Pierre-Yves Trémois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre-Yves Trémois
Trémois.jpg

Pierre-Yves Trémois

Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (96 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Formation
Distinctions
Œuvres réputées

Pierre-Yves Trémois, né le 8 janvier 1921 à Paris, est un dessinateur, peintre, graveur et sculpteur français. Il est membre de l'Institut.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'homme et l’œuvre[modifier | modifier le code]

L'art de Trémois est avant tout fondé sur le trait, avec une certaine part d'érotisme.

Il a notamment créé :

  • Des œuvres graphiques : peintures, gravures, dessins, où la ligne domine.
  • Des « Grands Livres illustrés » avec pour auteurs Henry de Montherlant, Jean Rostand, Federico Fellini, Tournier, Paul Claudel, Jean Giono, Nietzsche… édités par Gallimard, Flammarion, Laffont, J. Foret, Lefebvre…
  • Des sculptures en bronze poli et bronze patiné, représentant des animaux et des humains.
  • Des céramiques gravées dans l'argile et émaillées.
  • Des objets et bijoux en or gravé.

Parcours[modifier | modifier le code]

« Grands livres illustrés »[modifier | modifier le code]

Créations et expositions[modifier | modifier le code]

  • 1957 : Comité national de livre illustré français, Les chefs-d'œuvre des illustrateurs français contemporains (Jean-Gabriel Daragnès, Albert Decaris, Bernard Buffet, Michel Ciry, Gabriel Dauchot, Jacques Houplain, André Minaux, Pierre-Yves Trémois), Musée-bibliothèque de Toulon.
  • 1962 : Galerie Isy Brachot, Bruxelles (peintures)
  • 1970 : Galerie Argos, Nantes (peintures)
  • 1971 : Galerie des Peintres-Graveurs, Paris (gravures)
  • 1972 : Galerie Maurice Garnier, Paris : « L’Or » (objets gravés dans l’or, peintures, dessins, monotypes). Galerie Synthèse, Anvers
  • 1973 : Galerie Maurice Garnier, Paris : « L’homme et le singe » (peintures)
  • 1975 : Galerie Vision Nouvelle, Paris : rétrospective de l’œuvre gravé. Galerie Maurice Garnier, Paris : « Le dessinateur » (aquarelles)
  • 1976 : Douze expositions en France et en Belgique. Galerie Lochte, Hambourg
  • 1977 : Exposition rétrospective, Musée Postal de Paris. À cette occasion, un timbre Le Visage à l’aigle est émis par l’administration des Postes. Il obtient le Francobollo d’Oro (« Timbre d'Or ») de Turin
    • Réalisation d’une sculpture monumentale en bronze, « Énergies » (8 m x 3 m), pour la station du RER Châtelet-les Halles
    • Galerie Attali, Paris (18 sculptures en bronze : « Le Bestiaire fabuleux »)
  • 1978 : Galerie Isy Brachot, Bruxelles : « Les repues » (peintures, sculptures). Galerie des Arcades, Luxembourg
  • 1979 : Participation à une exposition itinérante de sculptures au Japon
  • 1980 : One man show à la FIAC, Paris : « Pour en finir avec le singe » (peintures)
  • 1981 : Exposition BP, Anvers (peintures, sculptures)
    • Réalisation de 2 timbres (Paris et France)
  • 1982 : Rétrospective au musée Isetan à Tokyo, suivie d’une exposition itinérante dans les principaux musées du Japon.
  • 1983 : Création de dix bijoux-médailles pour la Monnaie de Paris
    • Galerie Moyon-Avenard, Nantes (peintures, sculptures)
  • 1984 : Rétrospective à la Monnaie de Paris. Exposition Acropolis de Nice.
  • 1986 : Galerie Moyon-Avenard, Nantes (peintures). Exposition Maison de la Culture de Metz (peintures, sculptures)
  • 1987 : Exposition au réfectoire des Jacobins de Toulouse (peintures)
  • 1989 : Création de bijoux
  • 1991 : Exposition « Les Ors de Trémois » à la Monnaie de Paris
  • 1992 : Série de peintures et dessins
  • 1993 : Espace Cardin, Paris (peintures, sculptures, gravures). Crédit Mutuel de Bretagne
  • 1994 : Création et réalisation de 100 céramiques à Vallauris
    • Médaille de Gandhi pour l’Unesco
  • 1995 : Galerie Sassi-Milici, Vallauris (céramiques, sculptures)
  • 1996 : Exposition Palais de l’Europe, Menton (peintures, sculptures, céramiques)
  • 1995 à 1997 : Réalisation de sculptures en bronze
  • 1997 : Exposition à l'Espace Châtelet-Victoria, Paris (28 sculptures et 100 céramiques)
  • 2002 : Création d’un trophée pour l’Opéra de Paris
  • 2004 : Exposition au château de Chenonceau (peintures, sculptures, gravures, monotypes)
  • 2005 : Espace Châtelet-Victoria (40 visages et le Cabinet érotique)
  • 2006 : Peintures monumentales pour la Chapelle des Corps (800 cm x 730 cm)
  • 2007 : Émission sur Canal Académie : « Trémois à grands traits » par Monelle Hayot
    • Série de peintures (nus avec calligraphies, peinture monumentale sur bois « Apesanteur » [255 cm x 715 cm])

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Extrait de la notice de Pierre-Yves Trémois dans le dictionnaire Bénézit sur le site Oxford Index. (ISBN 9780199773787)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]