Pierre-Antoine Mongin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Mongin.
Pierre-Antoine Mongin
Naissance
Décès
(à 66 ans)
Versailles
Nationalité
Drapeau de la France Française
Activité
Formation
Maître
Élève
Lieu de travail
La seconde des deux Fêtes d'Unspunnen organisée en Suisse en 1808, lithographie d'après un dessin de Pierre-Antoine Mongin.

Pierre-Antoine Mongin, né à Paris en et mort le à Versailles[1], est un artiste peintre et graveur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'Hindoustan, papier peint panoramique (détail), Lorient, musée de la Compagnie des Indes.

Élève à l'Académie royale de peinture et de sculpture de 1782 à 1785, il a pour maîtres Noël Hallé, Gabriel-Francois Doyen et François-André Vincent.

Tout à la fois paysagiste, peintre de genre et peintre d'histoire adepte des scènes de guerre napoléoniennes, il expose régulièrement au Salon de 1791 à 1824.

Son atelier, établi 29 rue de Sèvres, accueille comme élèves Hippolyte Lecomte et Alexis-Victor Joly.

Adepte de la gouache autant que du pinceau, Mongin est aussi un fin graveur et élargit sa palette à des productions originales :

Il livre des dessins aux presses du lithographe Godefroy Engelmann.

Il conçoit également des décors pour les nouveaux modèles de papiers peints imprimés par l'entreprenant manufacturier mulhousien Jean Zuber. Il s'agit de vastes vues panoramiques aux thèmes diversifiés : L'Hindoustan (1807), La grande Helvétie (1814), La petite Helvétie (1818), Les Lointains (1825).

Collections publiques[modifier | modifier le code]

En France
En Allemagne 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives départementales des Yvelines, État-civil numérisé de Versailles, registre des décès de l'année 1827, acte no 391. Ce document précise que le peintre est mort à l'âge de soixante-six ans et trois mois.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Autour de David, Musée des Beaux-Arts de Lille, 1983, p. 169.
  • Nicole Wilk-Brocard, Une Dynastie. Les Hallé Daniel (1614-1675), Claude-Guy (1652-1736) Noël (1711-1781), Paris, Arthena, 1995, p. 138.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]