Pierre Braunstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Braunstein.
Pierre Braunstein
Pierre Braunstein.tif
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Université de Strasbourg (d)
Université de StrasbourgVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinctions

Pierre Braunstein (né le à Mulhouse) est un chimiste français.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il est sorti major de l’École nationale supérieure de chimie de Mulhouse en 1969 puis obtint son diplôme de docteur-ingénieur (sous la direction de J. Dehand) en chimie inorganique de l’Université Louis Pasteur (ULP) de Strasbourg en 1971. Il a passé l’année universitaire 1971/72 à l'University College de Londres, avec les professeurs Ronald Nyholm et Robin Clark. Après avoir soutenu sa thèse de doctorat d'État à l'ULP en 1974, il effectue un nouveau stage post-doctoral, à l'Université technique de Munich (TUM), avec le professeur Ernst Fischer (lauréat du prix Nobel) en tant que boursier Alexander-von-Humboldt (1974/75).

Il a effectué toute sa carrière au CNRS où il est devenu directeur de recherche de classe exceptionnelle. Il est directeur de recherche émérite depuis septembre 2014 et professeur conventionné de l’Université de Strasbourg[1],[2],[3].

Recherche scientifique[modifier | modifier le code]

Ses recherches portent sur la chimie minérale et organométallique des éléments de transition et du groupe principal, où il est (co)auteur de plus de 580 publications scientifiques et articles de synthèse. Elles couvrent un vaste domaine, allant de l’étude des complexes à liaison métal-métal, (hétéro)dinucléaires et agrégats atomiques[4],[5], de l’activation multisite de substrats organiques[6],[7], des clusters hétérométalliques à interactions métallophiles entre ions métalliques à couche électronique complète[8],[9], des ligands fonctionnels et hémilabiles (à atomes donneurs N, P, O, S, carbènes N-hétérocycliques,…)[10],[11],[12],[13],[14],[15],[16],[17],[18],[19],[20], des complexes de phosphinoénolates[21], de l’activation du CO2 et des isocyanates organiques et de leur valorisation catalytique[22],[23], des ligands silylés dans un environnement hétérobimétallique[24],[25] à l’étude de zwitterions quinonoïdes originaux à systèmes π organiques délocalisés, qui favorisent la communication électronique entre centres métalliques[26],[27], et permettent la modification des propriétés électroniques des surfaces sur lesquelles ils sont déposés[28],[29]. Les applications de ses travaux vont de diverses réactions de catalyse homogène[30],[31], dont le couplage déshydrogénant des stannanes et l’oligomérisation de l'éthylène[32],[33] à la première utilisation des nanoparticules bimétalliques dérivées de clusters moléculaires en catalyse hétérogène[34],[35].

Il a donné plus de 480 conférences plénières et invitées dans des congrès et institutions internationales et a reçu de nombreux prix et distinctions en provenance de France, d'Allemagne, de Chine, d'Italie, du Japon, du Portugal, de Singapour, d'Espagne, des Pays-Bas et du Royaume-Uni. Il occupe ou a occupé de nombreuses fonctions éditoriales et est régulièrement sollicité pour participer à l’évaluation de programmes de recherche étrangers.

Il est membre de l'Académie des sciences en France et de l'Académie allemande des sciences Leopoldina[36], membre correspondant de l'Académie des sciences de Saragosse (Espagne) et de l'Académie des sciences de Lisbonne (Portugal). Il est également membre de l'Academia Europaea[37] et de l'Académie européenne des sciences[38]. Depuis 2015, il est responsable de la division des sciences chimiques à l'Académie européenne des sciences.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

  • Prix de la division de chimie-physique et de chimie minérale de la Société française de chimie, 1975
  • Prix d'Aumale de l'Institut Français sur proposition de l'Académie des sciences en France, 1983
  • Alexander-von-Humboldt Forschungspreis, 1988
  • Médaille d'argent du CNRS, 1989
  • Max-Planck Forschungspreis (conjointement avec H. Vahrenkamp, Allemagne), 1991
  • Grand Prix Raymond Beer de la Société française de chimie, 1995
  • 1er lauréat du prix franco-espagnol Paul Sabatier - Miguel Catalán entre la Société française de chimie et la Société royale espagnole de chimie 1998
  • Prix Grignard - Georg Wittig entre la Société française de chimie et la Gesellschaft Deutscher Chemiker, 1999
  • Prix Otto-Warburg (Allemagne) 2002
  • Professeur invité à l’ Academia Sinica Taipei, TAIPEI (Taiwan), 2002
  • Grand Prix de l'institut français du pétrole de l'Académie des sciences de France, 2004
  • Prix Descartes-Huygens (Académie des sciences néerlandaise), 2008
  • Prix international de la Société japonaise de chimie de coordination, 2013
  • Prix de la fondation internationale de chimie organique (Kyoto, Japon), 2013
  • STAR, Singapour, 2013-2017
  • Grand Prix Pierre Süe de la Société chimique de France, 2013
  • Médaille Sacconi (Société chimique italienne), 2013

Honneurs[modifier | modifier le code]

