Pierre-Clément Grignon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pierre-Clément Grignon
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Activité

Pierre-Clément Grignon (Saint-Dizier, -Bourbonne-les-Bains, ) est un métallurgiste, antiquaire et archéologue français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Disciple du comte de Caylus, il répond en 1770 à la question « Quel est le meilleur des trois espèces de soufflets employés dans les mines de fer ? » et remporte ainsi le prix de l'Académie de Biscaye.

Maître de forge à Bayard (Haute-Marne), il effectue des expériences sur le minerai alimentant les fourneaux et les soumet à l'Académie des sciences.

En 1772, il dirige les fouilles du Châtelet entre Saint-Dizier et Joinville. Le roi le charge aussi de poursuivre ses travaux et l'indemnise de 10 000 livres. Les résultats des fouilles sont communiqués immédiatement à l'Académie des inscriptions et belles-lettres dont il est nommé correspondant. Il poursuit ses recherches en 1773 et 1774 avec un financement royal et dégage de nombreuses maisons avec caves et sanctuaires souterrains. Il relève en plan les vestiges et recourt à la chimie et à l’histoire naturelle. Son exploration est considérée comme la « seule grande fouille du XVIIIe siècle »[1].

Correspondant des académies royales des sciences et des inscriptions, membre associé des académies de Dijon et de Châlons, il reçoit l'Ordre de Saint-Michel pour ses travaux.

Travaux[modifier | modifier le code]

  • Bulletins des fouilles faites par ordre du roi, d'une ville romaine sur la petite montagne du Châtelet, 1774-1775
  • Second Bulletin des fouilles faites, par ordre du Roi, d'une ville romaine, sur la petite montagne de Châtelet, entre S. Dizier et Joinville, découverte en 1772, 1775
  • Mémoires de physique sur l'art de fabriquer le fer, d'en fondre & forger des canons d'artillerie, 1775
  • Observations sur les épizoties ["sic"] contagieuses, particulièrement sur celle qui a régné en Champagne, 1776

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Biographie universelle ancienne et moderne, T.17, 1857, p. 540-541
  • P. Pinon, Archéologues des Lumières : Pierre Beaumesnil et Pierre-Clément Grignon, Caesarodunum XXVII, Tours, 1993, p. 109-135
  • Eve Gran-Aymerich, Les chercheurs de passé, 1798-1945 : naissance de l'archéologie moderne : dictionnaire biographique d'archéologie, Paris, CNRS Editions, coll. « Archéologie », , 1271 p. (ISBN 978-2-271-06538-4, OCLC 237207407), p. 843-444 Document utilisé pour la rédaction de l’article

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon Eve Gran-Aymerich (voir bibliographie)

Liens externes[modifier | modifier le code]