Pierre Bourge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre Bourge
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 91 ans)
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de

Pierre Bourge est un vulgarisateur français en astronomie né le à Saint-Aubin-de-Courteraie et mort à l'âge de 91 ans le [1].

Formation[modifier | modifier le code]

Au cours de ses études primaires, handicapé par une santé défaillante, il découvre l'astronomie dans le Manuel pratique d'astronomie publié par Lucien Rudaux. Dès 1934, il construit sa première lunette. Au début des années 1940, pour assurer son existence, il s'oriente vers une formation en horlogerie.

Le monde de l'astronomie amateur[modifier | modifier le code]

Au début des années 1940, il rejoint la Société astronomique de France fondée par Camille Flammarion en 1887. Réfractaire au STO, il se cache alors dans sa campagne[2].

Dès la fin de la guerre, il fonde la Société Astronomique de Normandie et publie un bulletin, Le Ciel Normand, ancêtre de la revue Ciel et Fusées puis de Ciel et Espace.

Au milieu des années 1950, il réalise un observatoire amateur doté d'une coupole de 3,5 m à La Barbotte.

À partir de 1964, il entreprend la construction de l'observatoire astronomique d'Aniane, qui ouvrira ses portes en 1976 et qu'il dirigera jusqu'en 1982[3]. Du milieu des années 1980 au milieu des années 1990, il publie Astro-Ciel revue d'astronomie pour amateurs bricoleurs[4].

Il organise également les rassemblements du Col de la Chavade de 1985 à 2000[5].

Il est également l'initiateur des rassemblements EuroAstro[6], une rencontre entre astronomes amateurs au début puis avec accueil du public par la suite.

Dans la lignée de Camille Flammarion, de l'abbé Moreux, de Lucien Rudaux, il demeure le vulgarisateur de l'astronomie auprès de plusieurs générations d'amateurs qui ont construit leur instrument d'observation sur ses conseils.

Publications[modifier | modifier le code]

Parmi de très nombreux titres, on peut citer :

  • À l'affut des étoiles, avec J. Lacroux, DUNOD (ISBN 9782100507146)
  • La Photographie astronomique d'amateur, avec J. Dragesco, éditions Paul Montel
  • Mon télescope et mon observatoire, pourquoi pas ?, avec J-M. Becker (ISBN 9782904634031)
  • Enfants terribles du Cosmos, éditions Amalthée (ISBN 9782310002165)
  • À la poursuite du Soleil, la construction du coronographe d'amateur, avec Pascal Mazereau, Eyrolles

Divers[modifier | modifier le code]

  • L'astéroïde 13674 porte son nom en son honneur[7].
  • Pierre Bourge a reçu le 19 juin 2013 la médaille d'honneur scientifique Pégase, distinction délivrée par le Laboratoire de Recherche sur la Foudre[8] (unité de recherche Pégase) pour l'ensemble de sa carrière et son action pour la vulgarisation des sciences.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décès de Pierre BOURGE (Ciel & Espace)
  2. Mémoires d'un chasseur d'étoiles, Éditions Lire Canada, p. 39, (ISBN 2-922016-47-1)
  3. Bernard Pellequer, "Aniane, la colline aux sept coupoles", revue Ciel & Espace, 232 (01/1989) sur astro-rennes.com
  4. [PDF] Astrosurf-Magazine N° 64 de sept. oct. 2013, p.15
  5. L'Astronomie, n°65, octobre 2013, p.64
  6. « AstronomieLiré/EuroAstro : rassemblement annuel d'astronomes amateur », sur astrosurf.com
  7. [PDF] Qui était Pierre Bourge ?, p.13, sur astrosurf.com
  8. Prix et Médailles Scientifiques Pégase, sur labofoudre.com


Liens externes[modifier | modifier le code]