  • Professeur invité à la faculté de chimie de l'université de Constance (Allemagne), 1984
  • 1re Grand Manchester conférence de chimie inorganique - UMIST - Manchester (Royaume-Uni), 1985
  • Conférence Weissberger Williams - laboratoires de recherche Kodak - Rochester (États-Unis), 1986
  • Conférencier John van Geuns, Amsterdam (Pays-Bas), 1993
  • Fellow de la Société japonaise pour la promotion de la science - Tokyo (Japon), 1997
  • Conférence commémorative Chini (Société chimique italienne), 2003
  • Conférence et médaille Nyholm (Société royale de chimie), 2003
  • Molecular Science Forum Lecture Professorship, Académie chinoise des sciences, Pékin, Chine, 2006
  • Distinguished Visiting Scientist, institut de recherche sur les matériaux et l'ingénierie (IMRE),
  • Nommé “Technische Universität Munich (TUM) Ambassador” (1ère promotion), 2013
  • Élu responsable de la division chimie de l'académie européenne des sciences, 2015
  • Professeur invité à l'université des sciences et technologies de Qingdao (Chine), 2016 - 2019
  • Professeur titulaire de la chaire Qiushi de l'université du Zhejiang (Chine) mars 2017-déc. 2019
  • Chaire de professeur à l’université de Suzhou (Chine), 2017-2020
  • Adjunct Distinguished Chair Professor à l’Université de Yangzhou (Chine), 2018-2022.

Sociétés savantes[modifier | modifier le code]

  • Membre de la société royale de chimie britannique (CChem FRSC), 1996
  • Membre correspondant de l'Académie des sciences de France, 1993
  • Membre correspondant de l'Académie des sciences de Saragosse (Espagne), 2002
  • Membre de l’Academia Europaea, 2002
  • Membre de l'Académie européenne des sciences, 2002
  • Membre de l'Académie allemande des sciences Leopoldina, 2005
  • Membre de l'Académie des sciences française, 2005
  • Membre distingué de la société chimique de France (1re promotion), 2013
  • Membre correspondant étranger de l'Académie des sciences de Lisbonne (Portugal), 2015

