Pierre Allasœur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pierre Allasœur
Fonctions
Député du Cher

(3 ans, 1 mois et 22 jours)
Gouvernement Convention nationale
Biographie
Nom de naissance Pierre Allasœur
Date de naissance
Lieu de naissance Saint-Pierre-le-Moutier (Nièvre)
Date de décès (à 75 ans)
Lieu de décès Mornay-sur-Allier (Cher)
Nationalité Drapeau de la France Française
Parti politique Modérés
Profession Juge au tribunal de cassation
députés du Cher

Pierre Allasœur (ou Allasseur), né le à Saint-Pierre-le-Moutier et décédé le à Mornay-sur-Allier, est un juge et un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa vie avant la Révolution nous est inconnue. On sait seulement qu'il est juge à Sancoins au moment de son élection à la Convention nationale. Il y est envoyé par le département du Cher, avec 235 voix sur 325 votants.

Il siège avec les modérés de la Plaine. Tout au long de la législature, il ne parait qu'une seule fois à la tribune, en janvier 1793, au moment du procès du roi. Votant pour l'appel au peuple, il se prononce contre la mort et pour la réclusion, argumentant sa décision en ces termes : « Pour établir mon opinion, j'ai consulté l'histoire. Rome chassa ses rois et eut la liberté ; César fut assassiné par Brutus et eut un successeur ; les Anglais immolèrent leur tyran mais bientôt ils rentrèrent dans les fers qu'ils venaient de briser. Je pense donc que, pour établir la paix, Louis doit être enfermé jusqu'à la paix, et à cette époque, banni. »[1]

Conservateur et opposé aux excès, il vote pour la mise en accusation de Marat le 17 avril 1793. Un mois plus tard il se prononce en faveur de la Commission des Douze établie par la Gironde.

Après la session de la Convention, Allasœur est élu en l'an IV juge auprès du tribunal de la Cour de cassation du Cher

Il meurt en 1806 à l'âge de 75 ans.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]