Pierre Beyssac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’informatique
Cet article est une ébauche concernant l’informatique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
L'admissibilité de cet article est à vérifier (mars 2016).
Motif : Je ne vois pas de sources de qualité centrées sur le sujet.
Vous êtes invité à le compléter pour expliciter son admissibilité, en y apportant des sources secondaires de qualité, ainsi qu'à discuter de son admissibilité. Si rien n'est fait, cet article sera proposé à la suppression un an au plus tard après la mise en place de ce bandeau.
Conseils utiles à la personne qui appose le bandeau
Pierre Beyssac
Description de l'image Pierre wiki.jpg.
Naissance (49 ans)
Pays de résidence Drapeau de la France France
Diplôme
Profession
Ingénieur en informatique
Activité principale
Formation
Supélec (1988-1991)

Pierre Beyssac, né le 20 juillet 1966, est un des cofondateurs de Gandi, principal registrar français, avec Valentin Lacambre, Laurent Chemla et David Nahmias. Il fut également responsable système et réseaux de Télécom ParisTech et a créé une entreprise dénommée Eriomem[1],[2].

Il a aussi créé eu.org pour protester contre la mise en place au printemps 1995 de noms payants dans le domaine .fr (qui fut d’ailleurs suivie par la fin de la gratuité des .com, .net et .org en octobre de la même année). Pour cela, il a enregistré le domaine eu.org en août 1995 (à l’époque, il fallait plusieurs semaines de délai pour obtenir un nom de domaine) et redistribue depuis gratuitement plusieurs centaines de sous-domaines. Ce service gratuit est toujours en fonctionnement.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Martin Untersinger, « Devenu trop grand, Internet est tombé en panne », Pixels, sur LeMonde.fr,‎ (consulté le 17 août 2014)
  2. (fr) Laurent Toutain, « Présentation du Conseil scientifique de l’Afnic » [PDF], sur afnic.fr,‎ (consulté le 17 août 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]