Pierre Biarnès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pierre Biarnès
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Sénateur de la Cinquième République
-
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Domiciles
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Partis politiques
Distinction

Pierre Biarnès, né le à Tulette (Drôme) et mort le [1],[2] à Vaison-la-Romaine (Vaucluse), est un journaliste et homme politique français, membre du Parti socialiste puis du Mouvement républicain et citoyen, ancien sénateur et membre du groupe ADFE à l'Assemblée des Français de l'étranger.

Biographie[modifier | modifier le code]

Journaliste de profession, il est de 1962 à 1985 le correspondant Afrique du journal Le Monde et est installé à Dakar. Délégué des Français du Sénégal au Conseil supérieur des Français de l'étranger, il est élu sénateur des Français établis hors de France le 24 septembre 1989, et réélu le 27 septembre 1998 sous l'étiquette socialiste. Membre du Parti socialiste (PS) depuis 1966, Pierre Biarnès le quitte en 2001, profondément déçu du « désintérêt total du gouvernement de Lionel Jospin pour [ses] deux millions de compatriotes vivant à l'étranger et pour leurs difficultés, très souvent considérables »[3]. En 2002, il prend position en faveur de Jean-Pierre Chevènement à l'élection présidentielle et rejoint le Pôle républicain, puis le Mouvement républicain et citoyen. Il ne se représente pas aux élections sénatoriales de 2008.

Il est par ailleurs franc-maçon[4], et officier de la Légion d'honneur[5].

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Avis de décès
  2. Jean de La Guérivière, « La mort de Pierre Biarnès, ancien correspondant du « Monde » et sénateur », Le Monde, no 24123,‎ , p. 17 (lire en ligne Accès payant)
  3. « La colère de Pierre Biarnès, sénateur ex-PS des Français de l'étranger », La Lettre du Continent, .
  4. « L’étrange influence des francs-maçons en Afrique francophone », Infos Plus Gabon,
  5. Journal officiel du .

Liens externes[modifier | modifier le code]