Pierre-Henri Lecuisinier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre-Henri Lecuisinier
Pierre-Henri Lecuisinier - 2.JPG

Pierre-Henri Lecuisinier au Tour de l'Ain 2013.

Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (24 ans)
FlersVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Spécialité
Équipes amateurs
Équipes professionnelles
08.2012-12.2012 Europcar (stagiaire)
08.2013-12.2013 Europcar (stagiaire)
2014 FDJ.fr
2015-2016 FDJ
Principales victoires

Pierre-Henri Lecuisinier, né le à Flers dans l'Orne, est un coureur cycliste français, professionnel chez FDJ de 2014 à 2016. Il a été champion d'Europe sur route juniors et champion du monde sur route juniors en 2011. Il met un terme à sa carrière de coureur en avril 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et carrière amateur[modifier | modifier le code]

Après quelques années de course à pied, Pierre-Henri Lecuisinier a commencé le cyclisme sur route à douze ans[2] au Vélo Sport Gerzatois (VSG)[3]. Pour sa première saison de cyclo-cross, en 2008 il se hisse sur la deuxième marche du podium du championnat de France cadet. En 2009, il est sacré champion de France cadet de la discipline. Puis en 2010, il part au pôle France de Bordeaux et s'illustre en piste en terminant deuxième du championnat de France junior de poursuite.

En 2011, alors en deuxième année juniors, il remporte le championnat d'Europe sur route juniors à Offida en Italie et le championnat du monde sur route juniors à Copenhague au Danemark. Il remporte également le Trofeo Karlsberg (avec deux étapes), une épreuve comptant pour la Coupe des Nations Juniors de l'UCI. En France, il s'adjuge l'étape contre-la-montre ainsi que le classement général de la Route d'Éole[4], le Grand Prix de la Saint-Laurent juniors[5] et La Commentryenne, une épreuve toutes catégories.

En 2012, il passe chez les espoirs (moins de 23 ans) avec l'équipe Vendée U, réserve de l'équipe continentale professionnelle Europcar. Il termine notamment 25e du Tour des Flandres espoirs, 26e de la Côte picarde et 9e de Liège-Bastogne-Liège espoirs. En mai, lors de la Ronde de l'Isard d'Ariège, il termine deuxième des deuxième et quatrième étapes puis remporte le classement général. En fin de saison, il est stagiaire au sein d'Europcar.

En 2013, il remporte Loire-Atlantique espoirs, les Boucles de la Marne, le Tour de la Dordogne, ainsi que l'étape contre-la-montre des Boucles de la Mayenne, devant plusieurs coureurs professionnels. Il est à nouveau stagiaire chez Europcar à partir du mois d'août. En septembre, il dispute le championnat du monde sur route espoirs, qu'il ne termine pas.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Pierre-Henri Lecuisinier lors du Grand Prix Pino Cerami 2015.

Alors qu'il était attendu qu'il devienne professionnel au sein d'Europcar, Pierre-Henri Lecuisinier signe son premier contrat avec l'équipe FDJ.fr[6]. Il fait ses débuts chez les professionnels à l'occasion du Tour Down Under, première épreuve de l'UCI World Tour 2014. Il est diminué durant ce premier semestre par une « taux de testostérone effondré ». Il réalise une fin de saison plus rassurante pour lui, avec une dix-huitième place au Tour du Doubs et une dix-neuvième place du Grand Prix de Wallonie[7].

Lecuisinier, à la suite d'une chute, est atteint d'une fracture de l'olécrane gauche lors de la première étape du Tour du Pays basque 2015[8]. Il met fin à sa saison 2015 au mois d'août, après le Tour de l'Ain. Toujours diminué par un taux de testostérone bas, une période de repos lui est prescrite, ainsi qu'une adaptation de son entraînement[9].

Lors de la quatrième étape du Tour de Suisse 2016, Lecuisinier chute et abandonne. Il est atteint de fractures à une clavicule, à une vertèbre thoracique et à une vertèbre cervicale. Ces blessures nécessitent une intervention chirurgicale[10]. Il décide de quitter la FDJ à l'issue de cette saison 2016 et revient chez les amateurs en 2017, dans l'équipe Pro Immo[11]. Il envisage de retrouver une équipe professionnelle en 2018. Le 5 avril 2017, il met un terme à sa carrière de coureur. Il participe à des trails et des triathlons et prépare un brevet d'éducateur sportif[12].

