu'à 1982. Il revient en centrale en tant que sous-directeur au ministère des affaires étrangères, bureau Asie et Océanie). En 1985, il devient représentant permanent adjoint de la France auprès de l'ONU à New York.

En 1989, Pierre Brochand devient ambassadeur de France en Hongrie. En 1993, il est nommé ambassadeur en Israël. En 1995, il obtient le poste de Directeur général des relations culturelles, scientifiques et techniques, au ministère des affaires étrangères, et est président du conseil d'administration de l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger.

Il retourne en ambassade en 1998, en tant qu'ambassadeur de France au Portugal. Il conserve ce poste quatre ans, avant d'être nommé, le , directeur de la DGSE[1].

Il est élevé à la dignité d'Ambassadeur de France en 2003.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]