Pierre Barthélémy Dorez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dorez.
Pierre Barthélémy Dorez
Naissance
Fort-Royal
Décès avant 1757
Saint-Amand-les-Eaux
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Autres activités
garde du roi

Pierre Barthélémy Dorez est un faïencier français, né en 1724 à Fort-Royal (Martinique), et mort avant 1757 à Saint-Amand-les-Eaux.

Biographie[modifier | modifier le code]

Troisième enfant de René Barthélémy Dorez et de son épouse Marie Agnès Alphonse, Pierre Barthélémy Dorez voit le jour à Fort-de-France (alors Fort-Royal) en Martinique en 1724[1]. En 1744, sa sœur Marie Élisabeth (née en 1720) épousera à Lille François Joseph Carpentier, fondateur en 1750 d'une faïencerie au quai des Salines à Tournai, qu'il revendra aussitôt à François Joseph Peterinck.

René Barthélémy Dorez épouse Jeanne Pétronille Tant.Il est le père de Charles Louis Joseph Dorez, né le 15 février 1750 à Saint-Amand-les-Eaux, et de Firmin Dorez, né au même lieu en 1763. Il est le petit-fils de Barthélémy Dorez et de Marie Françoise Chevalier, faïencier fondateur de la faïencerie de Lille.

Après la mort de son père survenue le 29 octobre 1742 à Lille, lequel dirigeait avec ses frères la manufacture paternelle depuis 1720, il reprend avec ses frères et sœurs[2] l'entreprise créée par le grand-père Barthélémy Dorez et son neveu Pierre Pélissier. La manufacture sera vendue en 1749 à Michel Harreng et fermera se portes en 1820.

Il dirigera ensuite la manufacture de Saint-Amand les-Eaux.

Marques[modifier | modifier le code]

« D » pour Dorez, « L » ou « LL » pour Lille[réf. nécessaire].

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sous le gouvernement de Jean-Charles de Bochart, sieur de Champigny, en fonction de 1721 à 1728.
  2. Marie-Françoise, Marie Élisabeth et Nicolas Alexis.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Albert Jacquemart, Les merveilles de la céramique.
  • Alfred Lejeal, Recherches historiques sur les manufactures de faïence et de porcelaine de l'arrondissement de Valenciennes, Valenciennes, Éditeur Libraire Lemaître, 1868 (en ligne).
  • Tirou, Histoire de Lille et sa châtellenie, Lille, 1730.
  • Le Clerc de Montlinot, Histoire de Lille, 1764.
  • Jules Houdoy, Histoire de la céramique lilloise, Paris, A. Aubry, 1869.
  • Jules Houdoy, Faïence Lilloise.
  • Janine Bonifas, « Les Dorez, faïenciers de Lille, Valenciennes et Saint-Amand-les-Eaux au XVIIIe siècle », in Valenciennes et les anciens Pays-Bas, Valenciennes, tome X, publication du cercle archéologique et historique de Valenciennes, 1976, 20 p.

Article connexe[modifier | modifier le code]