Pierre-François Dufour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre-François Dufour
Description de l'image Pierre-François Dufour.jpg.
Informations générales
Surnom Titi
Naissance (34 ans)
Bordeaux
Genre musical Jazz, Classique
Instruments Violoncelle, batterie

Pierre-François Dufour, alias Titi, est un violoncelliste et batteur français né le 13 juillet 1984 à Bordeaux.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dès l’âge de trois ans, Pierre-François Dufour commence la musique avec son premier instrument, la batterie. Mais très vite, il se tourne vers le violoncelle. Précoce, il donne ses premiers concerts à l’âge de 4 ans et entre au conservatoire de Bordeaux à 8 ans.

L’année de ses 10 ans, il participe à son premier enregistrement comme multi-instrumentiste avec le Big Band Gironde et le pianiste Thierry Eliez.

A 11 ans il se produit déjà dans de nombreux festivals européens puis, l'année suivante, donne ses premiers concerts de soliste et chambriste. Parallèlement, il continue sa carrière de batteur de jazz sur scène auprès de Bernard Lubat et Michel Portal.

En 2000, il intègre le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris dans la classe de Philippe Muller. Il se lie d’amitié avec son professeur de musique de chambre Daria Hovora avec qui il fera des concerts et recitals durant sa formation.

Ses talents d’improvisateur et de rythmicien sont repérés très tôt par beaucoup d’artistes dans le milieu du jazz, notamment Archie Schepp, Richard Bona, Louis Winsberg, Paco Sery et tant d’autres.

A 18 ans, Yutaka Sado l’invite comme violoncelle solo à l’Orchestre national Bordeaux Aquitaine. Il jouera également le concerto pour violoncelle d'Edward Elgar et différents concerts de musique de chambre avec les solistes de l’orchestre. Au cours de la même période, il rencontre Mstislav Rostropovitch qui lui promet un grand avenir. Sa carrière de batteur de jazz s’ouvre alors vers la musique du monde, notamment la musique de l’île de la Réunion et Madagascar.

Il crée avec le violoniste Guillaume Latour et la pianiste Véronique Goudin le trio Jacques Thibaud, avec lequel il remporte de nombreuses récompenses internationales.

En 2005, une nouvelle forme d’art vient à lui, le théâtre. En effet, on le retrouve au violoncelle auprès de Jean-Pierre Marielle et Agathe Natanson dans la pièce Les Mots et La Chose de Jean-Claude Carrière, d’abord au Théâtre de l’Oeuvre à Paris et en tournée dans toute la France et en Europe francophone[1],[2].

Sa collaboration avec Jean-Pierre Marielle continue dans La correspondance de Groucho Marx, mise en scène par Patrice Leconte[3]. Cette fois-ci, Pierre-François est à la batterie et est directeur musical au Théâtre de l’Atelier à Paris puis lors de la tournée qui se finira par le festival Juste pour rire de Montréal.

Il forme avec l’accordéoniste Lionel Suarez un duo collaborant sur scène et en studio avec entre autres Zebda, Art Mengo, André Minvielle, Karimouche, Pacifico et Sanseverino[4],[5].

En 2012, il enregistre avec le guitariste Kevin Seddiki l’album Cocanha ! (E-Motive Records). La même année, il crée l’ensemble Archipel, dont il est toujours directeur musical.

Sur scène il collabore avec Diana Krall, Melody Gardot et enregistre les albums de Christophe, Salvatore Adamo et Autour de Nina avec l’arrangeur et réalisateur Clément Ducol.

Il participe à la creation de nombreux albums et partage la scène avec des artistes tels que Maxim Vengerov, Hans Zimmer, Nemanja Radulovic, Quincy Jones, Jean-Luc Ponty, Stefano di Battista[6], Vanessa Paradis, Bojan Z[7], Camille, Sylvain Luc, Charles Aznavour, David Binney, Yael Naim, Hugh Coltman, Vincent Delerm, Yvan Cassar, Meddy Gerville[8], Eric Seva[9], Zaz, Spleen, Maxime Le Forestier, Marc Bertoumieux, Camélia Jordana, Sandra Nkaké, Gregory Porter, Sophie Hunger, Keziah Jones, Olivia Merilahti, Ben L’oncle Soul, Marc Lavoine, Roberto Alagna, Régis Gizavo, Warren Ellis, Mory Kanté, Giovanni Mirabassi[10], M

En 2017, après des années de collaborations, concerts et tournées, il crée avec le violoniste Guillaume Latour le duo VV, album à paraître en 2018[11].

Discographie[modifier | modifier le code]

Musiques de films[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Récompenses discographiques[modifier | modifier le code]

Concours internationaux[modifier | modifier le code]

  • Concours international SONOR au niveau Excellence à Paris. (1996)
  • Deuxième prix, concours international Charles Hennen
  • Premier prix, concours international Pianello Val Tidone (en trio avec le violoniste Guillaume Latour et la pianiste Véronique Goudin)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le parler coquin - Les Echos », sur www.lesechos.fr (consulté le 13 février 2018)
  2. « La gourmandise de Jean-Pierre Marielle », leparisien.fr,‎ 2007-04-20cest00:00:00+02:00 (lire en ligne)
  3. « Rochefort et Marielle, deux maîtres », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne)
  4. « Le violoncelle et l’accordéon s’accordent le temps d’un soir », www.leberry.fr,‎ (lire en ligne)
  5. « Fip Classic Bazar du 10 mai 2015 », Fip Radio,‎ (lire en ligne)
  6. « giu' la testa | L'Odyssée - Scène conventionnée de Périgueux », sur www.odyssee-perigueux.fr (consulté le 13 février 2018)
  7. « BOJAN Z | Jazz in Marciac », sur www.jazzinmarciac.com (consulté le 13 février 2018)
  8. « Drums addict festival - terri lyne carrington », sur Muzzart (consulté le 13 février 2018)
  9. « Confluence - Éric Séva », Éric Séva,‎ (lire en ligne)
  10. « Giovanni Mirabassi Trio - Concerts dans le Grand Paris », sur Télérama.fr (consulté le 13 février 2018)
  11. « La Parenthèse musique va s'ouvrir », La Nouvelle République,‎ (lire en ligne)
  12. « Lionel Suarez Trio "Cocanha" - gagajazz », sur www.gagajazz.com (consulté le 13 février 2018)
  13. Giù La testa, Maryvonne Beaune - Albums - Télérama.fr (lire en ligne)
  14. « Jazz. La nouvelle génération rend hommage à Chet Baker », tendanceouest.com,‎ (lire en ligne)
  15. Christian Vincent, « La mémoire de Chet Baker honorée de la plus belle manière qui soit », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne)
  16. Novaldi - Bidart - www.novaldi.com, « CAMILLE - Ouï - Scène Nationale du Sud-Aquitain », sur www.scenenationale.fr (consulté le 13 février 2018)
  17. « Victoires de la musique 2018 : découvrez le palmarès complet », sur www.europe1.fr (consulté le 12 février 2018)