Pierre-Marie Gendreau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gendreau.
Mgr Gendreau entouré de catholiques mandarins.

Pierre-Marie Gendreau, né au Poiré-sur-Vie (Vendée) le , dans le lieu-dit de la Micherie et mort le à Hanoï, est un missionnaire français qui fut vicaire apostolique du Tonkin occidental.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre-Jean-Marie Gendreau est le fils de cultivateurs, Jean Gendreau et son épouse, née Jeanne Perrocheau. La famille s'installe dans le bourg d'Aizenay en 1854.

Il fait son petit séminaire aux Sables-d'Olonne, puis son grand séminaire à Luçon, où saint Henri Dorie (martyrisé en Corée en 1866) avait fait ses études.

En 1871, il entre aux Missions étrangères de Paris, rue du Bac à Paris. Ordonné prêtre le 7 juin 1873, il part au mois de septembre suivant pour le Tonkin occidental.

Il est nommé le évêque in partibus de Chrysopolis et coadjuteur de Mgr Puginier, vicaire apostolique du Tonkin occidental. Il est sacré le 16 octobre dans la cathédrale de Ké-So. En 1892, il devient vicaire apostolique du Tonkin occidental, jusqu'à sa mort en 1935. Il siège à la cathédrale Saint-Joseph de Hanoï. Il sacre à Hanoï Charles de Gorostarzu, nommé vicaire apostolique du Yunnan, ,comme évêque in partibus d'Aila, le 29 mars 1908.

Il est fait chevalier de la Légion d'honneur en 1927. Il meurt à Hanoï le . Mgr François Chaize (1882-1949) lui succède. Il est inhumé à Ké-So.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Autel de la Vierge à la cathédrale Saint-Joseph d'Hanoï

Voir aussi[modifier | modifier le code]