Pierre-Michel Menger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pierre-Michel Menger
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Directeur
Centre de sociologie des arts (d)
-
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (68 ans)
ForbachVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Directeur de thèse
Distinction

Pierre-Michel Menger est un sociologue français né le et spécialiste des mondes de l'art et de la création.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé à la philosophie à l’École normale supérieure (promotion L1973)[1], puis à la sociologie à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), il y prépare son doctorat sous la direction de Raymonde Moulin[2],[3]. Il achève sa thèse à la fondation Thiers.

Il entre au CNRS comme attaché de recherche en 1978. Il commence à enseigner à l'EHESS en 1987. De 1993 à 2005, il dirige le Centre de sociologie du travail et des arts (EHESS/CNRS). Il enseigne pendant plusieurs années à l'IEP de Paris comme maître de conférence.

Il est aujourd'hui directeur d'études et membre du Centre d'études sociologiques et politiques Raymond Aron (EHESS).

Depuis , il est professeur au Collège de France[4].

Pierre-Michel Menger est l'auteur de plusieurs ouvrages sur les métiers de l'art et de la création, traduits dans plusieurs langues, parmi lesquels Le Travail créateur. S'accomplir dans l'incertain (2009) et Portrait de l’artiste en travailleur. Métamorphoses du capitalisme (2003).

Il est directeur de la Revue française de sociologie et membre du conseil scientifique de la Revue économique.

Distinction[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1983 : Le Paradoxe du musicien : le compositeur, le mélomane et l'État dans la société contemporaine, Paris, Flammarion, 395 p. (OCLC 10949480) ; rééd. 2001
  • 2003 : Portrait de l’artiste en travailleur. Métamorphoses du capitalisme, Paris, Seuil, 96 p. (OCLC 401719716)
  • 2005 : Les Intermittents du spectacle. Sociologie du travail flexible, éditions de l’EHESS, coll. « Cas de figure », 402 p. (OCLC 758344344) ; 2e édition revue et augmentée, 2011, Paris, éditions de l’EHESS, 404 p.
  • 2005 : Profession artiste. Extension du domaine de la création, Paris, Textuel, 109 p. (OCLC 420529975)
  • 2009 : Le Travail créateur. S'accomplir dans l'incertain, Paris, Le Seuil, 973 p. (OCLC 880348972)
  • 2012 : Être artiste. Œuvrer dans l’incertitude, Bruxelles, Al Dante&Aka, 72 p.
  • 2014 : The Economics of Creativity. Art and Achievement Under Uncertainty, Cambridge, Harvard University Press

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]