Cash investigation[modifier | modifier le code]

Au printemps 2014, Lecuisinier prend la décision de perdre du poids pour être plus performant, ce qui lui cause des problèmes de santé. Il décide de contacter l’homéopathe Bernard Sainz, surnommé le « docteur Mabuse », plusieurs fois impliqué dans des affaires de dopage, mais sans avoir été condamné par la justice. Après deux séances sans que ses résultats progressent, il se rapproche d’Antoine Vayer pour qu’il s’occupe de son entrainement. Celui-ci lui propose également de piéger Bernard Sainz en caméra caché pour l’émission Cash investigation. Le reportage diffusé à quelques jours du Tour de France 2016 montre Sainz en train de lui prescrire un protocole de dopage[12]. L'émission révèle l'existence d'un enregistrement dans lequel Bernard Sainz donne des conseils sur l'utilisation de l'EPO[13] et de corticoïdes[14]. Cependant, Bernard Sainz conteste avoir aidé des sportifs à se doper et dénonce le reportage[14],[15]. En juillet 2017, la cour correctionnelle de Caen et les juges ont requis six mois de prison ferme et 20 000 euros d'amende, pour incitation au dopage[16]. Le jugement rendu le 5 septembre 2017 le condamne à neuf mois de prison ferme et 20.000 euros d'amende pour incitation au dopage dans le monde du cyclisme amateur et semi-professionnel.

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Par années[modifier | modifier le code]

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2012 2013 2014 2015 2016
UCI World Tour nc[17] nc[18] nc[19]
UCI Europe Tour 301e[20] 545e[21]
Légende : nc = non classé

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Championnats de France[modifier | modifier le code]

Palmarès en cyclo-cross[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Pierre-Henri Lecuisinier », sur equipecyclistefdj.fr (consulté le 5 mai 2015)
  2. « Interview de Pierre-Henri Le Cuisinier », sur velo101.com, (consulté le 6 mars 2016)
  3. « Rencontre avec Pierre-Henri Lecuisinier Champion d'Europe et du Monde Junior 2011 », sur velo.racing.news.over-blog.com (consulté le 6 mars 2016)
  4. Frédéric Gachet, « Route d'Eole : Classements rectifiés », sur directvelo.com,
  5. Nicolas Gachet, « Prix de la Saint-Laurent Juniors : Classement », sur directvelo.com,
  6. « La Grande Interview : Pierre-Henri Lecuisinier », sur directvelo.com, (consulté le 6 mars 2016)
  7. « Entretien avec Pierre-Henri Le Cuisinier », sur equipecyclistefdj.fr, (consulté le 6 mars 2016)
  8. (es) « Fracturas para Pardilla, Stetina, Adam Yates, Edet y Lecuisinier (Parte médico) », sur biciciclismo.com,
  9. « Pierre-Henri Lecuisinier recharge les batteries », sur ouest-france.fr, (consulté le 6 mars 2016)
  10. Ph. Bo., « Tour de Suisse : Fractures des vertèbres pour Pierre-Henri Lecuisinier », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  11. « Lecuisinier a sa place chez les pros », sur lamontagne.fr, (consulté le 4 janvier 2017)
  12. a et b Cyclisme : «Oui, j'ai accepté de piéger le docteur Mabuse» - Libération
  13. Pierre Carrey, « «Dr Mabuse», les liens du sang », sur liberation.fr, (consulté le 28 juin 2016)
  14. a et b Sarah Lecoeuvre, « Dopage : Bernard Sainz dénonce le reportage de Cash Investigation », sur lefigaro.fr, (consulté le 28 juin 2016).
  15. « Dopage: Bernard Sainz porte plainte contre Cash Investigation », sur lexpress.fr, .
  16. Dopage. Dr Mabuse : « J’ai été une caricature diabolique »
  17. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  18. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  19. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  20. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  21. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :