Pierre-Louis Eveillard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre-Louis Eveillard
Biographie
Naissance
Décès

Pierre-Louis Eveillard de Livois, (1736- à Angers), est un collectionneur dont les tableaux, saisis sous la Révolution française, constituèrent le noyau primitif du musée des beaux-arts d'Angers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre-Louis Eveillard est le fils de Pierre-François Eveillard, descendant direct du maire d'Angers François Eveillard, et d'Anne-Madeleine du Vivier. Il se marie avec Marie-Louis Charloette Émilie de la Martellière. Le couple n'aura pas d'enfant[1].

Peu de détails sont connus de sa vie. Spirituel et bon vivant, il dédie sa vie à la peinture et réunit dans son hôtel de Livois, rue Saint-Michel, une grande collection d'objets d'art[1]. Il posédait dix œuvres de Chardin dont trois sont aujourd'hui au musée des beaux-arts d'Angers, et deux au Louvre.

En 1799, quelques années après sa mort, sa collection est attribuée à la ville d'Angers. Rétrocédé aux deux-tiers aux héritiers de Pierre-Louis, le tiers restant intègre les collections du musée des Beaux-arts d'Angers qui ouvre ses portes en 1801[2].

En , la ville d'Angers préempte et acquiert pour 248 747€ un tableau de Jean-Baptiste Leprince, L’Amour à l’espagnole, de 1773, ayant appartenu à la collection de Pierre-Louis Eveillard[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Célestin Port, Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou : A-C, t. 1, Angers, H. Siraudeau et Cie, , 2e éd. (notice BnF no FRBNF33141105, lire en ligne)
  • Célestin Port, Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou : D-M, t. 2, Angers, H. Siraudeau et Cie, , 2e éd. (notice BnF no FRBNF34649310, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]