Pierre-Michaël Micaletti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pierre-Michaël Micaletti
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Sport

Pierre-Michael Micaletti, né le [1] à Marseille est un athlète français d'origine corso-vietnamienne spécialisé dans l'ultrafond et notamment la discipline peu connue des courses de 6 jours, une des épreuves sportives parmi les plus dures au monde qui consiste à courir pendant 6 jours et 6 nuits sur des circuits dont les boucles ne dépassent généralement pas 1,5 kilomètre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre-Michael Micaletti a eu un parcours sportif assez singulier et a acquis, en seulement 5 ans, un niveau mondial sur des courses extrêmes d'ultra-endurance[2].

À 16 ans, un grave accident de la circulation lui broie le tibia. Après une ablation des ligaments, il reste « cloué » dans un fauteuil roulant puis en béquilles pendant plus de 3 ans[3]. S'ensuivent dix années d'inactivité sportive. Après des années de rééducation, il participe à sa première course ultrafond en  : les 6 heures de Gravigny.

En , il participe à la Transe Gaule, qui relie Roscoff à Gruissan. Il s'agit d'une course de 1 150 km traversant la France de part en part. Il parcourt la sixième étape avec 2 fractures au plateau tibial droit[4]. Un exploit selon le monde médical. Il fera 700 km avec cette double fracture et finira la course, entrant ainsi dans le cercle fermé des finishers de cette épreuve hors-norme.

Il est le premier français à avoir gagné la course des 7 jours d'Athènes[5](), labellisée argent par l'association internationale des Ultrarunners (IAU). Il y parcourt 860 km en 7 jours et 7 nuits, soit la plus grande distance réalisée par un Français sur ce circuit en bitume d'une longueur d'1 km.

Il fait actuellement partie des meilleurs coureurs au monde de la discipline des courses de 6 jours, qui après avoir quasiment disparu, vit depuis quelques années une sorte de renaissance, en France essentiellement mais aussi au niveau international. Peu connu du grand public, il acquiert cependant une certaine notoriété[6],[7] dans le microcosme de l'ultrafond et fait notamment la couverture du magazine ultrafondus en janvier .

Plusieurs records du monde de course à pied sur tapis[modifier | modifier le code]

Du 5 au , Michaël Micaletti s'est attaqué à un nouveau record de distance... sur tapis roulant. En marge des six jours d'Antibes (en)[8], il réalise un premier record de distance avec 814,3 km parcourus en 6 jours[4]. Le record est enregistré sur les tablettes d'alternative records[9]. Outre cet impressionnant record, ces six jours ont surtout été l'occasion pour Michaël Micaletti de se prêter à de multiples expériences sur le sommeil et à diverses mesures, réalisées avec le Polar RS 800[10]. En décembre , il améliore cette marque kilométrique en la portant à 816 km[4] qu'il réalisera lors des 6 jours d'Artaix dans le cadre d'expériences scientifiques sur la physiologie, l'oxygénation et la fatigue.

Enfin, en mai , à la Cité des sciences et de l'industrie de Paris, lors d'un troisième 6 jours sur tapis de course en moins d'un an (ce qui n'a aucun précédent[4]), il rentre au Guinness World Records avec 822,3 km réalisés[3] (record battu depuis par Marcio Villar do Amaral en avec 827,16 km[11]). Une étude unique au monde menée par le laboratoire du sommeil de la fondation du Bon Sauveur d'Albi avec l'équipe médicale du docteur Eric Mullens[12] sera conduite afin de récupérer des informations sur le comportement humain dans des conditions d'effort extrême en continu sur un effort d'endurance aérobie[13].

Coureur solidaire[modifier | modifier le code]

En tant que coureur, Michael Micaletti s'implique dans différents défis à vocation humanitaire au profit de diverses associations ou via Maia-d qu'il a cofondées et dont le thème est le partage de l'information au niveau international de manière équitable. Il inaugurera une 1re course par étapes de 2 jours à 2 500 m, « le marathon culturel et solidaire F4 » dans les montagnes de l'Ouest du Cameroun destinée à promouvoir la région et ses populations.

Classement mondial 6 jours[modifier | modifier le code]

  • 2006 : 23e performance avec une course de 607,550 km pour les 6 jours d'Antibes[14]
  • 2007 : 13e performance avec une course de 712,500 km pour les 6 jours d'Antibes[15]
  • 2008 : 7e performance avec une course de 747,323 km pour les 6 jours d'Antibes[16]
  • 2009 : 3e performance avec une course de 770,616 km pour les 6 jours d'Antibes[17]
  • 2010 : 5e performance avec une course de 811,000 km pour les 6 jours d'Athènes, lors du Festival International d'Ultramarathons d'Athènes[18]

Records personnels[modifier | modifier le code]

Statistiques de Pierre-Michael Micaletti d'après la Deutsche Ultramarathon-Vereinigung (DUV)[2] :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le site Ultrarunner, site personnel de Michaël Micaletti
  2. a et b Jürgen Schoch, « DUV - Stats de Pierre-Michaël Micaletti », sur statistik.d-u-v.org (consulté le )
  3. a et b Emilie Joubert, « Pierre Michael Micaletti, aventurier de l’extrême », Lepape-Info.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. a b c et d « Pierre-Michael Micaletti – L’engagement cérébral », sur santesportmagazine.com, (consulté le )
  5. Runner Magazine Runner Magazine (journal grec)
  6. Micaletti, un animal en apnée mentale Ouest-France Eures Infos édition papier du 7 juillet 2009 : consultable sur le site [1]
  7. L'innarêtable bourricot corse Ouest-France, édition papier du 11 octobre 2006
  8. « 6 jours de france - accueil », sur www.6jours-de-france.fr (consulté le )
  9. http://www.alternativerecords.co.uk/recorddetails.asp?recid=501&page=cat
  10. Article sur le site Ultrarunner
  11. (en) « Treadmill, greatest distance covered in one week (male) », Guinness World Records,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. Docteur Eric Mullens, « Sommeil et travail à horaires atypiques », sur eric.mullens.free.fr (consulté le )
  13. Homologation du record sur le site Guinness
  14. classement des coureurs 2006
  15. classement des coureurs 2007
  16. classement des coureurs 2008
  17. classement des coureurs 2009
  18. classement des coureurs 2010

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]