Pierre Barthélemy (moine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Pierre Barthélemy)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barthélemy et Pierre Barthélémy.
Pierre Barthélemy
Gustave dore crusades barthelemi undergoing the ordeal of fire.jpg
Barthélemy subissant l'ordalie par le feu (Gustave Doré).
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Autres informations
Religion

Pierre Barthélemy, né à Marseille et mort le 20 avril 1099, est un moine, soldat et mystique français, inventeur supposé de la relique connue comme la « Sainte Lance ».

La Sainte Lance[modifier | modifier le code]

En décembre 1097, lors du siège d'Antioche, Pierre a des visions, principalement de saint André. Pierre affirme que ce dernier l’a incité à rejoindre l'église Saint-Pierre d'Antioche et qu'à l'intérieur le saint lui a montré où trouver la relique de la Sainte Lance. André lui aurait alors demandé d'indiquer l'endroit aux chefs de la croisade.

Pierre n'informe pas les autorités et se rend à l'endroit où se trouve la relique, puis il commence à perdre la vue en février 1098, probablement à cause de la famine, même s'il pense alors qu'il est puni par l'apôtre.

Après la conquête d'Antioche par les croisés, il commence l'excavation du sol de l'église. Le 14 juin 1098, il déclare avoir trouvé la lance et avoir reçu une nouvelle visite de saint André, qui lui aurait dit d'instituer une fête en l'honneur de la découverte.

Nombreux sont ceux, comme le légat Adhémar de Monteil, qui estiment que Pierre Barthélemy est un charlatan et qu'il a simplement fabriqué la « Sainte Lance ». Après la mort de Mgr de Monteil, en 1098, Pierre affirme avoir eu une vision au cours de laquelle ce dernier lui aurait confirmé l'authenticité de la lance.

La découverte de la lance est d'abord considérée comme un heureux présage annonçant la victoire des croisés, comme saint André l'a promis lors d'une vision. Néanmoins, la réputation de Pierre Barthélemy reste douteuse : beaucoup ne croient pas à cette découverte. Il prétend plus tard que le Christ lui a rendu visite en lui disant que les croisés devaient marcher pieds nus à Jérusalem.

Après d'autres visions du Christ, de saint André et d'Adhémar qui lui parlent de la colère divine due aux péchés des croisés, Pierre Barthélemy décide de subir l'ordalie par le feu. Il est gravement brûlé, mais affirme qu'il n'en souffre pas car le Christ lui est apparu dans les flammes, lorsque la foule se précipite sur lui. Il meurt de ses blessures le 20 avril 1099[1].

Dans la culture[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Histoire Anonyme de la Première Croisade, éd. L. Bréhier, Paris, 1924 ;
  • Thomas Asbridge, La Sainte Lance d'Antioche : Pouvoir et dévotion lors de la première Croisade, 2007.

Références[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Peter Bartholomew » (voir la liste des auteurs).
  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  1. Steven Ruciman, Histoire des Croisades, Volume 1 : La Première Croisade et la fondation du Royaume de Jérusalem, Cambridge University Press, 1987, (ISBN 978-0-521-34770-9).