Pierre Boucher (photographe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pierre Boucher
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Pierre Boucher (Paris, - Faremoutiers, ) est un photographe qui a beaucoup contribué à donner à la photographie sa place au sein de l’art moderne[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie à l’École des Arts Appliqués avant de collaborer dans les années 1930 à la revue Arts et métiers graphiques. Sa proximité avec les studios publicitaires et sa connaissance des techniques graphiques modernes seront déterminantes dans sa démarche artistique. En 1932 il est engagé par René Zuber au sein du Studio Zuber. En 1934, il crée avec Zuber l’agence Alliance-Photo. Au sein de cette agence, il impose le premier code déontologique du photographe et le respect de la signature des photographes lors de la publication dans les médias.

De ses fréquents voyages en Espagne, Égypte, Maroc, Monaco, Russie, Pérou, Bolivie, Brésil ou encore les États-Unis, il rapporte une importante collection de photographies dont certaines donneront lieu à des expositions.

Mais il marque surtout son temps pour avoir largement contribué à faire entrer la photographie dans la modernité, comme matériau artistique à part entière, en utilisant les techniques mécaniques d’imagerie à des fins détournées. Avec Pierre Boucher, le photographe sort de la chambre noire pour s’initier à d’autres métiers. Acteur du courant photographique de la Nouvelle Vision ou Nouvelle Objectivité, Pierre Boucher explore divers aspects de la photographie avant-gardiste. On lui doit des nus surréalistes inspirés par Man Ray, des photogrammes, des photocollages, des solarisations et des surimpressions. Pour cet infatigable novateur de l’après cliché, toutes les techniques sont bonnes à explorer. Certains de ses nus, surprenants, sont publiés dans le magazine très soigné Paris sex-appeal (1933-?)[2].

Sa démarche artistique se décline aussi sur des travaux de commande comme des affiches publicitaires, des illustrations documentaires, des reportages industriels ou des illustrations pour l’édition, comme la célèbre Méthode française de ski de Émile Allais. Il avait pour le sport une attirance toute spéciale pour laquelle il s’exprime en ces termes : « Aujourd’hui je chasse aux images. Il faut se satisfaire d’un rapide coup d'œil, saisir les mouvements en plein vol, capter la vie dans ce qu’elle offre de plus mouvant, de plus insaisissable. »

Collections, expositions[modifier | modifier le code]

Réception critique[modifier | modifier le code]

  • « Pierre Boucher est un excellent dessinateur, précis dans la lettre. De plus, n'usant d'aucune préciosité technique pour ses paysages et ses nus, il aime au contraire pour la publicité les photogrammes, les photomontages, les papiers collés, tous les divertissements des ciseaux, de l'aérographe et de l'objectif. » - Rémy Duval[3]

Publications[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie en encyclopedie Universalis
  2. Années numérisées 1937 et 1938, sur Gallica (BNF)
  3. Rémy Duval, « Pierre Boucher », Arts et métiers graphiques, n°49, 15 octobre 1935.

Liens externes[modifier | modifier le code]