Pierre Boudot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boudot.

Pierre Boudot, né à Besançon le 22 septembre 1930, décédé en avril 1988, est un philosophe et écrivain français.

Enseignant à la Sorbonne, il est l'auteur d'essais, de romans et de pièces de théâtre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Georges Boudot, son père, est lieutenant colonel du génie, marié à Suzanne Fregnet ; ils ont trois enfants : Pierre et deux jumelles. Pierrer passe son enfance à Belfort, élève à l'institution Sainte-Marie puis au lycée[1]. A l'université de Besançon il est licencié de philosophie en 1954, puis, à la Sorbonne, il est diplômé d'études supérieures. Il part à Heidelberg , étudie Nietzsche, rencontre Karl Jaspers, Martin Heidegger...

Durant 27 mois il effectue son service militaire, dont 14 en Algérie, durant cette période il rédige son journal qui sera publié en 1961

En 1960 il épouse Jeanne Wahl.  En 1962 il s'installe  à Merzé (commune de Cortambert)  près de Cluny[2]. Pierre-Boudot est professeur de philosophie au lycée de Charolles puis au lycée de Mâcon.  En 1968 il est assistant en philosophie d'abord à l’Université de Besançon, puis, en 1970 à l’Université de Panthéon-Sorbonne, où il est nommé successivement maître-assistant, puis maître de conférences. Il soutient, en 1977, sa thèse d’Etat sur Nietzsche, éditée en 1981

Il publie également des  romans, essais et pièces de théâtre, il anime ou participe à des émissions de radios (Radio-France,  France-Culture) et écrit dans des revues littéraires (Quinzaine Littéraire et le Magazine Littéraire).

 Il organise, en 1980,  avec l’Institut Charles de Gaulle le colloque Approches de la philosophie politique du Général de Gaulle. 

Il meurt  des suites d'un accident de la route, le , à l'âge de  cinquante-huit ans[3].

A deux reprises Pierre Boudot reçoit un prix de l'Académie française[4] ː le prix Dodo, en 1980, pour La jouissance de Dieu ou le roman courtois de Thérèse d'Avila et en 1976 le prix Roland de Jouvenel pour Nietzsche et les écrivains français.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Philosophie[modifier | modifier le code]

  • Nietzsche et l'au-delà de la liberté, Aubier-Montaigne - 1971 ; et, avec le titre Nietzsche et les écrivains français, Union générale d’éditions 10-18 –1975
  • L'ontologie de Nietzsche, Presses Universitaires de France - 1972
  • Nietzsche en miettes, Presses Universitaires de France - 1973 et 1993
  • Nietzsche, la Momie et le Musicien, Jacques-Marie Laffont - 1981 ; Atelier des Brisants - 2002

Romans[modifier | modifier le code]

  • La Matasse, Gallimard - 1966
  • Le Cochon Sauvage, Gallimard - 1968
  • Le Mal de Minuit, Calmann-Lévy - 1972 ; Atelier des Brisants - 2002
  • Les sept Danses du Tétras, Calmann-Lévy - 1972 ; Doyen éditeur - 2009
  • La Louve, Jacques-Marie Laffont (Lyon) - 1981 ; Atelier des Brisants - 2002

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Théâtre complet, Cahiers Bleus - 1998
  1. Le Don Juan des Arbres Morts
  2. Douceur
  3. Le Jardin d'Hercula
  4. La Transverbération de Thérèse d'Avila
  • Douceur, S.O.S - 1978 ; Cahiers Bleus - 2008
  • Le jardin d'Hercula, P. Boudot Éditeur - 1978
  • La transverbération de Thérèse d'Avila, Néo - 1981
  • Le Don Juan des Arbres Morts
  • La nuit obscure de l'amour

Essais[modifier | modifier le code]

  • L'Algérie Mal Enchaînée, témoignage, Gallimard - 1961
  • La jouissance de Dieu ou le Roman courtois de Thérèse d'Avila, Hallier/Albin Michel - 1979 ; A Contrario - 2005
  • Au commencement était le Verbe, Grasset - 1980 et 2006
  • Les Vents souffleront sans me causer de peur, Hallier/Albin Michel - 1981 ; L'Atelier des Brisants - 2000
  • Fureur et Espérance, écrits polémiques de Pierre Boudot, La Différence - 1996 (posthume)

Inédits[modifier | modifier le code]

Des inédits de Pierre Boudot figurent dans la revue Cahier bleu numéro 9, L'espérance dans les ténèbres Ce recueil contient : Les Actes du Colloque "Actualité de Pierre Boudot", Cluny 1994. Des inédits de Pierre Boudot, Les textes de ses entretiens télévisés pour Radio-Canada, Des fac-similés de manuscrits et des photographies.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notes biographiques de l'association Pierre Boudot, créée le 12 décembre 1988 à Paris sous la Présidence d’Emmanuel de La Taille, elle avait son siège à Merzé, canton de Cluny en Bourgogne. Elle a été dissoute le 1er octobre 2014 (cf. lien externe). 
  2. Association Pierre Boudot, « le chunisois entre ombre et lumière, soirée autour des textes de Pierre Boudot », sur daily.motion.com
  3. « La mort du philosophe Pierre Boudot », sur lemonde.fr, (consulté le 20 août 2017)
  4. « Pierre BOUDOT », sur academie-francaise.fr (consulté le 20 août 2017)

Lien externe[modifier | modifier le code]