Pierre-Benoît Desandrouin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Desandrouin.
Pierre-Benoît Desandrouin
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Père
Enfant
Julie-Caroline Desandrouin (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Pierre-Benoît Desandrouin, né en 1752 à Lodelinsart (actuelle Belgique) et mort en 1811 à Venise, est un des premiers entrepreneurs du charbon français. Fils de Jean-Jacques Desandrouin, il a eu un rôle de second ordre dans l'exploitation du bassin du Boulonnais, dans la mesure où c'est après la mort de François-Joseph-Théodore Desandrouin qu'il hérite avec ses sœurs des mines d'Hardinghem, et qu'il meurt neuf ans plus tard. Ses descendants ont continué l'exploitation de ces mines.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre-Benoît Desandrouin naît en 1752 à Lodelinsart (actuelle Belgique)[GC 1].

Carte de 1904 montrant les fosses ouvertes dans le Boulonnais.

François-Joseph-Théodore Desandrouin meurt le à Hardinghem, sans postérité. Les mines d'Hardinghem passent donc aux mains de son frère Pierre-Benoît et de ses sœurs[GC 2],[O 1].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Pierre-Benoît, chambellan de l'empereur d'Autriche François Ier, a épousé Caroline de Nenny, fille du comte de Neny et secrétaire intime de Marie-Thérèse. Une fille, Julie-Caroline Desandrouin[GC 1], est née de ce mariage, en 1771 à Villers-sur-Lesse[GC 1], elle épouse le comte Hilarion de Liedekerke-Beaufort[GC 1],[GC 2]. Pierre-Benoît meurt en 1811 à Venise. Le comte de Liedekerke, son gendre, rachète toutes les parts qui n'étaient pas dévolues à sa femme, en qui finit le nom de Desandrouin. Leurs enfants, le comte de Liedekerke et madame de Cunchy, vendent en janvier 1838 leurs intérêts dans les mines d'Hardinghen à la Société de Fiennes, dans laquelle ils s'intéressent pour un assez grand nombre d'actions[GC 2],[O 2].

Julie-Caroline meurt en 1836 dans sa commune de naissance, Hilarion de Liedekerque-Beaufort meurt en 1848[GC 1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références à Édouard Grar, Histoire de la recherche, de la découverte et de l'exploitation de la houille dans le Hainaut français, dans la Flandre française et dans l'Artois, 1716-1791, t. III,
  1. a b c d et e Grar 1850, p. 12
  2. a b et c Grar 1850, p. 11
Références à Albert Olry, Topographie souterraine du bassin houiller du Boulonnais ou bassin d'Hardinghen, Imprimerie Nationale. Paris,
  1. Olry 1904, p. 95
  2. Olry 1904, p. 96

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.