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Pierre Braunstein » (voir la liste des auteurs).
  1. « Pierre Braunstein », Angewandte Chemie International Edition, vol. 49, no 10,‎ , p. 1718 (DOI 10.1002/anie.201000183)
  2. « Professor Pierre Braunstein »
  3. Fredy Speiser, Pierre Braunstein et Lucien Saussine, « Catalytic Ethylene Dimerization and Oligomerization: Recent Developments with Nickel Complexes Containing P,N-Chelating Ligands », Accounts of Chemical Research, vol. 38, no 10,‎ , p. 784–93 (PMID 16231874, DOI 10.1021/ar050040d)
  4. P. Braunstein, « Clusters Moléculaires: Matériaux, Architectures, Finalités », Nouv. J. Chim.,‎ 1986, 10, p. 365-368.
  5. P. Braunstein, « Metal-metal and metal-ligand interactions in heterometallic complexes. », New J. Chem.,‎ 1994, 18, p. 51-60
  6. E. Sappa, « Alkyne-Substituted Homo- And Heterometallic Carbonyl Clusters of the Iron, Cobalt, and Nickel Triads. », Chem. Rev.,‎ 1983, 83, p. 203-239
  7. E. Sappa, « Selective Metal-Ligand Interactions in Heterometallic Transition Metal Clusters, », Coord. Chem. Rev,‎ 1985, 65, p. 219-284
  8. P. Braunstein, « Gold in Bimetallic Molecular Clusters. Their Synthesis, Bonding, Chemical and Catalytic Reactivities. », Gold Bull.,‎ 1985,18, p. 17-30
  9. S. Sculfort, « Intramolecular d10-d10 interactions in heterometallic clusters of the transition metals », Chem. Soc. Rev.,‎ 2011, 40, p. 2741-2760
  10. P. Braunstein, « Hemilability of Hybrid Ligands and the Coordination Chemistry of Oxazoline-Based System. », Angew. Chem. Int. Ed.,‎ 2001, 40, p. 680-699
  11. P. Braunstein, « Alkyl, Silyl, And Phosphane Ligands - Classical Ligands in Nonclassical Bonding Modes », Angew. Chem. Int. Ed,‎ 2001, 40, p. 2427-2433
  12. P. Braunstein, « Functional Short-Bite Ligands: Synthesis, Coordination Chemistry, and Applications of N-Functionalized Bis(diaryl/dialkylphosphino) amine-type Ligands », Chem. Rev.,‎ 2016, 116, p. 9237-9304
  13. T. Simler, « Chromium(II) Pincer Complexes with Dearomatized PNP and PNC Ligands: A Comparative Study of their Catalytic Ethylene Oligomerization Activity, », Organometallics,‎ 2016, 35, p. 4044-4049 (front cover)
  14. S. Hameury, « Metal Complexes with Oxygen-Functionalized NHC Ligands: Synthesis and Applications », Chem. Soc. Rev.,‎ 2017, 46, p. 632-733
  15. V. Charra, « Multidentate N-heterocyclic carbene complexes of the 3d metals: synthesis, structure, reactivity and catalysis. », Coord. Chem. Rev.,‎ 2017, 341, p. 53-176
  16. X. Ren, « Tritopic NHC Precursors: Unusual Nickel Reactivity and Ethylene Insertion into a Csp3-H Bond », Angew. Chem. Int. Ed.,‎ 2017, 56, p. 12557−12560
  17. P. Ai, « Linear CuI2Pd0, CuIPd02 and AgI2Pd0 Metal Chains Supported by Rigid N,N’-Diphosphanyl NHC Ligands and Metallophilic Interactions. », Chem. Eur. J.,‎ 2018, 24,, p. 8787−8796 (front cover)
  18. X. Ren, « Nickel(II) Complexes with Tritopic NimineCNHCNamine Pincer Ligands. », Chem. Eur. J.,‎ 2018, 24, p. 14794−1480
  19. A. A. Danopoulos, « Iron and Cobalt Metallotropism in Remote-Substituted NHC Ligands, Metallation to Abnormal NHC Complexes or NHC Ring Opening. », Angew. Chem. Int. Ed,‎ 2018, 57, p. 14550−14554
  20. A. A. Danopoulos, « N-Heterocyclic Carbene Complexes of Copper, Nickel and Cobalt. », Chem. Rev.,‎ 2019, 119, in press
  21. P. Braunstein, « Bonding and Organic and Inorganic Reactivity of Metal-Coordinated Phosphinoenolates and Related Functional Phosphine-Derived Anions. », Chem. Rev.,‎ 2006, 106, p. 134-159
  22. P. Braunstein, « Reactions of Carbon Dioxide with C-C Bond Formation Catalyzed by Transition Metal Complexes. », Chem. Rev.,‎ 1988, 88, p. 747-764
  23. P. Braunstein, « Transition Metal Mediated Reactions of Organic Isocyanates », Chem. Rev.,‎ 1989, 89, p. 1927-1945
  24. P. Braunstein, « Reactivity of the metal-silicon bond in organometallic chemistry. », J. Organomet. Chem.,‎ 1996, 500, p. 21-38
  25. P. Braunstein, « Bimetallic Silicon Chemistry: New Opportunities in Coordination and Organometallic Chemistry. Coord. », Chem. Rev. (Special Issue dedicated to the Inorganic Chemistry in France),‎ 1998, 178-180, p. 903-965
  26. P. Braunstein, « A 6π + 6π Potentially Antiaromatic Zwitterion preferred to a Quinoidal Structure: Its Reactivity Towards Organic and Inorganic Reagents. », J. Am. Chem. Soc.,‎ 2003, 125, p. 12246-12256
  27. O. Siri, « Novel « Potentially Antiaromatic », Acidichromic Quinonediimines with Tunable Delocalization of their 6π electron subunits. », J. Am. Chem. Soc.,‎ 2003, 125, p. 13793-13803
  28. L. Routaboul, « Changes in molecular film metallicity with minor modifications of the constitutive quinonoid zwitterions. », RSC Adv.,‎ 2017, 7, p. 21906-21917
  29. X. Zhang, « Locking and Unlocking the Molecular Spin Crossover Transition », Adv. Mater.,‎ 2017, 29, p. 1702257
  30. P. Braunstein, « Dehydrogenative Coupling of Hydrostannanes Catalyzed by Transition-Metal Complexes. », Chem. Rev.,‎ 2000, 100, p. 3541-3552
  31. P. Braunstein, « Functional ligands and complexes for new structures, homogeneous catalysts and nanomaterials, », J. Organomet. Chem.,‎ 2004, 689, p. 3953-3967 (special volume for the 40th anniversary of JOMC)
  32. F. Speiser, « Catalytic Ethylene Dimerization and Oligomerization : Recent Developments with Nickel Complexes Containing P,N-Chelating Ligands. », Acc. Chem. Res.,‎ 2005, 38, p. 784-793
  33. A. Boudier, « Ethylene oligomerization using iron complexes: beyond the discovery of bis(imino)pyridine ligands. », Chem. Commun.,‎ 2014, 50, p. 1398-1407 (Feature article).
  34. P. Braunstein, « Heterometallic Clusters in Catalysis, in Metal Clusters », in Chemistry, P. Braunstein, L. A. Oro and P. R. Raithby (Eds.); Wiley-VCH, Weinheim (Germany),‎ 1999, vol. 2, p. 616-677
  35. P. Buchwalter, « Multimetallic Catalysis Based on Heterometallic Complexes and Clusters. », Chem. Rev.,‎ 2015, 115, p. 28-126
  36. (en) « List of Members », sur www.leopoldina.org (consulté le 1er mars 2019)
  37. « Academy of Europe: Braunstein Pierre », sur www.ae-info.org (consulté le 1er mars 2019)
  38. « European Academy of Sciences - List of Members », sur www.eurasc.org (consulté le 1er mars 2019)
  39. Décret du 13 juillet 2009 portant promotion et nomination
  40. Décret du 2 mai 2017 portant promotion et nomination

Liens externes[modifier | modifier le code]