Pierre Alexandrovitch d'Oldenbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre Alexandrovitch d'Oldenbourg
Peter Friedrich Georg von Holstein-Gottorp.jpg

Le duc et la duchesse d'Oldenbourg au début de leur mariage

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 55 ans)
BiarritzVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Père
Mère
Conjoint
Autres informations
Distinctions
Liste détaillée
Chevalier de l'ordre de Saint-Alexandre Nevski (d)
Ordre de Saint-Stanislas de première classe (d)
Ordre de Saint-Vladimir, 4e classe (d)
Ordre de l'Aigle blanc
Ordre de Sainte-Anne de première classe (d)
Ordre de Saint-Vladimir, 3e classe (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Pierre Alexandrovitch d'Oldenbourg (Peter Friedrich Georg von Holstein-Gottorp, Duc d'Oldenburg), né le à Saint-Pétersbourg, décédé le à Antibes, est un membre de la famille impériale russe, qui a quelques fonctions officielles avant la chute de la monarchie et est le premier époux d'une des sœurs de l'empereur Nicolas II. Il porte les titres de duc d'Oldenbourg et prince de l'Empire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Fils d'Alexandre Petrovitch d'Oldenbourg et d'Eugénie Maximilianovna de Leuchtenberg. Par sa mère, il est un descendant d'Alexandre, de Joséphine et d'Eugène de Beauharnais.

Le prince d'Oldenbourg grandit à Saint-Pétersbourg.

Mariages[modifier | modifier le code]

Le , Pierre d'Oldenbourg épouse à Gatchina la grande-duchesse Olga (1882-1960), fille d'Alexandre III et de l'impératrice Maria Fiodorovna, née Dagmar de Danemark. Il est donc par son premier mariage le beau-frère de Nicolas II de Russie.

Après leur mariage, le prince d'Oldenbourg dit « Petia ou Petioucha » et la grande-duchesse Olga de Russie, qui a vingt ans de moins que lui, s'installent au palais Bariatinski, rue Serguïevskaïa (Saint-Serge), aujourd'hui rue Tchaïkovski, no 48 et à Gagra en Abkhazie au bord de la mer Noire, domaine que son grand-père avait acheté et que son père avait aménagé. Désirant faire de cette ville un Monte-Carlo russe, il fait donc construire un palais et la ville devient très vite un lieu de vacances pour l'élite russe. Il fait construire à partir de 1902, avec trois millions de roubles provenant du Trésor public impérial, un hôtel de style norvégien, un parc, un sanatorium et un restaurant de luxe. Il fait planter des palmiers, des agaves, des cyprès, des cèdres, des magnolias, des citronniers, des orangers et fait importer des singes et des perroquets. Il organise de grandes réceptions avec son épouse, ainsi que des défilés militaires. Ils sont les fondateurs du tourisme à Gagra. Le mariage ne sera pas consommé et le couple divorce le .

Le prince, d'après Bounine qui fait sa connaissance en émigration en France, est d'un naturel réservé et calme et déteste les conflits. Il fait de l'amant de son épouse, le capitaine des cuirassiers Nikolaï Alexandrovitch Koulikovski, son aide-de-camp et celui-ci vit dans un appartement du palais Bariatinski jusqu'au divorce de 1916, avant de devenir le nouvel époux de la princesse.

Le , Pierre d'Oldenbourg épouse en secondes noces à Biarritz Olga Vladimirovna Ratkova (1878-1929). Cette union demeure elle aussi sans enfant, mais le prince, en dehors de ces deux mariages, a une descendance naturelle qui subsiste. Après la révolution russe, le prince d'Oldenbourg part en exil avec sa famille et s'installe en France.

Décès et inhumation[modifier | modifier le code]

Église orthodoxe russe de Saint-Michel-Archange de Cannes, lieu de sépulture de Piotr Aleksandrovitch d'Oldenbourg

Piotr Alexandrovitch meurt le 11 mars 1924 à Antibes; il est inhumé dans la crypte de l'église orthodoxe russe Saint-Michel-Archange à Cannes.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Pierre Alexandrovitch d'Oldenbourg appartient à la seconde branche issue de la première lignée de la Maison d'Oldenbourg-Gottorp, ces deux lignées sont issues de la première branche de la Maison d'Oldenbourg.

Liens internes[modifier | modifier le code]